Connect with us

Politique

RENTRÉE POLITIQUE DU COJEP: Charles Blé Goudé dévoile son ambition de diriger la Côte d’Ivoire

Published

on

Le Congrès panafricain pour la justice et l’égalité des peuples ( Cojep) a effectué, ce dimanche 12 mai 2024, sa rentrée politique à la Fondation Félix Houphouët-Boigny pour la recherche de la paix de Yamoussoukro, autour du thème 《Quelle Côte d’Ivoire dans une Afrique en mutation ?》

S’adressant au parterre de sympathisants et militants venus de toutes les contrées du pays, le président du Cojep a affirmé sans ambages qu’il va diriger la Côte d’Ivoire, sans toute fois dire clairement s’il se présentera à la présidentielle prévue pour se tenir en octobre 2025. Cependant, au nom des militants, la présidente de l’Union des femmes du Cojep a demandé à Charles Blé Goudé d’être candidat en 2025. 《 Je vais diriger la Côte d’Ivoire… Mieux qu’une ambition, j’ai une vision pour ce pays. Mais ce soir, je ne vais pas déclarer une candidature pour 2025.

Laissez-moi le temps d’y réfléchir. Physiquement et intellectuellement, je suis prêt pour gouverner la Côte d’Ivoire. Mais c’est une équipe qui portera la candidature. Nous allons nous rencontrer, vous aller voir, une décision sera prise 》, a-t-il répondu. Non sans pour autant dévoiler quelques piliers de son programme de société dont il a exposé les axes pririoritaires.

D’abord, Charles Blé Goudé propose de s’attaquer au renforcement de la démocratie en promouvant une démocratie inclusive et participative où chaque voix compte et où les droits des citoyens sont respectés. Ici, Blé demande aux jeunes de ne guère accepter de se faire payer la conscience. 《 Si un politique vient vers vous proposer une aide quelconque, refusez tout simplement pour ne pas dépendre de lui》, a-t-il conseillé. Avant de faire un clin d’oeil au développement économique et social pour lequel, face aux défis économiques et sociaux, il compte proposer aux ivoiriens des solutions innovantes afin de stimuler la croissance et créer des emplois durables, et réduire les inégalités. Au titre de la jeunesse et l’éducation, jeunesse qu’il considère comme le moteur de développement, Charles Blé Goudé s’engage, s’il est Président de la République, à investir dans l’éducation, la formation professionnelle et l’emploi des jeunes. Au plan de la santé et du cadre de vie; santé qu’il qualifie de droit fondamental pour les citoyens, M. Blé dit vouloir oeuvrer pour garantir l’accès à des soins de qualité pour tous et promouvoir des modes de vie sains mais aussi de rapprocher les centres de santé des populations. Il n’oublie pas le monde agricole à qui il propose assurer une souveraineté alimentaire pour maîtriser le coût des denrées mais aussi une politique d’un toit pour chaque acteur agricole.


Le président du Cojep n’a pas omis de dénoncer l’existence d’institutions 《inutiles》 comme le Sénat, le Médiateur de la République, le Haut représentant du Président de la République. 《 Je vais supprimer les institutions inutiles en hiérarchisant les besoins. Je supprimerai le Sénat qui coûte annuellement 11 milliards de FCFA. Ces milliards sont à investir dans la santé. Je supprimerai le Médiateur de la République qui coûte 6 milliards à la Côte d’Ivoire annuellement. Je supprimerai le Haut représentant du Président de la République qui coûte chaque année 2 milliards au pays 》, a martelé Charles Blé Goudé.
Pour se donner la chance de diriger la Côte d’Ivoire, il a demandé aux jeunes venus très nombreux, de prendre d’assaut les centres d’enrôlement dès que l’opération sera ouverte; de s’entraider à le faire. Selon lui, le budget de souveraineté de 342 milliards actuellement doit être réduit drastiquement afin qu’une bonne partie serve à autre chose.
La rentrée politique du Cojep a vu la présence du ministre-gouverneur du District autonome de Yamoussoukro, Augustin Thiam, qui a dit être prêt à jouer le rôle de conseiller auprès du Président du Cojep. 《… Je profite pour inviter toutes les chapelles politiques de notre pays à un débat d’idées et non d’hommes》, a lâché Augustin Thiam. Outre lui, on note la présence des représentants du Fpi, du Mgc, du Pdci et du Rhdp.

Patrice ZOUHOU

Politique

France : Gros plan sur la rencontre dominicale des membres de GEM-THIAM

Published

on

Les membres du Mouvement Générations en Mouvement avec THIAM (GEM-THIAM) de la diaspora ivoirienne en France se sont retrouvés le dimanche 26 mai dernier au domicile de la Coordonnatrice Générale chargée des Finances dudit, pour statuer sur les stratégies de travail en vue d’accorder une victoire écrasante au Ministre THIAM à l’élection présidentielle d’octobre 2025 en Côte d’Ivoire.

