Connect with us

Société

Man / A cause d’un arrêté ministériel 650 000 tonnes de banane plantain en décomposition

Published

on

L’arrêté ministériel , signé par les ministres ,du commerce , de l’agriculture, des finances et du budget  , et qui stipule  l’interdiction d’exporter certains produits vivriers , a eu des effets collatéraux désastreux à Man, capitale de la région du Tonkpi . 

En effet ,64 femmes commerçantes de produits vivriers , issues des sociétés coopératives SCOOPS-VIT et « Serve Nourricière  » , sont dans la désolation totale , après qu’un arrêté ministériel qui interdit l’exportation de certains produits vivriers , leur soit  » tombé sur la tête  » , avec pour conséquence le pourrissement de 647 040 tonnes de bananes plantain ,ainsi que autres marchandises périssables .

Il faut le dire , depuis le 15 janvier 2024, cet arrêté ministériel pris avec pour effet imédiat ,  interdit l’exportation des produits suivants : les tubercules et racines ( manioc ,ignames ) , les céréales ( mais  ,riz , mil ,sorgho, fonio) ,les oléagineux ( graines de palme ), fruits et légumes ( banane plantain ,piment aubergine, tomate, gombo), les produits divers ( attieké, semoule de. manioc, cosette de manioc , pâte de manioc , poudre de gombo, poudre de piment , poudre de maïs).

Qu’est ce qui explique donc que  cette quantité très importante de banane a pourri ?

 » Un matin un arrêté nous est tombé sur notre tête . Nous avions déjà fait nos provisions pour les différents pays limitrophes ,notamment le Mali et les autres pays voisins . Des camions remorques pleins de bananes étaient en route pour le Mali . On n’avait pas été averti , et une fois à la frontière à Tengrela , nos chargements de bananes ont été stoppés par la douane . Espérant que l’Etat , assouplisse cette mesure à certains niveau , çà n’a pas été fait . Nos bananes ont donc pourri , après plusieurs jours passés à la frontière  » a fait savoir Tia Philomène épouse Glao, président de SCOOPS-VIT. 

Pour sa part , la secrétaire de la société coopérative  » terre nourricière « , L’y  Fatou, s’est exprimé en ces termes : » Nous avions fait de grandes commandes de bananes dans le bord champ , quand c’est arrivé , on ne pouvait plus l’ exporter . Donc il y a eu un surplus de banane sur marché que nous n’avons pas pu évacuer . Conséquence , une grande quantité a pourri, si nous n’avons pas brader . » 

Approché, le directeur régional de l’Office de Commercialisation des Produits vivriers ( OCPV) , Okoma Koffi Honoré , a fait savoir que le gouvernement a déjà pris acte de la situation . Sans oublier que, en tant que le premier responsable de l’antenne de l’OCPV de Man, il a déjà formulé un plaidoyer à sa hiérarchie, le 18 janvier 2024,  en faveur de ces commerçantes confrontées à ce malheureux incident , afin que leurs chargements respectifs puissent regagner le Mali. 

Malheureusement , c’est une semaine après que la missive du DR de l’OCPV a pu avoir une bonne suite . C’était déjà tard , car la banane était en décomposition . 

Dans l’ensemble , ce sont au total 647 047 tonnes de banane plantain ,sans compter les produits divers qui pourront pas être vendus , et qui constituent un préjudice  en numéraire de 80 880 000 francs CFA. 

Par la voie de toutes les femmes du vivriers confrontées à cette triste situation , madame Glao s’est tournée vers la Première Dame , Dominique afin qu’elle vienne au secours des femmes de la filière banane de Man. Grenier du vivrier de Côté d’Ivoire .  » Nous ne sommes pas contre la décision du gouvernement ,mais nous demandons tout simplement de permettre à nos mamans de continuer leur activités génératrices de revenus . Il faut le dire , les 64 femmes sont endettées ou ruinées . Vraiment aidez nous . » a plaidé madame Glao. 

AXEL Gonkanou

Société

Lutte contre la fraude électorale : un proche de Thiam fait des recommandations.

Published

on

Le mercredi 21 février, une rencontre politique s’est déroulée à la maison du Parti, le siège du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI-RDA).

À cette occasion, Hugues N’Dia Koffi, député suppléant de Bouaflé sous-préfecture et membre du Bureau politique, a mis en lumière des propositions cruciales pour garantir des élections justes et transparentes en Côte d’Ivoire.

Au cœur de ses recommandations, N’Dia Koffi a souligné l’urgence d’instaurer l’inscription automatique sur la liste électorale dès l’âge de 18 ans.

Cette mesure vise, selon lui, à assurer la participation de tous les citoyens ivoiriens dès leur majorité, renforçant ainsi la légitimité et la représentativité des scrutins.

