Connect with us

Sports

CAN2023: 36.318 spectateurs au stade de la paix de Bouaké ce samedi 20 janvier

Published

on

Selon le décompte officiel de la billetterie de la Confédération africaine de football ( CAF) organisateur de la coupe d’Afrique des nations qui se déroule actuellement en Côte d’Ivoire, 36.318 tickets ont été vendus sur 40.000 places le samedi 20 janvier 2024, pour les rencontres Burkina-Algerie ( 14h) et Angola-Mauritanie ( 17h) au stade de la paix de Bouaké. Un record de mobilisation grâce à la contribution des autorités locales avec à leur tête le ministre ivoirien des Transports, Amadou KONE, député-maire de Bouaké.

Ce samedi 20 janvier 2024, marquant le deuxième tour des poules, le stade de la paix de Bouaké a accueilli les deux rencontres, à savoir Burkina-Algérie et Angola-Mauritanie.
Si la première rencontre qui a eu lieu à 14h a drainé 33.501 supporters, ils étaient selon le décompte officiel de la billetterie de la Confédération africaine de football ( CAF) organisateur de la coupe d’Afrique des nations qui se déroule actuellement en Côte d’Ivoire, 36.318 au terme du deuxième match Angola-Mauritanie joué à 17h. Soit 2.817 supporters qui ont rejoint le stade après le premier match .

Bouaké en tête du record de la mobilisation

Bouaké, deuxième ville de la Côte d’Ivoire et l’une des cinq villes du pays qui accueille la 34e édition de la CAN2023 est entrain faire un exploit en terme de mobilisation. Malgré les nombreux lieux ( Fanezone Cocan ; Village Akwaba Bouaké et autres lieux de projection des matchs en direct…..pleins airs, bars ect), les populations sont de plus en plus guidées vers le stade de la paix.
Ainsi, pour un stade de 40. 000 places, ils étaient 19.740 spectateurs pour le premier match Algérie-Angola le lundi 15 janvier ; puis 27.898 pour le deuxième match qui a opposé le Burkina Faso à la Mauritanie le mardi 16 janvier 2024 et aujourd’hui 36.318 spectateurs pour la seule journée de samedi 20 janvier. Un chiffre qui classe la ville de Bouaké en tête de la mobilisation pour cette CAN d’hospitalité en terre ivoirienne.

Amadou Koné, le capitaine, le cœur de Bouaké

Pour cette CAN, le maire Amadou Koné a mis les petits plats dans les grands. A son actif et en seulement trois ( 3) mois à la tête de la mairie de Bouaké, Amadou Koné qui rêve d’un Bouaké nouveau est en passe de redorer le blason de cette ville autrefois pionnière des sports en Côte d’Ivoire au regard des grands noms du sport sortis de Bouaké.
Pour lui, le Bouaké nouveau, c’est d’abord une ville attrayante et accueillante mais également une ville qui renoue avec la sécurité, la cohésion et la paix.
Le sport étant l’un des vecteurs de la paix et la cohésion sociale, le maire Amadou Koné compte profiter de la CAN pour bâtir ou rebâtir une ville, une cité, un seul peuple.
Ainsi, celui dont le cœur ne bat que pour Bouaké, n’a pas lésiné sur les moyens pour offrir à sa population ces moments de bonheur.
Si pour les deux premiers matchs, il a offert plus de 20 000 tickets arrachés avec difficulté aux organisateurs, pour ce deuxième tour, ce sont un peu plus de 30.000 tickets qui ont été offerts.
«  Ça sera toujours avec un plaisir que le maire soutiendra les populations défavorisées qui souhaitent aller au stade bien qu’il ait construit un village Akwaba pour ceux qui n’iront pas au stade. Et il a promis faire plus lors du troisième tour et cela jusqu’à la demi-finale qui se jouera à Bouaké » a fait savoir Dr. Moussoh Ambroise président de la commission CAN-MAIRIE Bouaké, une structure qui vient épauler le COCAN local dans l’accueil des visiteurs pendant cette période de la CAN.

