Connect with us

Economie

Forum investir à Bouaké: le maire Amadou Koné capte plus de 800 milliards FCFA d’intention d’investissements, les secteurs cibles

Published

on

La Municipalité de Bouaké dirigée par le ministre ivoirien des Transports Amadou Koné, en collaboration avec le Centre de Promotion des Investissements en Côte d’Ivoire (CEPICI), le Comité de Concertation Etat Secteur Privé (CCESP) et la Chambre de Commerce et d’Industrie de Côte d’Ivoire (CCI-CI), a organisé la première édition du forum économique « Invest In Bouaké ».

C’était du 25 au 26 janvier 2024 à la Préfecture de Bouaké, en marge de la 34ème édition de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN), en présence de Mme Nialé KABA, Ministre de l’Economie, du Plan et du Développement, représentant SEM. Tiémoko Meyliet KONÉ, Vice-Président de la République de Côte d’Ivoire, M. Georges Koffi BOLAMO, Directeur de Cabinet Adjoint du Premier Ministre et d’environ 700 participants dont 450 opérateurs économiques. Pour cette première édition, ce sont des intentions d’Investissements de plus de 800 milliards FCFA qui ont été captées par le Maire Amadou KONÉ . Les temps forts de ces 48h du forum.

Promouvoir les potentialités économiques et touristiques, ainsi que les projets et opportunités d’investissements à Bouaké, deuxième ville de la Côte d’Ivoire, et capitale de la région de Gbêkê ( centre), tel est l’objectif général du forum économique et touristique organisé les 25 et 26 janvier 2024 à la Préfecture de Bouaké. Ce forum qui s’inscrit dans la vision du ministre ivoirien des Transports Amadou Koné, maire de la commune de Bouaké, de bâtir un « Bouaké Nouveau » a connu un franc succès avec une annonce d’un total de plus de 800 milliards d’investissements privés captés pour les 5 ans sur 200 milliards initialement espérés.

Mme Nialé KABA invite le secteur privé à prendre une part active dans la réalisation de ces projets.

Mme Nialé KABA, Ministre de l’Economie, du Plan et du Développement, représentant de SEM. Tiémoko Meyliet KONÉ, Vice-Président de la République de Côte d’Ivoire, s’est réjouie de l’initiative de ce forum économique qui s’inscrit dans la vision du Président de la République d’une Côte d’Ivoire Solidaire et s’aligne sur le pilier 5 du PND 2021-2025 : promouvoir un développement durable et équilibré étendu à toutes les régions. Elle a rappelé la poursuite de l’action gouvernementale dans la réalisation des grands projets de la région du Gbékè et de Bouaké avant d’inviter le secteur privé à prendre une part active dans la réalisation de ces projets.

Le maire Amadou Koné présente sa vision du «  Bouaké Nouveau » et exhorte les opérateurs économiques à venir investir à Bouaké en toute sérénité

M. Amadou KONE, Ministre du Transport, Maire de BOUAKE, a présenté sa vision du « Bouaké Nouveau », visant à faire de Bouaké une cité cosmopolite, paisible et prospère ; un carrefour d’échanges par excellence ; et un pôle agroéconomique de développement durable et inclusif.
Cette vision se traduit par la volonté de faire de Bouaké le Hub de la mobilité verte, en développant l’éco-tourisme, des unités d’assemblage de motos et de véhicules électriques, et que Bouaké redevienne le Hub de l’industrie textile. A cet effet, une entreprise a annoncé un projet d’investissement de $ 350 millions, soit 210 milliards FCFA, pour la relance de la filière textile, depuis la filature jusqu’à la confection et la commercialisation. Ce projet, qui va créer 30 000 emplois directs et 30 000 emplois indirects, a fait l’objet de la signature d’un protocole d’entente entre les grands producteurs de coton, la mairie de Bouaké et cette entreprise .

Son appel aux bailleurs de fonds à investir à Bouaké

Le maire Amadou Koné après avoir exposé les potentialités économiques de la ville a invité les opérateurs économiques à venir investir à Bouaké en toute sérénité.
«  Les espaces nécessaires pour la réalisation de vos projets sont disponibles et la Mairie de Bouaké s’engage à faciliter toutes les démarches administratives.
Nous assurerons une collaboration étroite entre le secteur privé et les autorités locales pour assurer la sécurité et le succès de vos investissements » a-t-il lancé.