“Chaque Ivoirien à le droit d’avoir un justificatif d’identité et le devoir de participer aux consultations publiques. L’inscription automatique sur la liste électorale devrait être obligatoire pour toute personne souhaitant accéder à un emploi dans la fonction publique”, a souligné N’Dia Koffi.

En outre, le député a mis l’accent sur la nécessité de lutter contre la fraude électorale.

Pour ce faire, il préconise un renforcement des capacités du ministère de la Justice et de l’état-civil, afin de démasquer les fraudeurs et de garantir l’intégrité des élections.

N’Dia Koffi a également salué la vision politique et technique du président du PDCI-RDA, Tidjane Thiam, soulignant son pragmatisme dans la réalisation des engagements pour le retour du parti au pouvoir en 2025.

Il a rappelé l’importance des chantiers politiques et diplomatiques entrepris sous la direction de Thiam, s’inscrivant dans la lignée de ses prédécesseurs, Félix Houphouët-Boigny et Henri Konan Bédié.

Par ailleurs, le député a mis en avant l’importance stratégique de la Zone Zadi (les militants PDCI-RDA issus des 7 régions des zones Sud-ouest et Centre-ouest du pays), tant sur le plan politique que socio-économique, soulignant la nécessité de porter une attention particulière à la région de la Marahoué.

Natacha kouakou

Continue Reading

Société

Man / La Direction des sports veut se doter d’un chronogramme d’activité 2024 .

Published

on

Dans un échange , le vendredi 16 février 2024 , avec les journalistes , le DR des sports et des loisirs , Williams T. Daniel , a annoncé un atelier visant à élaborer un plan de travail pour les activités au sein de sa direction , pour l’année en cours . 
 » Ce sera une sorte de matrice , pour chaque compartiment du ministère des sports .  » a-t-il expliqué en marge de la réunion de la préparation de l’atelier, avec ses collaborateurs . 

Il faut dire , que depuis son arrivée en  2022, le nouveau DR des sports s’est mis au travail, avec pour ambition de promouvoir toutes les disciplines sportives . A l’en croire , c’est pour diversifier au niveau des jeunes , la pratique du sport , dans plusieurs disciplines autre que le football . 
A cet effet , il a présenté des agents spécialisés , en handball, en taekwendo,en volley ball, basketball etc.

Sans oublier que l’atelier , va certainement permettre à chaque département ,de la direction des sports  d’avoir une feuille de route bien élaborée pour la formation des athlètes , qui pourront valablement représenter le Tonkpi lors des compétitions .

Cependant ,pour permettre au DR et ses collaborateurs d’atteindre leurs objectifs, il faut des infrastructures pour la bonne pratique de ces disciplines sportives . Ce sera l’un des défis à relever , de Williams T. Daniel , dans sa mission à l’ouest . 

Le DR des sports du Tonkpi a aussi  profité de l’échange avec les journalistes pour donner ses impressions sur la victoire des éléphants à la 34e édition de la CAN. Pour lui , cette équipe nationale a fait la fierté de toute une nation . Non seulement elle a fait preuve de combativité , mais elle a permis aux Ivoiriens d’être unis à nouveau . 

AXEL GONKANOU, à Man 

Continue Reading

Société

Côte d’Ivoire/Phase pilote de l’opérationnalisation de la procédure de gestion des alertes de la déforestation

Published

on

Le 15 février 2024, le secrétariat de l’Initiative Cacao et Forêts (ICF) a organisé un atelier de restitution des résultats de la phase pilote d’opérationnalisation de la procédure de gestion des alertes de la déforestation.

Cet atelier s’inscrit dans le cadre de la mise en place d’un Système national de suivi spatial de la forêt et d’alerte précoce de la déforestation, un engagement crucial du gouvernement ivoirien pour la préservation des ressources forestières de notre pays.

L’Initiative Cacao et Forêts est un engagement actif entre les principaux pays producteurs de cacao, en particulier la Côte d’Ivoire et le Ghana, et les entreprises chocolatières et cacaoyères de premier plan. Son objectif est d’éliminer la déforestation liée à la cacaoculture et de restaurer les zones forestières dégradées en évitant toute conversion supplémentaire de terres forestières pour la production de cacao.

Au terme de cet atelier, le projet pilote d’opérationnalisation de la procédure de gestion des alertes de la déforestation a été favorablement reçu par les différentes parties prenantes, qui ont salué à l’unanimité la méthodologie, les travaux et la qualité des résultats obtenus.

Le secrétariat de l’ICF poursuit ainsi son engagement en contribuant à la mise en place de mécanismes efficaces de suivi des forêts et d’alerte précoce pour prévenir la déforestation et protéger nos écosystèmes fragiles afin de construire un avenir prospère pour les générations futures.

Ms

Continue Reading

Actualité