Sports

Gagnoa/ Match Côte d’Ivoire Mali : La sévère mis en garde du préfet de police

Published

on

En prélude à la rencontre de quart de finale de la coupe d’Afrique des nations (CAN) entre la Côte d’Ivoire et le Mali, les tensions sont palpables sur les réseaux sociaux au risque de créer des affrontements. Le préfet de police du Goh- Djiboua, le commissaire divisionnaire Kouassi Boa Jean prévient que tout auteur d’acte de violence sera considéré comme un terroriste.

À la veille de la rencontre fatidique des quarts de finale de la coupe d’Afrique des Nations entre la Côte d’Ivoire et le Mali, des déclarations qui attisent la haine sont légions sur les réseaux sociaux. Des propos violents accompagnés de menaces au point d’amener l’autorité policière à mettre en garde les éventuels fauteurs de troubles, singulièrement aux jeunes lors d’une rencontre d’échanges avec la société civile tenue le vendredi 2 février 2024 à la salle de réunion de la préfecture. Le commissaire divisionnaire Kouassi Boa a rappelé qu’en pareil circonstance de trouble à l’ordre public, certains sont interpelés. À cet effet, il a tenu à préciser les risques encourus. » Tous ceux qui seront pris, subiront une procédure accélérée et conduits à la direction de sécurité territoriale (DST)
et traités comme des terroristes parce que l’ambition du terroriste c’est de créer l’émoi  » a relevé le patron de la police de Gagnoa. S’adressant aux jeunes ainsi qu’aux parents, il ne faudrait pas qu’ils viennent plaider auprès de lui au cas où de telles situations se produisent.  » Évitez d’attiser la haine. Celui qui a gagné manifeste dans la joie sans provoquer l’autre. Il faut avoir l’esprit du faire play » a-t-il indiqué. Par ailleurs, il a conseillé les jeunes à ne pas êtres très euphoriques afin d’éviter des débordements qui pourraient engendrer des blessés ou des morts en cas de victoire ou de défaite. Les Éléphants de Côte d’Ivoire croise les Aigles du Mali ce samedi 3 février 2024 à 17 h au stade de la paix de Bouaké pour le compte des quarts de finale de la CAN

Continue Reading

Sports

Can 2023 : le député Koné Issiaka offre des maillots au corps préfectoral et des tickets à la population

Published

on

Le député de Bouaflé commune, Koné Issiaka a fait don de plusieurs maillots personnalisés des éléphants de Côte d’Ivoire au corps préfectoral de Bouaflé.

C’était le lundi 15 janvier 2024 , à l’occasion de la cérémonie de présentation de vœux de nouvel an au préfet de la région de la Marahoué, préfet du département de Bouaflé, Gonbagui Gueu Georges.

Ainsi, le préfet de Bouaflé, le Secrétaire général 1 et le Secrétaire général 2 de préfecture ont reçu chacun des mains de l’honorable Koné Issiaka des maillots personnalisés.

Se confiant à la presse, l’honorable Koné Issiaka a remercié le Président de la République, Alassane Ouattara d’avoir mis tous les moyens pour la réussite de cette Can.

« On a assisté à une cérémonie d’ouverture magnifique, à l’image de la Côte d’Ivoire. Cette Coupe d’Afrique sera une totale réussite », s’est réjoui le parlementaire.

Selon lui, il faut que chacun s’approprie cette Can afin que cette 34ème édition soit « la plus belle CAN de l’histoire en termes d’organisation, d’accueil et surtout de mise en lumière de la Côte d’Ivoire, selon le vœu du Président de la République, SEM. Alassane OUATTARA ».

À cef effet, il a mis à la disposition des populations de Bouaflé des cars et des tickets afin de suivre les différents matchs

Avant d’annoncer que deux villages Can ont été ouverts à Bouaflé par les cadres afin de permettre aux populations de vivre cette Can et de pousser les Éléphants jusqu’à la victoire.

Pour rappel, la 34è Coupe d’Afrique des nations de football (CAN 2023) se tient du 13 janvier au 11 février 2024 en Côte d’Ivoire.

