Connect with us

Sports

Cafball Aficain : Erci Abalé (Pdt de la FIKB) : « la coupe reste notre objectif clé »

Published

on

La Côte d’Ivoire vise le trophée et une place pour le mondial
La Côte d’Ivoire sera la capitale du Korfball africain, du 13 au 15 octobre 2022. A l’occasion de ce grand évènement, Eric Abalé, président de la Fédération Ivoirienne de Korfball (FIK) a animé une conférence de presse, ce samedi 08 octobre 2022 à Cocody, au cours du quelle, il a décliné les grands axes de ce tournoi qui va réunir les équipes de la zone Nord et Ouest d’Afrique, à savoir, le Marco, le Ghana, le Cameroun et la Côte d’Ivoire pays hôte de la compétition. « Nous sommes heureux d’accueillir cette compétition. Ce championnat d’Afrique est pour nous une belle opportunité de promouvoir le Korfball en Côte d’Ivoire. C’est un sport qui favorise le genre et permet la promotion du sport scolaire » a indiqué Eric Abalé. Pour le premier responsable de la discipline, cette compétition doit permettre à la Côte d’Ivoire de rentrée dans l’histoire, en décrochant le trophée ou avoir une place qualificative pour le mondial, « la coupe reste notre objectif clé. A défaut, nous devrions arracher une place qualificative pour le championnat du monde. Nous avons mis notre équipe dans les conditions malgré nos maigres moyens. Plusieurs regroupements se sont tenus depuis le mois de juillet. Cela a débouché sur un bon noyau qui depuis fin aout est en stage bloqué à l’INJS de Marcory avec le staff technique qui est à pied d’œuvre avec les athlètes ». Toutefois, l’instance mondial comme à son accoutumé à l’approche de chaque évènement fait déplacer des formateurs. Manon Wiegerink caoch de la sélection allemande va travailler avec la sélection nationale afin de soutenir le staff ivoirien dans son travail. Et Théo Van Der Linde (instructeur IKF) va renforcer les compétences des encadreurs locaux et internationaux présent à ce championnat. Eric Abalé est aussi chargé de la vulgarisation du Korfball en Afrique de l’Ouest, sous cette casquette, il a dévoilé ses actions entreprises dans ce sens. « Nous sommes en phase avec la Fédération mondiale depuis l’implantation de ce sport en Côte d’Ivoire. Notre travail a permis à ce que la Confédération Africaine lors de sa dernière Assemblée Général nous confie le poste de chargée de la vulgarisation du Korfball dans la zone Ouest Africaine. Depuis cette nomination, nous avons déjà planté des racines au Burkina Faso. Nous avons des pistes au Sénégal. Ainsi, nous tissons notre toile pour agrandir le cercle des pays qui pratique le korfball dans notre zone » a-t-il soutenu.

Sports

Gagnoa/ Match Côte d’Ivoire Mali : La sévère mis en garde du préfet de police

Published

on

En prélude à la rencontre de quart de finale de la coupe d’Afrique des nations (CAN) entre la Côte d’Ivoire et le Mali, les tensions sont palpables sur les réseaux sociaux au risque de créer des affrontements. Le préfet de police du Goh- Djiboua, le commissaire divisionnaire Kouassi Boa Jean prévient que tout auteur d’acte de violence sera considéré comme un terroriste.

À la veille de la rencontre fatidique des quarts de finale de la coupe d’Afrique des Nations entre la Côte d’Ivoire et le Mali, des déclarations qui attisent la haine sont légions sur les réseaux sociaux. Des propos violents accompagnés de menaces au point d’amener l’autorité policière à mettre en garde les éventuels fauteurs de troubles, singulièrement aux jeunes lors d’une rencontre d’échanges avec la société civile tenue le vendredi 2 février 2024 à la salle de réunion de la préfecture. Le commissaire divisionnaire Kouassi Boa a rappelé qu’en pareil circonstance de trouble à l’ordre public, certains sont interpelés. À cet effet, il a tenu à préciser les risques encourus. » Tous ceux qui seront pris, subiront une procédure accélérée et conduits à la direction de sécurité territoriale (DST)
et traités comme des terroristes parce que l’ambition du terroriste c’est de créer l’émoi  » a relevé le patron de la police de Gagnoa. S’adressant aux jeunes ainsi qu’aux parents, il ne faudrait pas qu’ils viennent plaider auprès de lui au cas où de telles situations se produisent.  » Évitez d’attiser la haine. Celui qui a gagné manifeste dans la joie sans provoquer l’autre. Il faut avoir l’esprit du faire play » a-t-il indiqué. Par ailleurs, il a conseillé les jeunes à ne pas êtres très euphoriques afin d’éviter des débordements qui pourraient engendrer des blessés ou des morts en cas de victoire ou de défaite. Les Éléphants de Côte d’Ivoire croise les Aigles du Mali ce samedi 3 février 2024 à 17 h au stade de la paix de Bouaké pour le compte des quarts de finale de la CAN

Continue Reading

Sports

CAN2023: 36.318 spectateurs au stade de la paix de Bouaké ce samedi 20 janvier

Published

on

Selon le décompte officiel de la billetterie de la Confédération africaine de football ( CAF) organisateur de la coupe d’Afrique des nations qui se déroule actuellement en Côte d’Ivoire, 36.318 tickets ont été vendus sur 40.000 places le samedi 20 janvier 2024, pour les rencontres Burkina-Algerie ( 14h) et Angola-Mauritanie ( 17h) au stade de la paix de Bouaké. Un record de mobilisation grâce à la contribution des autorités locales avec à leur tête le ministre ivoirien des Transports, Amadou KONE, député-maire de Bouaké.

