Connect with us

Société

Toumodi/Un expert en prévention et gestion de conflits soutient que N’Dri Narcisse et Ange N’Dakpli soient blanchis comme au temps des accusés des « faux complots » sous Houphouet Boigny

Published

on

L’actualité politique ivoirienne s’enrichit de plus en plus d’événements. Le président de l’Ong ALERTE CONFLIT, expert-consultant en prévention et gestion des conflits et paix, Frédéric Tanoh Niangoin s’est exprimé sur certains points de la vie politique. Dans un entretien qu’il a accordé à la presse, entre autres sujets, il affirme que la magnanimité du président Alassane Ouattara serait davantage saluée pour les cas de N’Dri Kouadio Narcisse et Ange Félix N’Dakpli si leur culpabilité est avérée. Dans le cas contraire, qu’ils soient blanchis comme cela a été le cas pour les accusés des  » faux complots  » sous Houphouet Boigny. Recevant récemment les populations wê à Mama son village, l’ex-Président Laurent GBAGBO dans son discours a dit en substance, entre autres choses, qu’on doit pouvoir faire la politique sans qu’il y ait des morts; qu’il faut abandonner l’idée du coûte que coûte ; qu’il faut expliquer le pourquoi de toutes les crises et conflits en Côte d’Ivoire et s’atteler surtout à trouver leurs solutions afin d’arrêter le cycle des violences qui entraînent les morts…Vous êtes Expert-consultant en prévention et Gestion des conflits et Paix, quelles réflexions vous inspirent les préoccupations exprimées par l’ex-président dont Laurent GBAGBO ? Malgré le caractère populiste du discours que le Président Laurent GBAGBO a tenu à Mama devant les populations wê acquises à sa cause, je salue sa prise de conscience des conséquences néfastes des conflits politiques récurrents et meurtriers qu’on peut tout de même éviter en Côte d’Ivoire parce qu’ils ne sont pas une fatalité.Tous les leaders politiques, les anciens présidents et le président en exercice, ainsi que leurs soutiens doivent humblement se reconnaître sans faux fuyant dans les différents conflits politiques meurtriers que la Côte d’Ivoire subit depuis près de trois décennies. En effet ces conflits résultent essentiellement des modifications inopportunes de la Constitution et surtout de son interprétation circonstancielle ; de l’élaboration non consensuelle du Code Électoral ; du découpage électoral déséquilibré à dessein ; de l’instrumentalisation aussi bien des Institutions en charge des élections que des Conseils Constitutionnels ; du braquage des résultats électoraux en vue de la confiscation du pouvoir ; des boycotts actifs, etc. A ces causes on ne peut trouver de solutions qu’avec l’avènement d’un État de droit qui tout en consacrant la séparation effective des pouvoirs exécutif, législatif et judiciaire, favorise une bonne gouvernance politique permettant d’œuvrer à la promotion et la protection des Droits de l’Homme et des libertés fondamentales sans lesquels il ne peut exister de véritable démocratie, gage de Paix et de Cohésion Sociale. Pour aider le Président Laurent GBAGBO dans ses recherches je dirai que les solutions pour mettre fin au cycle des morts politiques sont donc déjà connues. Il suffit que les élections soient inclusives, libres et transparentes ; que les Institutions en charge de les organiser et de les arbitrer notamment la CEI et le Conseil Constitutionnel soient vraiment indépendantes et justes ; que les voies légales pour contester éventuellement les résultats des élections soient empruntées, que tous les ivoiriens admettent qu’il y a une vie après les élections et qu’un adversaire du moment demeure un ami, un frère, une sœur, un compatriote ou un allié politique possible demain. C’est pour cela que nous insistons toujours sur la formation à la culture politique et sur l’avènement de l’État de droit dans lequel la démocratie est effective et les droits de l’Homme et des Libertés Publiques sont respectés Le Président Ouattara vient de faire encore preuve de magnanimité en libérant le 6 Août 021 à la veille de la célébration du 61eme anniversaire de l’indépendance de la Côte d’ Ivoire d’autres prisonniers incarcérés dans le cadre de l’élection Présidentielle d’octobre 2020. Cela s’inscrit sans aucun doute dans le processus d’une réconciliation appelée de tous les vœux par les Ivoiriens et les amis de la Côte d’Ivoire. Parmi ces détenus élargis se trouvent des fils de Toumodi, votre département. En dehors de la joie des retrouvailles qu’on observe dans tout le département, quels autres sentiments vous animent entant que Président de l’ONG Alerte-Conflit qui n’a de cesse de sensibiliser à des élections apaisées et d’appeler à l’avènement d’un État de droit et d’une démocratie véritable en côte d’Ivoire. Le moins qu’on puisse dire est que les actes posés par le Président OUATTARA en libérant par vagues les prisonniers politiques ou d’opinion sont à saluer car cela s’inscrit incontestablement dans le processus de décrispation du climat social. Bien évidemment nous ne pouvons qu’être soulagés à Toumodi en ce qui concerne nos frères, amis et connaissances qui avaient nécessairement besoin de recouvrer leur liberté. En tant qu’acteur de la Société Civile qui appelle à l’avènement d’une démocratie véritable et d’un État de droit en Côte d’Ivoire et citoyen qui vit dans la communauté, je demeure personnellement triste pour trois raisons essentielles. Premièrement, le fait même que des personnes soient emprisonnées dans le cadre d’une élection fut-elle présidentielle pose déjà un problème en démocratie et dans un État de droit. Deuxièmement quand des personnes qu’on pratique et dont on connait parfaitement l’état d’esprit sont inculpées sous des chefs d’accusations comme atteinte à la sûreté, on se perd en conjectures.Troisièmement c’est la première fois dans l’histoire de la Côte d’Ivoire que certains fils de Toumodi, en dehors des mouvements politiques de simples contestations, soient accusés de velléités de déstabilisation des Institutions de la République. Cela n’est d’ailleurs pas dans les habitudes des cadres de Toumodi. La magnanimité du Président OUATTARA serait donc davantage saluée en ce qui concerne N’DRI Kouadio Pierre Narcisse et Ange Félix N’DAPKRI si leur culpabilité est avérée. Dans le cas contraire qu’ils soient blanchis comme cela a été le cas pour tous les accusés des “faux complots“ sous HOUPHOUET-BOIGNY Interview réalisée par DO

