Connect with us

Sports

Côte d’Ivoire : Le président national de la coordination des directeurs d’école s’engage à débarrasser l’école de la corruption

Published

on

Le samedi 29 août dernier, les directeurs d’école de la circonscription de Toumodi se sont réunis au foyer Allah Thérèse de ladite ville sous la houlette du premier responsable national de leur coordination N’Guessan N’Guessan Étienne. Il était question pour les directeurs d’école de Toumodi de tabler sur un cas qu’ils jugent préoccupant. Il s’agit de la destitution de 3 des leurs par l’inspecteur primaire et pour eux, cela constitue un abus de pouvoir. Il s’agit des sieurs Konan N’Goran Ruffin Epp Santé, Déraoule Lago Maurice Epp Binava 4, Kouadio Kouakou Martin Epp Kahankro 3 qui ont été destitués depuis le 19 mai 2021. Il faut mentionner que la salle était comble, la mobilisation des directeurs d’école ppppp étai parfaite. D’entrée de jeu donc, c’est Koffi Koffi le président local de la coordination des directeurs d’école qui a planté le décor et a exposé les faits. Il a expliqué à l’auditoire que le président national N’Guessan N’Guessan Étienne s’est précipité pour venir à Toumodi pour essayer de trouver une issue à cette situation inconfortable qui risque de mettre à mal la rentrée scolaire prochaine. Le président national de la coordination nationale N’Guessan N’Guessan Étienne a fait la déclaration suivante:  » Nous sommes à Toumodi ce matin pour, j’ai envie de dire, apaiser les difficultés nées, pour nous c’est une habitude, des commissions de nomination des directeurs d’école. Il se trouve qu’à chaque fin d’année, plusieurs conflits naissent à la suite de ces commissions. Mais analyse faite, il se trouve que c’est purement des questions d’argent entre les directeurs d’école et la hiérarchie immédiate qui est l’inspection. C’est pourquoi nous sommes là. 3 directeurs ont été déchargés d’école, et donc il est question pour nous d’analyser la situation, de trouver des solutions palliatives parce qu’à l’analyse des faits, les directeurs n’ont pas fauté, c’est reconnu par toutes les autorités, mais comme l’administration ne se dédit pas, nous sommes obligés de venir sur le terrain pour calmer les différentes parties, mais dans un futur très proche trouver des solutions qui arrangent tout le monde. C’est ce que nous faisons d’ailleurs d’habitude lorsque on ne porte pas le dossier au sommet. Mais pour cette année, il faut retenir qu’à notre bureau national, nous avons décidé de ne pas courir les IEP, les DRENT de Côte d’Ivoire parce que c’est impossible. C’est partout qu’il y a les mêmes problèmes. Nous allons donc demander de faire un dossier unique au niveau du cabinet de l’inspection générale et quand on règle, on a réglé. Spécifiquement à Toumodi j’ai dû me déplacer parce que la question devrait être tranchée au niveau du terrain sinon que les autres dossiers ont été réglés à Abidjan. La prochaine fois, nous rencontrons le DRENT pour finaliser tout ce qui est dit, mais j’avoue que pour nous, c’est un nouveau départ. Que toutes ces difficultés liées au niveau de l’argent n’existent plus parce que c’est malsain. Au sein de l’école, les questions d’argent entre les parents d’élèves et les directeurs d’école, les élèves et les enseignants, c’est devenu compliqué. Il faut que l’école soit assainie, il faut que l’école soit débarrassée de la corruption. Nous voyons beaucoup de choses sur le terrain. Nous pouvons quand même dire que la médiation que nous faisons actuellement peut aboutir à la réhabilitation des 3 directeurs. Avec le temps, nous pensons que les collègues vont réintégrer leurs postes. »
                                                                                                                                                                 DO

Sports

Côte d’Ivoire : Toumodi-Kplessou/Le tournoi inter-village de football doté du trophée Nanan Maya Francis tient toutes ses promesses

Kplessou, featured

Published

on

Le dimanche 19 septembre dernier le village de Kplessou était en ébullition. En effet, le stade Allah Ambroise dudit village était le théâtre de la finale de la première édition du tournoi inter-village de football doté du trophée de Nanan Maya, illustre fils de Kplessou et chef canton du faafouè sud.

