Connect with us

Education

Yamoussoukro : L’école de Guerre de Zambakro célèbre sa 3ème promotion

Published

on

La fondation Félix Houphouët Boigny de Yamoussoukro a servi de cadre  ce mercredi 20 juillet 2022 pour la remise de brevet et d’insignes aux 18 Auditeurs de la 3ème Promotion des Cours d’Étude Supérieur de Défense (CESD) sise au sein de l’École de Guerre de Zambakro.

Cette  cérémonie a vu honorer 18 issus du 3ème cours d’Étude Supérieur de Défense en présence du ministre d’état, ministre de la Défense TÉNÉ Birahima Ouattara, patron de cette cérémonie. Il s’agit d’officiers venus de 12 pays d’Afrique que sont la Côte d’Ivoire, le Bénin, le Burkina Faso, le Togo, le Congo, le Mali, la Guinée, la Mauritanie, le Sénégal, le Cameroun, le Gabon et le Niger.

Au nombre des 18 officiers supérieurs, six ont été distingué particulièrement dans différents domaines spécifiques de compétence.

Il été l’occasion pour le colonel-major Brou Kouamé Raoul, Directeur du Cours d’Étude Supérieur de Défense de Zambakro d’exprimer sa reconnaissance au président Alassane Ouattara et au ministre d’état, ministre de la Défense qui dans leur vision de doter les armées ivoiriennes de ressources humaines de qualité, ont initié ses enseignements supérieures de second degré.

Téné Birahima Ouattara, ministre d’état, ministre de la Défense, patron de la cérémonie a remis conjointement les brevets et d’insignes aux 18 Auditeurs avec le commandant supérieur de la Gendarmerie, Générale Apolo Touré. Il  a signifié dans son discours  l’importance d’une école de guerre en Côte d’ivoire à l’instar des autres pays Africains qui font face au terrorisme, le banditisme grandissant, le trafic de drogue et la piraterie maritime.

Christ Kémondé

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Education

Toumodi-Assemblée Générale des Etablissements Privés de la DRENA de Yamoussoukro

Published

on

Les assises de l’Assemblée Générale des Etablissements Privés de la DRENA de Yamoussoukro ont eu lieu il y a quelques jours à Toumodi dans un complexe hôtelier de la place. il s’agissait pour les fondateurs, professeurs et autres acteurs du système éducatif de la DRENA de Yamoussoukro de revoir ce qui n’a pas marché durant l’année scolaire 2021-2022 et essayer de rectifier le tir pour la qualité des prestations pendant la prochaine année scolaire 2022-2023. C’est pourquoi une pléthore d’enseignants ont participé à cette Assemblée Générale qui a enregistré la présence du représentant de la tutelle le ministère de l’éducation nationale et de l’alphabétisation et des cadres et responsables essentiels de la DRENA de Yamoussoukro et aussi de partenaires venus présenter leurs produits dans le but de redorer le blason des Etablissements privés et aussi de donner un coup de fouet à l’amélioration de leurs performances. Au cours de cette A.G, il y a eu plusieurs communications. Celui qu’on appelle affectueusement le doyen de la DRENA de Yamoussoukro Baba Kaké a estimé dans son  » speech  » C’est une journée pleine d’enseignements, les différentes interventions démontrent la grande responsabilité des uns et des autres, toute chose qui rejoint le slogan  » Il faut des citoyens responsables pour une école de qualité  » qui signifie tout simplement que chacun doit jouer sa partition pour l’école ivoirienne. Ce à quoi nous avons assisté n’est pas une conférence, c’est plutôt une véritable formation. » Le président de la coordination des Etablissements Privés de la DRENA de Yamoussoukro monsieur Betty a quant à lui déclaré ce qui suit:  » Il faut retenir que nous avons reçu une formation de qualité avec des allocutions très soutenues. Nous mentionnons que cette A.G vient à point nommé pour faire le diagnostic des Etablissements Privés aux fins d’initier des solutions pour y pallier avant l’entame de l’année scolaire 2022-2023. Nous demandons à nos partenaires les parents d’élèves de continuer de nous faire confiance.

Continue Reading

Education

Yamoussoukro : 500 jeunes de 18 à 35 s’engagent au service civique National

Le ministère de la promotion de la jeunesse de l’insertion professionnelle et du service civique vient d’entreprendre un projet pilote de formation de la jeunesse au service civique nationale.

Published

on

En effet le lundi 25 juillet 2022, à Yamoussoukro s’est tenu le lancement de la phase pilote du service civique national des jeunes.

C’est au total 500 jeunes dont l’âge s’étant entre 18 et 35 ans, issus de toutes les régions de pays qui ont exprimés leur volonté de participer à cette phase s’essaie.
Selon le programme communiqué par l’office du service civique Nationale, ces seront formé pendant un mois sur les valeurs civiques.
Il s’agira de former ces jeunes sur des activités qui s’articuleront autour du civisme de la citoyenneté de la démocratie, des droits de l’homme, de la culture et du patrimoine culturel du partage et de l’entreprenariat des activités physiques et sportives.
Durant leur période de formation, ils seront logés en internat au sein de l’INP-HB où ils bénéficieront d’un encadrement en rapport avec la discipline et mèneront des actions communautaires dans la ville d’accueil, Yamoussoukro

Selon Touré Mamadou Directeur Générale de l’office su service civique Nationale (OSCN), le Service national jeune (SNJ est un moyen de redynamisation moral de la jeunesse à travers la formation au civisme et au don de soi. C’est un moyen de prévention contre la vulnérabilité et la radicalisation du jeune. Il œuvre à promouvoir le respect, l’attachement et le dévouement des jeunes à leur Pays. Le SNj développe chez les jeunes l’unité et la cohésion sociale. Il lutte contre la dépravation des mœurs. Le SNj concourt à réduire l’oisiveté et à diminuer la criminalité et l’insécurité dans le pays.