A sa suite, M. Georges Koffi BOLAMO, Directeur de Cabinet Adjoint du Premier Ministre, a présenté la stratégie de développement du textile en Côte d’Ivoire et a mis en exergue les opportunités d’investissements dans le secteur du textile.

Les temps forts du Forum

Outre les allocutions de la première journée, le forum a enregistré la signature de plusieurs MOU, l’ouverture et la visite d’une foire d’exposition, le pitch de trois entrepreneurs de Bouaké, plusieurs Master CLASS, des BtoB et BtoG.
Enfin, le vendredi 26 janvier, deuxième et dernière journée du forum a débuté avec la visite des sites d’implantation des projets, guidé par le maire.
Avant de quitter Bouaké, tous les participants et les invités ont été accueillis au site touristique de N’ZI RIVER LODGE pour un déjeuner avec une animation traditionnelle.

Signature de 14 MOU

14 MOU (Memorandum Of Understanding – entendons, Déclaration d’Intention entre des Parties -), préalables à la mise en place de projets importants qui montrent les accords entre parties, en vue d’une collaboration ont été signés entre la mairie de Bouaké et des opérateurs économiques dans les secteurs de l’éducation, des infrastructures, du logement, de la construction, du financement et des études.

Foire d’exposition

Mme Nialé KABA, Ministre de l’Economie, du Plan et du Développement, a procédé à la coupure du ruban marquant l’ouverture de la foire d’exposition pilotée par la Chambre de Commerce et d’Industrie de Côte d’Ivoire. Les officiels ont visité une cinquantaine de stands d’exposants et sponsors qui ont présentés leur savoir-faire.

Pitch de 03 entrepreneurs

Côte d’Ivoire PME (CI-PME) a procédé à la sélection d’une centaine d’entrepreneurs de la ville de Bouaké. Trois projets ont été retenus pour présenter leurs projets à l’auditoire.
Le premier projet est la mise en place d’une WEB TV pour la promotion de la ville de Bouaké, le second a porté sur la transformation de la tomate en poudre et le troisième sur la transformation, le conditionnement et la commercialisation du café ivoirien.
Les trois entrepreneurs, ont été félicité pour leurs projets et ont reçus l’assurance de bénéficier de l’accompagnement de CI-PME, de la mairie de Bouaké, du Ministère du Commerce et de l’Industrie, du CEPICI et deux structures financières.

Les Master Class- partage d’expérience

Trois sessions de Master Class ont porté sur les axes suivants:

  1. Master Class 1 : « Comment obtenir un accompagnement et un financement pour développer son projet, du GUDE-PME»
  2. Master Class 2 : « La conception et fabrication de machines et outillages destinés à la production agricole et l’agro-industrielle » ;
  3. Master Class 3 : « La mobilité électrique pour une Ville Durable »

Au titre des BtoB et BtoG et des intentions d’Investissements

Le maire a rencontré une cinquantaine d’entreprises sur les deux journées.
Des intentions d’investissements ont été annoncées à hauteur de 816,790 milliards FCFA portant sur :
• Trois projets proposés par le CEPICI : 18,990 milliards FCFA
• Huit projets du secteur privé : 22,5 milliards FCFA
• Six projets de la Mairie : 88,3 milliards FCFA
• Trois projets Public/Privé : 477 milliards FCFA
•Un projet textile : 210 milliards FCFA
Quelques projets, notamment l’aménagement de la plateforme logistique et industrielle sur 1000 hectares, la construction de deux échangeurs et le Projet Flying Whales de Cargo Fret aérien avec ballon dirigeable, dans la ville de Bouaké, n’ont pas encore été chiffrés.

Les 37 projets et opportunités d’investissement à Bouaké

SECTEUR DE L’AGRO-INDUSTRIE (6)
Reprise de l’usine de textile Gonfreville (de la filature à la confection) sur 60 hectares ;
Réalisation d’une usine de production de jute (sacs pour l’emballage des produits agricoles) ;
Plantation industrielle de maïs irrigué sur 1000 hectares Plantation industrielle de piment sur 50 hectares ;
Création d’un complexe rizicole au centre de la Côte d’Ivoire sur 6 000 hectares ;
Plantation industrielle d’ananas sur 2 000 ha.

SECTEUR DE L’ELEVAGE (4)
Promoteur Installation d’un ferme avicole de 1,2 millions de têtes ;
Construction d’un abattoir moderne de volaille d’une capacité de 50 000 têtes par jour ;
Création de ranchs de bétail (Bovins, Ovins) sur 3000 têtes (1 500 hectares) ;
Installation d’unités de fabrication d’aliments de bétail (fourrages,…) 5 000 tonnes par an.

