Connect with us

Education

Côte d’Ivoire : Amani Sidonie invite les jeunes filles à dénoncer tout type de violences basées sur le genre dont elles sont victimes

Published

on

La protection de la jeune fille ainsi que les personnes en situation de handicap contre les violences basées sur le genre ( VBG) est le bâton de lutte de la caritas diocésaine de Bouaké.

Pour ce faire, plusieurs séries de sensibilisation ont eu lieu dont la sensibilisation des jeunes filles de la paroisse Ste Marie de la zone de Bouaké, le mardi 24 Août dernier. Le projet de sensibilisation porte sur la promotion de la santé sexuelle reproductive contre les cas de viols faits aux filles et aux personnes en situation de handicap et non-handicap et est financé par ONU Femme avec pour partenaire DDE-CI ( dignité et droits des enfants de Côte d’Ivoire) dont la caritas Bouaké assure la mise en œuvre.

Amani Sidonie, point focal VBG diocésaine Bouaké a expliqué les motivations qui fondent cette sensibilisation. » Nous avons remarqué qu’il y a plusieurs cas de viols à Bouaké. Nous avons sensibilisé les jeunes filles sur les différents types de VBG et comment faire pour faciliter leurs prises en charge ( médical, psychologique, etc.) », a t-elle fait savoir.

Par ailleurs, Zahouli bi Zahouli, conseiller économique à l’AIBF Bouaké a instruit les filles sur comment dénoncer un cas de VBG. » Les filles doivent dénoncer tout ce qui est violence basée sur le genre dont les viols et les violences physiques et psychologiques. Pour ce faire, en cas de violence, l’enfant doit se rendre dans un centre social pour dénoncer l’acte ou alerter une personne âgée afin que la personne puisse répondre de son acte », a t-il expliqué.

Cette initiative a réjoui N’Zué Affoué Grâce, élève en classe de première, car selon elle, << on ignorait comment dénoncer un cas de VBG et grâce à cette sensibilisation, on connaît mieux nos droits >> a t-elle avoué.

Stéphane Kouakou

Education

Côte d’Ivoire : Yao Frédéric solidaire envers leses orphelins et les personnes défavorisés dans la région de l’ Iffou

Published

on

À l’occasion de la célébration de la journée de la solidarité, le président de la fondation Joie de vivre, Yao Frédéric connu sous le pseudonyme de President Bob a à travers sa fondation apporté une aide aux enfants orphelins et aux personnes âgées défavorisées dans le village d’Ekpinikro situé à 7Km de Bédiékro, le dimanche dernier. Soutenu par l’Ong le bon samaritain, Yao Frédéric a apporté un réconfort à ces enfants démunis.

Ainsi, le donateur du jour, par ailleurs parrain de la cérémonie a expliqué que ces dons consistent à épauler les parents d’élèves en ces temps difficiles de la rentrée scolaire plus précisément aidé les enfants orphelins. » Nous avons fait ces dons pour permettre aux enfants orphelins de pouvoir aller à l’école comme les autres de leur promotion. Aujourd’hui, nous avons fait don de plusieurs kits scolaires aux orphelins et de plusieurs vêtements aux personnes défavorisées afin qu’elles ne se sentent pas trop laissés pour contre », a t-il indiqué.

Par ailleurs, il a invité les élus et cadres ainsi que les personnes de bonne volonté à venir en aide aux plus nécessiteux. » Je demande aux autorités, cadres et populations d’avoir une pensée pieuse à l’égard des personnes défavorisées. Nous devrions être solidaires des uns et des autres », a t-il plaidé.

Les bénéficiaires des dons ont rassuré leur bienfaiteur de faire bon usage des dons en travaillant bien à l’école.