Notons que le service national des jeunes vise l’encadrement de plus de 36 mille jeunes dans les cinq années à venir.

                                                                                        Miss Séka

Continue Reading

Education

Toumodi-fête de l’excellence/Tidiane Kaba Diakite s’engage à faire la clôture de la grande école et d’y installer une salle multimédia

Published

on

Le jeudi 23 juin dernier, il y avait une atmosphère de fête au groupe scolaire grande école de Toumodi et pour cause: L’on y cette célébrait l’excellence et les organisateurs voulaient atteindre 2 objectifs majeurs à savoir dire merci à tous les valeureux enseignants pour les efforts consentis toute une année scolaire durant et susciter en ces nombreux élèves le goût du travail bien fait et les amener à être consciencieux et à se battre seul pour recevoir leur savoir. Et pour l’occasion, lesdits organisateurs ont associé à cette fête l’image d’un fils et cadre de Toumodi Tidiane Kaba Diakite en tant que parrain reconnu pour sa grande humilité, sa discrétion et sa générosité. Il est juste de mentionner qu’anterieurement, le parrain avait entamé des travaux d’hercule pour réhabiliter le groupe scolaire en 2 mois et lui offrir un visage beau qui consacre un environnement propice aux études. C’est pourquoi le porte parole des directeurs dudit groupe scolaire pouvait dire:  » Soyez les bienvenus dans ce beau et dynamique temple du savoir la grande école qui a formé de hauts cadres de ce pays. Le long des âges, ce joyau est devenu un gros piège à ciel ouvert pour l’Epp santé et les autres écoles sont devenues des nids des moineaux et des roussettes qui laissent dans les salles de classe le parfum de leurs urines. Mais grâce à un monsieur au coeur blanc comme le coton de Wangolodougou et comme le kaolin de Yamoussoukro Tidiane Kaba Diakite, le groupe scolaire va connaître un rafraîchissement et retrouver sa splendeur. Monsieur le parrain, nous enseignants, élèves, et parents d’élèves nous vous disons merci et que Dieu vous accorde grâces et bénédictions. » Toutefois, le porte parole a présenté certaines doléances au parrain dont la construction d’une clôture pour tout le groupe scolaire, la réhabilitation ou la construction des toilettes pour enseignants et élèves, l’augmentation des tables bancs etc…  » Tidiane Kaba Diakité, lui même ancien élève du groupe scolaire de Toumodi, répondant à ses filleuls a fait la déclaration suivante:  » Les travaux de réhabilitation du groupe scolaire ont une histoire. Il faut dire que nous n’avons pas fait grand chose. On a fait les peintures, les toitures, etc.. tout cela en 2 mois. Et le Coges dit que comme j’ai fait cela, ils vont me décerner un prix. Et les travaux ont été faits par des jeunes volontaires qui n’ont pas exigé d’être payés. On n’a vraiment pas dépensé beaucoup et le préfet m’a demandé comment j’ai fait pour que le devis soit si bas et je lui ai répondu que j’ai travaillé avec des jeunes volontaires qui n’ont pas voulu prendre de l’argent. Ils ont refait la cour, tout balayé, tout fait et je voulais les saluer à travers l’entité  » J’aime Toumodi « . A l’époque on avait fait un tournoi de football au nom de feu le premier ministre Amadou Gon Coulibaly et un courrier avait été remis pour lui. Au sujet des travaux à Faire. Mais comme il est décédé, nous avons décidé de nous battre nous même pour réhabiliter l’école. C’est ainsi que nous avons fait ce que nous avons pu faire. Mais comme vous le savez beaucoup reste à faire. Relativement aux doléances, je prends l’engagement après la réhabilitation de l’école de faire les toilettes pour les enseignants et les enfants. Mais d’abord, il faut que l’école soit protégée par une clôture, on va fermer toutes les portes et il va avoir une seule porte d’entrée, on va prendre un gardien. En plus, il y a quelqu’un qui veut nous aider à faire une salle multimédia. Voici pour le moment les promesses que je peux faire et par la grâce de Dieu, je pense qu’on y arrivera.  » Il faut dire que les officiels de cette cérémonie outre le parrain étaient la sénatrice du bélier Tamini Adjoua N’Go, le Secrétaire Général 1 de préfecture représentant le préfet de région, le directeur régional de l’éducation nationale et de l’alphabétisation, les représentants du conseil régional et de la mairie, l’inspecteur primaire. On notait également la présence des guides religieux, des chefs de village et de communauté et de nombreux parents d’élèves. Prestations d’artistes, ballets, poèmes, démonstrations par les pompiers de dispositions à observer en cas d’incendie, et planting d’arbres ont meublé cette manifestation. Les meilleurs élèves ont été primés ainsi que les enseignants qui se sont distingués qualitativement. Des présents ont été donnés au parrain Tidiane Kaba Diakite qui à son tour a offert au groupe scolaire plusieurs tables bancs et du matériel de bureau.

Continue Reading

Actualité