SECTEUR DE LA LOGISTIQUE ET DU COMMERCE (5)
Aménagement d’une plateforme logistique dans la zone industrielle de 1000 hectares à Bouaké ;
Installation d’une chaîne du froid comprenant une réfrigération centrale conteneurisée… ;
Construction du marché de gros de Bouaké 12,4 hectares ;

Construction d’un espace de 200 Restaurants / Buvettes (maquis) ;
Construction de marchés à thèmes (bois, quincaillerie, mécanique, produits halieutiques…

SECTEUR DES SERVICES ET DE L’EDUCATION (8)
Création d’un Centre d’écoute et d’appels téléphoniques ;
Construction de 15 écoles primaires et secondaires dans les quartiers et villages…
Ouverture d’un Lycée international à Bouaké ;
Construction d’une pépinière municipale ;
Construction d’une salle de cinéma et de spectacle ;
Création d’une brigade de salubrité
Réhabilitation de la piscine municipale ;
Construction d’une académie sportive avec hôtel et casino au sein du N’Zi river lodge.

SECTEUR DE LA CONSTRUCTION / INFRASTRUCTURES DE TRANSPORT (9)
Création d’une usine d’assemblage de motos électriques (3M) ;
Construction de la gare routière principale ;
Construction d’un échangeur au carrefour de la préfecture à Bouaké ;
Démarrage de la mise en œuvre du plan de mobilité urbaine durable ;
Construction d’un Echangeur de type flyover ;
Construction d’un aérogare moderne (en prélude aux vols internationaux) ;
Restructuration urbaine autour de l’autoroute A3 (après la prise d’une DUP) ;
Construction d’une gare interurbaine et internationale ;
Bitumage des trottoirs de la ville de Bouaké.

SECTEUR DE LA CONSTRUCTION / ENVIRONNEMENT ET LOGEMENT (5)

                                                                                                                           Construction de logements sociaux, moyens et haut standing de 5 000 logements ;                       

Réalisation d’un centre de collecte et de traitement de déchets plastiques sur le modèle Nigérian « Payer l’école grâce à la collecte de déchets plastiques » ;
Réalisation d’un parc de loisir vert sur 40 hectares ;
Centre de traitement de boue de vidange ;
Réalisation d’un hôtel / appartement de 100 lits pour accompagnants de malades…

Sercom Amadou Koné

Economie

Côte d’Ivoire: Invité au Showroom Mercedes-Benz by CFAO, Amadou Koné encourage les importations de véhicules neufs pour moins d’accidents

Published

on

Le ministre ivoirien des Transports Amadou Koné a pris part à l’inauguration du Showroom Mercedes-Benz organisé par le groupe CFAO Motors Côte d’Ivoire le jeudi 11 janvier 2024 au siège du groupe sis au boulevard de Marseille en Zone 3 à Abidjan Marcory.

Occasion pour lui d’exhorter à l’importation et vente de plus de véhicules neufs non sans saluer l’expertise du groupe CFAO qui détient désormais l’exclusivité de la distribution de la marque Mercedes-Benz en Côte d’Ivoire.

Invité à la soirée Mercedes-Benz by CFAO ce jeudi 11 janvier 2024 , le ministre des transports Amadou Koné a déploré la concurrence déloyale faite aux concessionnaires par des privés et particuliers en violation des dispositions légales en matière d’importation et de vente de véhicules neufs en Côte d’Ivoire.

«  Nous avons 60% de véhicules neufs immatriculés par des professionnels et concessionnaires contre 40% gérés par des privés alors que nous avons en la matière une législation qui encadre cela.
Nous devons travailler à ce que seuls ceux qui investissent en réalisant des Showroom et en recrutant du personnel puissent être autorisés à importer et mettre en vente les véhicules neufs de façon particulière » a fait savoir Amadou KONE.

L’expertise du groupe CFAO Motors Côte d’Ivoire reconnue.

Poursuivant, le ministre Amadou Koné a souhaité que la reprise du modèle Benz de la marque Mercedes et l’ouverture de ce Showroom Mercedes-Benz by CFAO permette à la marque de monter en gamme.

«  Je connais l’expertise de CFAO Motors Côte qui est un partenaire du Ministère des Transports à travers le fonds de développement du transport routier, FDTR. Je voudrais au nom du Gouvernement vous féliciter et vous exhorter à ce qu’il y ait beaucoup de véhicules moins chers mais que pour les véhicules de luxe, il y a désormais une représentation crédible surtout en matière de maintenance automobile » a-t-il ajouté avant d’encourager les concessionnaires à poursuivre les investissements et les efforts permettant d’avoir un parc automobile neuf et de moins en moins d’accidents de la circulation en Côte d’Ivoire.