Ce samedi 20 janvier 2024, marquant le deuxième tour des poules, le stade de la paix de Bouaké a accueilli les deux rencontres, à savoir Burkina-Algérie et Angola-Mauritanie.
Si la première rencontre qui a eu lieu à 14h a drainé 33.501 supporters, ils étaient selon le décompte officiel de la billetterie de la Confédération africaine de football ( CAF) organisateur de la coupe d’Afrique des nations qui se déroule actuellement en Côte d’Ivoire, 36.318 au terme du deuxième match Angola-Mauritanie joué à 17h. Soit 2.817 supporters qui ont rejoint le stade après le premier match .

Bouaké en tête du record de la mobilisation

Bouaké, deuxième ville de la Côte d’Ivoire et l’une des cinq villes du pays qui accueille la 34e édition de la CAN2023 est entrain faire un exploit en terme de mobilisation. Malgré les nombreux lieux ( Fanezone Cocan ; Village Akwaba Bouaké et autres lieux de projection des matchs en direct…..pleins airs, bars ect), les populations sont de plus en plus guidées vers le stade de la paix.
Ainsi, pour un stade de 40. 000 places, ils étaient 19.740 spectateurs pour le premier match Algérie-Angola le lundi 15 janvier ; puis 27.898 pour le deuxième match qui a opposé le Burkina Faso à la Mauritanie le mardi 16 janvier 2024 et aujourd’hui 36.318 spectateurs pour la seule journée de samedi 20 janvier. Un chiffre qui classe la ville de Bouaké en tête de la mobilisation pour cette CAN d’hospitalité en terre ivoirienne.

Amadou Koné, le capitaine, le cœur de Bouaké

Pour cette CAN, le maire Amadou Koné a mis les petits plats dans les grands. A son actif et en seulement trois ( 3) mois à la tête de la mairie de Bouaké, Amadou Koné qui rêve d’un Bouaké nouveau est en passe de redorer le blason de cette ville autrefois pionnière des sports en Côte d’Ivoire au regard des grands noms du sport sortis de Bouaké.
Pour lui, le Bouaké nouveau, c’est d’abord une ville attrayante et accueillante mais également une ville qui renoue avec la sécurité, la cohésion et la paix.
Le sport étant l’un des vecteurs de la paix et la cohésion sociale, le maire Amadou Koné compte profiter de la CAN pour bâtir ou rebâtir une ville, une cité, un seul peuple.
Ainsi, celui dont le cœur ne bat que pour Bouaké, n’a pas lésiné sur les moyens pour offrir à sa population ces moments de bonheur.
Si pour les deux premiers matchs, il a offert plus de 20 000 tickets arrachés avec difficulté aux organisateurs, pour ce deuxième tour, ce sont un peu plus de 30.000 tickets qui ont été offerts.
«  Ça sera toujours avec un plaisir que le maire soutiendra les populations défavorisées qui souhaitent aller au stade bien qu’il ait construit un village Akwaba pour ceux qui n’iront pas au stade. Et il a promis faire plus lors du troisième tour et cela jusqu’à la demi-finale qui se jouera à Bouaké » a fait savoir Dr. Moussoh Ambroise président de la commission CAN-MAIRIE Bouaké, une structure qui vient épauler le COCAN local dans l’accueil des visiteurs pendant cette période de la CAN.

Continue Reading

Sports

Can 2023 : le député Koné Issiaka offre des maillots au corps préfectoral et des tickets à la population

Published

on

Le député de Bouaflé commune, Koné Issiaka a fait don de plusieurs maillots personnalisés des éléphants de Côte d’Ivoire au corps préfectoral de Bouaflé.

C’était le lundi 15 janvier 2024 , à l’occasion de la cérémonie de présentation de vœux de nouvel an au préfet de la région de la Marahoué, préfet du département de Bouaflé, Gonbagui Gueu Georges.

Ainsi, le préfet de Bouaflé, le Secrétaire général 1 et le Secrétaire général 2 de préfecture ont reçu chacun des mains de l’honorable Koné Issiaka des maillots personnalisés.

Se confiant à la presse, l’honorable Koné Issiaka a remercié le Président de la République, Alassane Ouattara d’avoir mis tous les moyens pour la réussite de cette Can.

« On a assisté à une cérémonie d’ouverture magnifique, à l’image de la Côte d’Ivoire. Cette Coupe d’Afrique sera une totale réussite », s’est réjoui le parlementaire.

Selon lui, il faut que chacun s’approprie cette Can afin que cette 34ème édition soit « la plus belle CAN de l’histoire en termes d’organisation, d’accueil et surtout de mise en lumière de la Côte d’Ivoire, selon le vœu du Président de la République, SEM. Alassane OUATTARA ».

À cef effet, il a mis à la disposition des populations de Bouaflé des cars et des tickets afin de suivre les différents matchs

Avant d’annoncer que deux villages Can ont été ouverts à Bouaflé par les cadres afin de permettre aux populations de vivre cette Can et de pousser les Éléphants jusqu’à la victoire.

Pour rappel, la 34è Coupe d’Afrique des nations de football (CAN 2023) se tient du 13 janvier au 11 février 2024 en Côte d’Ivoire.

Continue Reading

Actualité