Une dizaine d’équipes issues des villages de la zone de Kplessou se sont affrontées au cours des manches éliminatoires. Au final, ce sont les formations de Kpessou et de Yobouékro qui se sont retrouvées en finale. Il est juste de mentionner que cette finale époustouflante a été co-parrainée par Nanan Koba opérateur économique et le Professeur Kouassi Kouadio Mermoz. Les artistes et la fanfare ont égayé les spectateurs qui avaient fait nombreux le déplacement. Des personnalités du monde du football professionnel ont marqué leur présence y compris les responsables du Mouvement de Soutien à Didier Drogba, précisément la coordination de Toumodi.

Au terme du temps réglementaire, les deux équipes à savoir Kplessou et Yobouékro étaient à égalité. Il a fallu les tirs aux buts pour les départager et Kplesou a été la formation la plus heureuse en l’emportant par le score de 3 buts à 1. Il est juste de dire que le public a été gratifié d’un spectacle de qualité. Le promoteur du tournoi Prince Gadié Abobi Joseph s’est confié à la presse pour justifier les motivations réelles qui l’ont emmené à organiser ledit tournoi: « J’ai été motivé par deux choses. Je pense qu’il y a quand même des talents dans nos villages, et il est question de les détecter et de leur donner la chance de progresser et avoir une bonne carrière. Secondo, c’est que nos jeunes dans nos villages s’adonnent à beaucoup de vices qui ne sont pas à la gloire d Dieu, et non plus à la gloire de leurs parents. Et cela nous donne l’envie de les sortir de ces  » prisons  » et de les réunir chaque année pour s’égayer.

Je continue pour dire qu’au delà de l’aspect sportif, nous ne recherchons rien d’autre. Nous agissons purement par passion. Nous aimons le football, moi-même je suis un ancien footballeur. Je respire sport, je veux rester dans le sport. Au moment où je vous parle, j’ai l’impression d’avoir atteint mes objectifs, constatez vous même la mobilisation, les personnalités présentes, tous ces jeunes qui sont venus des villages environnants, comprenez que ma joie est totale et je suis un homme comblé. »  Après la remise du trophée Nanan Maya Francis au capitaine de l’équipe de kpléssou et des différentes récompenses à tous les athlètes qui ont pris part au tournoi, le parrain le Professeur Kouassi Kouadio Mermoz a fait la déclaration suivante:  » Je voudrais ici être reconnaissant et dire merci au promoteur du tournoi Prince Gadié  Abobi Joseph et son équipe qui nous donnent la belle occasion de nous retrouver. Près de dix villages se sont retrouvés au cours d’un tournoi. Les jeunes se sont retrouvés, se sont amusés et nous voulons ici tirer le chapeau à l’organisateur du tournoi, et que Dieu fasse que ce tournoi soit reconduit. Nous sommes aussi fiers de célébrer feu Nanan Maya Francis qui a été une notoriété. Nous saluons l’esprit fair-play qui a prévalu. « 

Continue Reading

Sports

Côte d’Ivoire : Assahoré Konan Jacques invite les populations de Botro à cultiver le vivre-ensemble

Published

on

La Première édition du tournoi de la fraternité initié par l’honorable Assahoré Konan Jacques s’est achevée ce samedi 18 Septembre dernier sur le terrain de la ville de Botro.
Cette compétition qui a opposé 89 équipes s’est terminée sur une confrontation entre l’équipe de Kouassi-golikro de Diabo contre l’équipe de Kouadiokro de Botro sur un score de 3 à 0 aux tirs au but en faveur de l’équipe de Kouadiokro.

Rappelons que, ce tournoi a été organisé par l’honorable Assahoré Konan Jacques dans le but de recoller le tissu social qui s’est dégradé pendant la période électorale mais aussi d’occuper sainement les jeunes des différents villages pendant ces périodes de vacances. Plusieurs autorités et cadres étaient présents à cette cette finale à savoir Yao Kouassi Maurice, maire de Botro, du maire sénateur Koumoin René, la direction départementale des sports ainsi que la présence des autorités coutumière à leur tête Nanan Totokra de Botro.

Le DG du trésor et de la comptabilité publique, Assahoré Konan Jacques a exprimé toute sa gratitude à l’ensemble des équipes pour le fair-play qui a prévalu durant ce tournoi. » Je suis heureux et satisfait que ce tournoi s’est déroulé dans de bonne condition. Aucun incident majeur n’a pas eu lieu et vu la mobilisation qui s’est faite on ne peut que s’en réjouir », a fait remarquer le DG.