Mercedes-Benz by CFAO

Avant le ministre Amadou Koné, ont pris la parole, le PDG du groupe CFAO Mobilité, ÉDOUARD ROCHET et le Directeur des Opérations de Mercedes-Benz, Arthur Dallys MOLOKO pour chacun, présenter sa structure non sans assurer que les concessionnaires s’inscrivent entièrement dans la volonté et vision du ministre des transports à faire de l’industrie automobile un des piliers essentiels du développement économique durable en Côte d’Ivoire.

Présentation de CFAO Motors Côte d’Ivoire
 

Créée en 1973, CFAO Motors Côte d’Ivoire est une filiale du groupe Cfao qui possède le 1er réseau automobile en Afrique. Le groupe emploie à ce jour 600 personnes. Relais de confiance des plus grandes marques mondiales et distributeur exclusif de plusieurs marques de renommée mondiale dont TOYOTA, MITSUBISHI, SUZUKI, PEUGEOT, CITROEN, YAMAHA et récemment MERCEDES-BENZ, CFAO se distingue de par la diversité de ses activités offrant une large gamme de véhicules neufs de tourisme, de motos et moteurs marins, de véhicules d’occasion, d’engins utilitaires et d’équipements industriels. Elle dispose également d’un service de location de longue et courte durée.

 Un service de proximité

CFAO Motors Côte d’Ivoire fait de la proximité un gage d’efficacité. Présent à Abidjan, Yamoussoukro et Bouaké et disposant de 7 points de vente répartis sur le territoire mais également d’un réseau de garages agrées sur l’étendue du territoire, elle assure à ses clients réactivité et disponibilité.
 Enfin,  concessionnaire en charge de la phase Test du projet de délocalisation des immatriculations et partenaire du ministère des transports sur le projet de renouvellement du parc automobile ivoirien avec  le FDTR, CFAO Motors Côte d’Ivoire contribue ainsi à l’enrichissement du transport urbain.

Arthur Dallys MOLOKO,  Directeur des Opérations de Mercedes-Benz:« Acheter une voiture c’est bien. Mais acheter une voiture chez un concessionnaire qui saura en prendre soin c’est encore mieux ».
 
A la suite du PDG de CFAO Motors Côte d’Ivoire, le directeur des opérations de Mercedes-Benz, M Arthur Dallys MOLOKO a rassuré sur la valeur ajoutée au marché de l’automobile avec la marque Mercedes-Benz. 
Selon lui, Mercedes-Benz avec 46% de part de marché et une expérience de plus de 160 ans se positionne aujourd’hui comme leader sur le marché de l’automobile.
«  Désormais, toute la gamme de véhicules particuliers et de petits véhicules utilitaires est proposée. Aussi, en plus des véhicules de la gamme Mercedes-Benz déjà configurés et disponibles, CFAO va offrir au client la possibilité de configurer son véhicule pour en faire une pièce unique(…) Acheter une voiture c’est bien. Mais acheter une voiture chez un concessionnaire qui saura en prendre soin c’est encore mieux. C’est pourquoi, en vue d’offrir un service après vente de qualité en tant que représentant officiel, nous avons pris des mesures, investi en équipements de dernière génération, mis à disposition un numéro dédié pour les RDV et relation clients, avec la possibilité de commander les pièces en ligne via un numéro WhatsApp dédié » a-t-il énuméré.

«  Désormais, Mercedes en Côte d’Ivoire a une adresse et c’est chez CFAO Motors » a conclu le directeur des opérations de Mercedes-Benz M Arthur Dallys MOLOKO.
Après les allocutions, et la coupure de ruban, la centaine d’invités, des clients de la marque, des directeurs de banques et entreprises de téléphonie mobile ou encore structures partenaires du groupe CFAO et de Mercedes-Benz ont été invités à visiter le Showroom avec une animation 3D sur véhicule. Un cocktail a mis fin à la cérémonie.

Sercom Ministère des Transports

Continue Reading

Economie

Côte d’Ivoire : Comment les États-Unis redynamisent l’aquaculture et de l’horticulture

Published

on

L’avenir de la Côte d’Ivoire s’annonce radieux grâce à un partenariat novateur entre les États-Unis et ce pays d’Afrique de l’Ouest. Avec un investissement de 34,7 millions de dollars dans les secteurs de l’aquaculture et de l’horticulture, le programme Food for Progress du U.S. Department of Agriculture ouvre la voie à une transformation majeure.