Société

AGNEBY TIASSA / Lutte contre la Covid 19 : Charles Gnaore et l’ONG PMT font des dons aux hôpitaux

Published

on

Le mercredi 21 septembre 2021, l’ONG Prends ma Main dans la Tienne, que dirige EBIRIM Marie France accompagné par le député de Gbolouville-N’Douci, communes et sous préfectures, a offert un important lot de dons de produits d’hygiène notamment des cartons de javel, de savon liquide, de gel main, de cache nez et des affiches de sensibilisation contre la Covid 19 au Centre de santé urbain de Binao et à l’hôpital général de Sikensi.

A Gbolouville, dans la matinée en plus du don offert au CSU, les bénévoles de l’ONG Prends ma Main dans la Tienne ont effectué le désherbage de la cour de ce centre de santé fortement enherbé. Ce qui a été très apprécié par le Chef du village de Binao, Nanan Adjiri, qui a salué l’initiative du donateur et demandé à l’ONG dans la mesure de ses possibilités de faire beaucoup plus encore, vu les difficultés auxquelles fait face le Centre de santé urbain de Binao.

Ces difficultés ont été étayées par le médecin chef de ce CSU, Dr Kouadio Obrou, qui a traduit toute la reconnaissance de son centre de santé à l’ONG et à l’honorable Charles Gnaore, qui a permis que cette action charitable ait lieu. Dans son allocution, l’honorable a affirmé avoir une oreille attentive aux doléances des populations d’où son combat pour le mieux être des populations. Aussi a-t-il déboursé le top départ et des moyens pour le total désherbage de la cour et les environs du CSU de Binao, ce qui a été fort applaudit par les populations.

Prenant la parole, la présidente de l’ONG Prends ma Main dans la Tienne, a indiqué que la santé n’avait pas de prix, et qu’elle reste fille de la propreté. C’est pourquoi, depuis le samedi 28 août dernier, son ONG a lancé une caravane de dons de produits d’hygiène et de salubrité, dénommée «Prenons soin de notre Agneby-Tiassa». Et à exhorté les populations à rester les mesures barrières et à se faire vacciner contre la Covid 19, pour préserver leur santé contre ce redoutable fléau.

L’Hôpital général de Sikensi dit merci à l’ONG PMT

A Sikensi, dans l’après midi, la délégation de l’ONG Prends ma Main dans la Tienne accompagné par l’honorable Charles Gnaore a présenté ses civilités au Premier magistrat de cette commune, N’GATA Joseph, avec qui elle à échangé sur son appui à la municipalité dans sa lutte contre la Covid 19. Très heureux de l’initiative louable entrepris par l’ONG Prends ma Main dans la Tienne, le maire de Sikensi a formulé son voeu d’adhérer à ladite ONG, dont il a salué tous les nombreux efforts consentis pour la préservation de la bonne santé des populations ivoiriennes.

Ensuite, la délégation de l’ONG PMT a mis le cap sur l’hôpital général de Sikensi, ou elle a refait le geste posé dans la matinée au CSU de Binao. Elle a offer des présents à l’hôpital général de Sikensi et sensibilisé les populations sur le respect des mesures barrières pour lutter contre la Covid 19.

Très émue par le geste de bienfaisance, la Directrice départementale de la Santé de Sikensi, a remercié ses hôtes et formulé plusieurs doléances entre autres de l’aide à apporter à l’hôpital général de Sikensi pour l’ouverture d’une pédiatrie et un don du même genre pour le CSU de Gomon.