Par ailleurs, il a invité ses convives à vivre ensemble et à s’accepter mutuellement afin d’éviter la politique divisionnaire. » Nous devrons apprendre à vivre ensemble car la politique, comme nous l’enseigne le président de la république SEM Alassane Ouattara, elle vise à apporter le développement. On doit faire en sorte que nos populations connaissent le développement. Certes, les chemins empruntés sont différents mais nous ne devrions pas oublié que nous sommes des frères », a t-il conclu.

Stéphane Kouakou

Continue Reading

Sports

Man/ Le tournoi de Momo Bamba rapproche corps habillés et civils

Published

on


Le tournoi de football de la co-fraternité et de la cohésion, à l’initiative de la structure  » Union autour de Man » ( UNAM), et parrainé par Mamadou Bamba , dit Momo Bamba, a fait l’exclusivité à Man en cette année 2021. 
En effet lors de la remise d’équipements sportifs ( maillots et brassards de capitaines) le vendredi 10 septembre 2021, aux équipes participantes, le sous-préfect de Gbangbegouiné Yati, Takouho Arsène, représentant le préfet de région, a relevé ce qui est une grande première dans la cuvette manoise.
 « Toutes les composantes des forces de défense et de sécurité, vont évoluer ensemble avec les civils dans un même tournoi de football. C’est une très bonne initiative. Cela va conforter l’esprit de cohésion que recherchent les organisateurs de cette fête sportive. Au delà, les civils vont se frotter aux corps habillés, et ce qui va faire naître le rapprochement entre eux  » s’est réjoui le sous-préfect de Gbangbegouiné Yati. Avant d’inviter chaque acteur à jouer sa partition , dans cette activité sportive dont but est la recherche de l’harmonie sociale.
Pour sa part, le Président du comité d’organisation ( PCO) Lamine Koné, a fait savoir qu’en plus de saisir la perche de la réconciliation tendue par le président de la République Alassane Ouattara, l’UNAM , veut rassembler la jeunesse manoise à travers une compétition sportive. Mais cette fois-ci, l’enjeu de ce tournoi c’est de briser le mur de méfiance entre les FDS , douanes, gendarmerie , police,  » tout corps militarisé , et les civils » selon le PCO. C’est par un appel à une mobilisation autour de l’évènement, à toute la jeunesse de Man, et à toute la population de la ville de pierre, que Lamine Koné a achevé son intervention à la salle des réunions de la préfecture de Man, devant les représentants de la chefferie traditionnelle, les autorités militaires et les représentants de la société civile.
Il faut dire que le tournoi en lui-même, debute le 13 septembre, et verra son appoteose le 18 septembre 2021 au stade Léon Robert de Man. Toutes les équipes, la douane, le BSO, la gendarmerie, la police, les eaux et forêts, les gardes pénitentiaires, la police municipale, les pompiers civils, ajouté à eux les enseignants, les transporteurs, l’organisation de la société civile, etc , tous ont reçu un jeu de Maillots, de la part du parrain du tournoi, Momo Bamba. Chargé de mission du ministre d’État, ministre de la défense , Téné Ibrahim Ouattara.
Rappelons que, le parrain a voulu que cette première édition du tournoi de la co-fraternité et de la cohésion soit un très grand événement. Faut-il comprendre, qu’il a usé de ses relations, pour que ce rendez-vous sportif, ait pour haut patron, le ministre de la défense, et pour président Vagondo Diomandé, ministre de l’intérieur et de la sécurité.
Présent à cette remise d’équipements sportifs, le DR des sports et des loisirs, Zaïbo Toussaint, a fait savoir que son département va accompagner les organisateurs de ce tournoi, afin qu’ils atteignent leur objectif. Sans oublier que le PCO, a dévoilé les récompenses des finalistes. Le vainqueur obtiendra un trophée et une enveloppe de 1 million de francs CFA. Tandis que le finaliste malheureux, partira avec 500 000 F CFA, un jeu de maillots. Il y aura une coupe du meilleur joueur doté du trophée Momo Bamba, ainsi qu’un trophée pour l’équipe fair-play.
Exel, à Man

Continue Reading

Actualité