Cette initiative ambitieuse vise à booster la production de mangues, réduire les pertes post-récolte et accroître les rendements piscicoles, pour renforcer la sécurité alimentaire et stimuler le développement économique.
Ce partenariat dynamique entre les États-Unis et la Côte d’Ivoire est bien plus qu’une simple collaboration bilatérale. C’est une démonstration éclatante de ce que la coopération internationale peut accomplir pour promouvoir la prospérité et l’autosuffisance alimentaire. En investissant dans des solutions concrètes pour relever les défis agricoles et alimentaires, les deux pays tracent ensemble la voie vers un avenir durable et florissant pour les communautés ivoiriennes.
En plus du programme Food for Progress, d’autres initiatives de cette collaboration bilatérale illustrent l’engagement des États-Unis à soutenir la Côte d’Ivoire dans divers domaines clés, tels que la santé, l’éducation, la sécurité et les infrastructures. En travaillant main dans la main, ces deux nations ont fait des progrès remarquables dans la promotion du bien-être et de la prospérité pour tous.
Cette coopération ne se limite pas aux enjeux économiques et humanitaires. Les États-Unis et la Côte d’Ivoire ont également uni leurs forces pour aborder des questions de sécurité régionale et de promotion de la démocratie, démontrant ainsi un engagement global en faveur de la stabilité et du développement en Afrique de l’Ouest.
Alors que nous célébrons ces réussites, il est crucial de souligner que la route vers un avenir durable est un chemin continu. Les deux pays doivent continuer à investir dans des initiatives novatrices, à échanger leurs savoir-faire et à renforcer leur partenariat pour surmonter les défis à venir.
Le programme Food for Progress et d’autres initiatives de collaboration bilatérale entre les États-Unis et la Côte d’Ivoire témoignent de la puissance de la solidarité internationale pour transformer des défis en opportunités et ouvrir la voie à un avenir radieux pour tous.

François M’BRA II

Continue Reading

Economie

Daloa / UJLoG : des projets pour créer des fonds propres financés

Published

on

Dans le cadre du projet ferme pédagogique, l’Université Jean Lorougnon Guédé de Daloa a mis à la disposition de trois équipes de chercheurs des chèques, d’une valeur totale de plus de vingt millions de francs CFA, afin de financer leurs différents projets qui permettront de générer des ressources propres à l’institution académique.

Ces bénéficiaires ont été sélectionnés parmi 13 candidats, suite à un appel à projet, lancé en octobre 2022.

Ces projets jugés « rentables » concernent la production d’alevins de tilapia, la production maraîchère et l’association de culture maïs-manioc pour la lutte agroécologique.

La présidente de l’Université, le Pr Adohi Krou Vivianne s’est réjouie de la mise en place d’un t-elle projet qui sera une richesse pour l’UJLoG pour mieux insérer professionnellement les étudiants et les jeunes ivoiriens en général.

Aussi a-t-elle indiqué, que la remise de ses chèques est le début de la création des start-up à l’UJLoG, souhaitant aux bénéficiaires que les fonds soient utilisés à bon escient pour des ouvertures à d’autres projets à venir.

Elle a annoncé, le lancement de la deuxième édition du projet dans les mois à venir qui viendra compléter la première.

Pour sa part, le vice-président en charge de la pédagogie, de la Vie Universitaire, de la Recherche et de l’Innovation Technologique, Dr Soro Dogniméton a fait savoir que ce projet est l’occasion pour l’Université de créer des fonds propres.

Aussi, a-t-il souligné que cela va contribuer à créer de la richesse localement.

« Nous avons des fermes pédagogiques, ce sont donc des espaces de formation qui vont être créés pour nos apprenants qui pourront donc y réaliser des travaux pratiques, mais également les espaces de formation pour la jeunesse de la région qui aura l’opportunité de pouvoir avoir des renforcements des capacités dans différents corps de métier, et cela, va contribuer à créer de la richesse localement », a-t-il expliqué.

Il a également souhaité que ces projets soient l’occasion pour l’Université Jean Lorougnon Guédé de se distinguer des autres universités.

Notons que cette cérémonie s’est tenue le jeudi dernier en présence du personnel administratif et technique de l’institution.

Natacha Coffie

Continue Reading

Actualité