Ce qui a été bien noté par l’honorable Charles Gnaore et la présidente de l’ONG Prends ma Main dans la Tienne, qui ont promis apporté leur soutien, pour aider ledit hôpital dans son fonctionnement et offrir un don au CSU de Gomon. L’honorable Charles Gnaore a traduit sa reconnaissance au corps médical avec à sa tête la DD de la santé de Sikensi, pour le travail fourni au quotidien pour le maintien de la santé des populations.

Notons que c’est dans une ambiance bon enfant que les deux cérémonies de bienfaisance se sont tenues. Et la prochaine étape de l’ONG Prends ma Main dans la Tienne se fera la semaine prochaine dans le District sanitaire de Tiassale à révélé la présidente de l’ONG PMT, EBIRIM Marie Francce.

Fofana Hamilton

Continue Reading

religion

Bouaké/ investiture du bureau de la CEPEG

L’ apôtre Paul Simplice invite les populations à poser des actes sociaux afin de consolider le vivre- ensemble dans le Gbêkê.

Published

on

La cérémonie investiture du président de la communauté des églises protestantes et évangéliques du Gbêkê ( CEPEG) et de son bureau s’est déroulée ce Samedi 18 septembre au temple Canaan de l’église méthodiste sis au quartier Air-France de Bouaké. Cette fédération des différentes églises est une manière pour ces communautés en question de parler d’une même voix mais aussi de faciliter leur cohabitation, aussi de mettre de l’ordre dans l’église. Cette cérémonie était parrainée par le Maire de la commune de Bouaké, Djibo Youssouf Nicolas et plusieurs hôtes ont pris part à ce rendez-vous dont l’honorable Jacqueline, l’Imam Idriss Sidibé et de plusieurs pasteurs venus d’ailleurs.

Élu pour 5 ans, le président de la CEPEG a présenté son nouveau plan d’action qui s’articule autour de trois axes à savoir  » mettre en place une communauté vivante, forte, visible, puissante et organisée qui est en action et au travail dans le Gbêkê. Travailler, partager, agir ensemble pour promouvoir l’unité du corps du Christ, par la mise en œuvre des projets qui contribuent au progrès de la communauté et de l’évangile. Et prier pour les autorités, la paix, la sécurité, et développement économique et social de la ville de Bouaké et de la région du Gbêkê », a fait savoir l’apôtre Paul Simplice, président investit de la CEPEG.

Parrain de la cérémonie, le premier magistrat de la commune de Bouaké salué cette initiative qui vise à renforcer les liens entre les églises. Par ailleurs, il a invité les populations à se faire vacciner contre la Covid-19. » Au regard du rôle majeur que joue la religion dans l’équilibre dans la société, dans le rayonnement et le développement de la Côte de Bouaké, la mission de la CEPEG est à saluer (…) Chère populations, je vous encourage à aller vous faire vacciner contre le Covid-19 pour éviter sa progression car les chiffres donnés chaque jour sont alarmant », a t-il plaidé.

Au nom du Bishop Benjamin Boni, Eugène Asallé a exhorté les fidèles à soutenir le révérend Paul Simplice et son bureau afin de mener à bien cette nouvelle mission qui leur est assignée.

Ainsi, le bureau est composé d’un président, de trois vice-présidents, de quatre conseillés, d’un secrétariat permanent, d’un chargé de mission et d’un porte-parole.

SK

Continue Reading

Société

Côte d’Ivoire : la Mairie de Mayo s’active pleinement pour la journée mondiale du nettoyage

Published

on

Dans l’optique de protéger et rendre l’environnement salubre, la Maire de Mayo a, lors de la journée mondiale du nettoyage de notre planète ce samedi 18 septembre 2021, attiré
l’attention des habitants de la commune de Mayo sur le problème des déchets afin que la population puisse impérativement être en phase avec la lutte contre des déchets. Les déchets sont vecteurs de plusieurs maladies telles que : le paludisme, choléra, la fièvre typhoïde et bien d’autres. Travailler en vue de trouver des solutions commune et durable est une initiative cher au maire-sénatrice Madame Marie Laure Baflan Donwahi.

Raison pour laquelle, il est important de mettre un terme aux dépôts anarchiques et illegaux d’ordures dans la commune et de la non-suivie d’animaux domestiques ; ce qui conduit vraisemblablement à plusieurs discordes entre les populations.
Dans la politique d’assainissement de la commune, la mairie de Mayo a fait construire environ 17 bacs à ordures, 01 décharge municipale et a fait don depuis 2014 de très nombreux petits matériels pour la salubrité (râteaux, gants, bottes, balais, pioches, brouettes, poubelles, tricycles, et autres).

L’ équipe municipale, à la tête le maire commune de Mayo invitent toute la population de la commune à s’inscrire dans cette dynamique afin de donner un visage plus salubre, propre à la jeune commune.

SK

Continue Reading

Actualité