Continue Reading

Sports

Can à Bouaké :Plus de 27000 supporters au stade de Bouaké grâce au maire

Published

on

Avec Algérie – Angola et Burkina – Mauritanie: BOUAKE et Amadou KONÉ sauvent la CAN et l’honneur de la CAF et du COCAN

La tendance des supporters qui ont fait le déplacement des deux premiers matchs disputés au stade de la paix de Bouaké dans le cadre de la 34e édition de la Coupe d’Afrique des Nations est de 19. 740 supporters pour le match Algérie-Angola le lundi 15 janvier 2024 et de 27.898 personnes pour le match Burkina-Mauritanie le mardi 16 janvier 2024 pour un stade d’une capacité de 40.000 places. Une affluence au stade grâce au maire de Bouaké, le Ministre Amadou KONÉ qui en 2 matchs a offert en réalité plus de 20 000 tickets arrachés avec difficulté aux organisateurs et sauvant ainsi la CAN et l’honneur de la CAF et du COCAN, sous les projecteurs depuis les images des premiers matchs d’un remplissage des stades particulièrement faible. Une situation qui commençait à inquiéter alors que  le cahier des charges – ou « host agreement » – signé entre la Confédération africaine de football (CAF) et le pays hôte stipule que la billetterie relève exclusivement de la CAF, qui édite les billets et les commercialise.

Après le stade Alassane OUATTARA d’Ebimpe pour le match d’ouverture le samedi 13 janvier 2024 où la tendance des supporters présents au stade affichait 36.858 personnes pour une capacité de 60.000 places, 8500 personnes qui sont réparties le dimanche 14 janvier à Ebimpe pour le match Nigeria contre la Guinée-Equatoriale ou encore le stade Félix Houphouët-Boigny qui affichait 11.943 supporters pour 29.000 places lors de la rencontre Ghana face au Cap-Vert, tous les Yeux étaient rivés ce lundi 15 janvier 2024 sur les stades Charles Konan Banny de Yamoussoukro et le stade de la paix de Bouaké pour le 3e jour des matchs de poule dans le contexte de la polémique du remplissage des stades liée à l’insuffisance de billetterie.

Le Ministre Amadou KONÉ offre 20 000 tickets arrachés avec difficulté aux organisateurs en 2 matchs

A Bouaké, les populations n’ont pas voulu se faire conter l’histoire. C’est un public présent et enflammé qui a démontré aux visiteurs de la CAN 2023 que la ville de Bouaké, cosmopolite et deuxième ville du pays se veut attrayante et accueillante.
En effet, si le stade de la paix de Bouaké se classe au premier rang de la mobilisation des supporters en ce début de la CAN qui se déroule en Côte d’Ivoire du 13 janvier au 11 février 2024, cette affluence au stade est à mettre à l’actif du maire de la ville, Amadou KONÉ qui en 2 matchs a offert en réalité plus de 20 000 tickets arrachés avec difficulté aux organisateurs.
Aussi, si le stade de la paix connaît une ⁠belle ambiance, partout en ville, les populations peuvent profiter
de beaucoup de lieux de spectacles en plus de la fanezone CAF.

Village Akwaba Bouaké

Durant toute la période de la coupe d’Afrique des nations, le village Akwaba Bouaké avec des stands d’exposition et des espaces gastronomiques, situé dans l’enceinte du centre culturel Jacques Aka de Bouaké va accueillir près de 3000 supporters sous un chapiteau où ils suivront à travers un écran géant l’ensemble des rencontres pour ceux qui n’iront pas dans les stades de jeux.
Les populations se régaleront également durant cette période de la CAN grâce aux spectacles à venir tous les week-ends avec des artiste de renom tels, Ismaël Isaac, Josey, Roselyne Layo, Didi B et bien d’autres stars de la région. Un cadeau toujours du maire Amadou Koné.

Enfin, en plus de l’accueil chaleureux et de l’animation au village Akwaba, les visiteurs pourront bénéficier d’un kit touristique disponible sur un stand dédié. Ce kit comprend toutes les formalités et avantages d’hébergement mais et surtout de visite des meilleurs sites touristiques de la région.

Forum investir à Bouaké

Le maire Amadou Koné qui est entrain de gagner le pari d’une ville propre et sécurisée peut enfin dérouler l’autre pan de son programme de société tel que promis lors de la campagne municipale de septembre dernier.
Du 25 au 26 janvier prochain, la mairie de Bouaké en collaboration avec le CEPICI et ses partenaires organisent un important forum d’investissement à Bouaké pour poursuivre la relance de l’économie et créer d’importantes opportunités d’emplois.

Sercom Amadou Koné

Continue Reading

Actualité