Après les civilités, les hôtes du jour de
Mme N. Carole, Coordinatrice Générale chargée des Finances de GEM-THIAM France ont marqué une minute de silence en la mémoire de l’ex-Président Bédié disparu le 1er août 2023, avant de débuter leur séance de travail.

Poursuivant, les hommes et femmes de main du Dr Mathias NEHAN, président de GEM-THIAM ont mis au point plusieurs méthodes de travail devant concourir à élire leur Champion THIAM en 2025 à la Magistrature Suprême en Côte d’Ivoire.

Enfin, une réception digne a été réservée à Mme KELETIGUI, Coordinatrice Nationale des Femmes et Coordinatrice Nationale par intérim de GEM-THIAM, pour lui souhaiter la bienvenue en France.

Étaient présents à cette occasion, les membres de GEM-THIAM de la diaspora suivants : M. André Kouadio, Coordinateur Général, Mme Bah Marceline, Coordinatrice chargée des Femmes, Mme D’Aranco Béatrice, Vice-présidente chargée de la Vie, Mme KELETIGUI Coordinatrice Nationale par intérim, Mme NDIAYE Carole Coordinatrice Générale chargée des Finances, Mme BOLI Koudou, Coordinatrice chargée de la Vie, Mme Justine, Secrétaire Générale France et M. Olivier LEGRE, Secrétaire Général.

Ouncado Pierrot

Continue Reading

Politique

Marahoué : Présidentielle 2025 : voici le commando du Président Alassane Ouattara

Published

on

Les militants et sympathisants du rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP) de la Marahoué ont accueilli dans la ferveur les nouvelles nominations opérées par le président du parti, Alassane Ouattara à 17 mois de la prochaine élection présidentielle.

Dans le cadre de la restructuration de son parti, 362 coordonnateurs ont été nommés, dont 47 principaux, 8 associés et 307 adjoints.

Dans la région de la Marahoué après un résultat positif lors des élections locales, un commando qui aura pour mission de poursuivre les actions de terrain en vue de garantir la victoire au parti présidentiel au soir du scrutin a été mis en place par le président.

Ce commando comprend d’élus et de cadres du parti présidentiel.

Il s’agit de l’ancien ministre Koné Adama, nommé coordinateur principal.

Quant au Maire Yacouba Koné, au mairie Yao Etienne, au vénérable Soho Charles Bi Gouety, au Secrétaire départemental du RHDP, Drissa Bamba, au premier vice-président du Conseil regional de la Marahoué Sako Lacine et du professeur Tidou Abiba Sanogo, ils ont été promus coordinateur adjoint.

Quant à la dernière citée, le professeur Tidou Abiba Sanogo, chargée des Relations avec les organisations socioprofessionnelles et du monde associatif, sa nomination a été saluée par les militants du RHDP de Sinfra.

Ces derniers ont réitéré leur gratitude au Président Alassane Ouattara pour cette promotion qui honore l’ensemble des militants de la Marahoué.

Natacha kouakou

Continue Reading

Politique

Présidentielle 2025 : Le MEERCI mobilise ses troupes depuis Bouaflé

Published

on

La Coordination MEERCI (Mouvement des élèves et étudiants républicains de Côte d’Ivoire) de Bouaflé a tenu une cérémonie d’investiture à la Mairie de Bouaflé, le mercredi 22 mai 2024.

Cet événement a été marqué par la présence de Dégnimani Yéo, représentant le président du mouvement, Mamadou Bakayoko, accompagné d’une délégation du Bureau exécutif national (BEN) dirigée par lui-même en tant que vice-président. L’objectif de cette initiative était de remobiliser et renforcer les bases du MEERCI en vue des prochaines échéances électorales.

Dégnimani Yéo, au cœur de la cérémonie, a souligné l’importance de la remobilisation pour défendre les idéaux du Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP). Il a également mis en avant la nécessité de la formation et de la communication pour promouvoir le bilan positif du président Alassane Ouattara et assurer une transition fluide vers l’avenir.

En tant que, vice-président du MEERCI et directeur de cabinet du président national des jeunes du RHDP,il a insisté sur la vision d’urgence du mouvement, en particulier en ce qui concerne la révision de la liste électorale.

Il a annoncé l’ambitieux objectif d’enrôler 10 000 nouveaux majeurs dans le but de garantir un soutien massif au candidat du RHDP lors de l’élection présidentielle de 2025.

Cette cérémonie marque le début d’une série d’investitures prévues dans d’autres départements de la région de la Marahoué, notamment à Sinfra, Bonon et Gohitafla.

Le MEERCI se positionne ainsi comme un acteur majeur dans la préparation et la mobilisation en vue de la prochaine présidentielle, affirmant sa volonté de soutenir activement le Président Alassane Ouattara pour les échéances à venir.

Natacha kouakou

Continue Reading

Actualité