Stéphane Kouakou

Continue Reading

Education

Les populations et les acteurs du système éducatif du Gbêkê sont invités à prendre part aux états généraux de l’éducation nationale et de l’alphabétisation

Published

on

Les états généraux de l’éducation nationale et de l’alphabétisation proposés par la ministre de l’éducation nationale consistent à faire un diagnostic de l’école ivoirienne afin d’éradiquer les difficultés qui minent l’école ivoirienne. Ainsi, lancé par le premier ministre Patrick Achi le 19 Juillet dernier, les états généraux au niveau de la région du Gbêkê se prépare. À ce effet, les acteurs du système éducatif du Gbêkê et les populations se sont réunis avec une mission vénue d’Abidjan, le 3 Septembre dernier pour une concertation pour mener à bien ces états généraux qui auront lieux de la région du Gbêkê dans la salle de la préfecture de Bouaké.Le chef de la mission, Koffi Zahui Louis, par ailleurs représentant de l’inspection générale a expliqué qu’ils ont été mandaté par la ministre Mariatou Koné pour informer et former les acteurs qui devront animer ces états généraux qui devront s’étendre sur six (6) mois. » Nous sommes envoyé par Mme le ministre Mariatou Koné dans le cadre des états généraux de l’éducation nationale et de l’alphabétisation pour informer et former les acteurs sur ce qui va se passer pendant les états généraux. À travers ces états généraux, nous voulons que l’école ivoirienne guérrisse car nous voulons créer des ressources humaines compétente et de qualité », a martelé le chef de mission.Coffie Angèle, directrice régionale de l’éducation nationale et de l’alphabétisation-Bouake (DRENA Bouaké 2) a lancé un appel aux populations à s’impliquer activement pour la réussite des états généraux. » Depuis le lancement des états généraux de l’éducation nationale et de l’alphabétisation, plusieurs missions d’informations sont lancées dans les régions par le commissariat général depuis le 29 Août dernier pour la mise en place des états généraux. Je demande à toute personne soucieuse de l’avenir de l’école ivoirienne à participer à ces travaux afin que la région du Gbêkê puisse proposée des résultats pertinentes », a t-elle indiqué.S.K

Continue Reading

Education

L’honorable Malick Fadiga honore les meilleures élèves des confessions islamiques de Bouaké

Published

on

L’honorable Malick Fadiga a honoré les meilleurs élèves de la classe de CM2 et de 3ème des établissements confessionnels islamiques de Bouaké. Cette cérémonie de prise en charge totale pour l’année 2021-2022 aux lauréats s’est tenue le samedi dernier à la Ranhôtel de Bouaké.

Cette célébration était une occasion pour l’honorable Malick Fadiga de démontrer son attachement aux écoles islamiques afin que ces écoles islamiques ne soient pas laisser pour contre. À cet effet, il a fait savoir que l’enjeu de cette journée est d’encourager et promouvoir les enseignements des confessionnels islamiques et l’enseignement général.  » Cette cérémonie est une occasion d’apporter notre aide aux élèves et enseignants des confessionnels islamique afin de les aider pour ne pas qu’ ils se sente abandonnés. Je l’ai dit la côte d’Ivoire est une et indivisible. C’est un pays laïque et je tiens absolument que les jeunes qui font l’école coranique puissent obtenir les diplômes de l’éducation nationale de la Côte d’Ivoire et qu’ils ne soient pas marginalisés dans la développement du pays, car le développement se repose sur sa jeunesse (…) Il faut les épauler, il faut que les élus et cadres viennent aider ces enfants. Voilà, la raison de la cérémonie », a t-il fait savoir.

La deuxième adjointe au maire de la commune de Bouaké, Diomande Korotoum a félicité l’honorable pour cet acte qui vise à promouvoir les confessionnels islamiques.  » En général, on fait beaucoup de journée d’excellence, mais il faut reconnaître que les écoles confessionnelles islamiques ont été mises de côtés, c’est ce qui fait la rareté de ces genres de célébration. C’est pourquoi nous remercions le député Malick Fadiga pour son geste à l’égard à tous ces enfants qui méritent d’être encouragés et célébrés. J’invite les élus et cadres à emboîter ce pas afin de primer des nouveaux lauréat aux éditions prochaines » a t-elle lancé.

Au nom des lauréats, Sangaré Djeneba a rassuré leur bienfaiteur de leur engagement à travailler davantage afin que le plaisir de les soutenir encore plus soit renouvellé.

Au total 13 lauréats ont été récompensés dont 09 au primaire et 04 au collège.

Stéphane Kouakou

Continue Reading

Actualité