Connect with us

Education

Yamoussoukro : Mariatou Koné exige d’élèves maître le bon sens dans le travail

Published

on

« Si vous êtes bons, les enfants seront bons ! » a dit la ministre de l’Éducation nationale et de l’alphabétisation, le samedi 11 juin dernier à Yamoussoukro.

Mariatou Koné, ministre ivoirienne de l’éducation nationale et de l’alphabétisation parrainait la double cérémonie de célébration des 40 ans du Cafop supérieur de Yamoussoukro et du baptême de la 40e promotion dudit établissement.

Choisis comme marraine de la 40e promotion des élèves maîtres du Centre d’animation et de la formation pédagogique (Cafop) supérieur de Yamoussoukro, Professeur Mariatou Koné a parlé à ses filleuls d’une manière plus direct et instructive. L’école ivoirienne a besoin des enseignants consciencieux, engagés, animés de l’amour du travail, des formateurs capables de redorer le blason et de former les élites de la Côte d’Ivoire de demain. C’est dans cet élan que se sont orienté les conseils de la marraine de la 40e promotion.

Au-delà des festivités, la ministre Mariatou Koné s’est publiquement engagée à donner un nouveau visage au Cafop supérieur de Yamoussoukro. Et ce, à la sollicitation de Madame Tagro née Sissoco Hawa, Directrice du Cafop Supérieur de Yamoussoukro.

En effet, construit en 1979 par le père fondateur Félix Houphouët Boigny, ce centre qui a une capacité d’accueil de 450 élèves maîtres par an, n’en pouvait plus. La simple cause, ce prestigieux établissement et le plus grand des 16 Cafop de la Côte d’Ivoire est en train de tomber en ruine. Une dégradation très avancée. Selon la Directrice du centre, sur 450 chambres, à peine 230 sont opérationnels.

La détérioration des infrastructures, la vétusté du matériel pédagogique et le dysfonctionnement de certains services de l’établissement, sont quelques difficultés égrenées par la première responsable du centre de formation des instituteurs.

A ce cri de cœur, Mariatou Koné a promptement réagi dès l’entame de son discours. « Je prends l’engagement devant la nation de réhabiliter le Cafop supérieur de Yamoussoukro  » a-t-elle déclaré en réponse à la directrice.

Notons que plusieurs autres infrastructures éducatives à Yamoussoukro font peau neuve depuis l’ère Mariatou Koné à la tête du ministère de l’Éducation nationale et de l’alphabétisation, l’initiatrice des états généraux de l’éducation nationale.

Christ Kémondé

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Education

Toumodi-Assemblée Générale des Etablissements Privés de la DRENA de Yamoussoukro

Published

on

Les assises de l’Assemblée Générale des Etablissements Privés de la DRENA de Yamoussoukro ont eu lieu il y a quelques jours à Toumodi dans un complexe hôtelier de la place. il s’agissait pour les fondateurs, professeurs et autres acteurs du système éducatif de la DRENA de Yamoussoukro de revoir ce qui n’a pas marché durant l’année scolaire 2021-2022 et essayer de rectifier le tir pour la qualité des prestations pendant la prochaine année scolaire 2022-2023. C’est pourquoi une pléthore d’enseignants ont participé à cette Assemblée Générale qui a enregistré la présence du représentant de la tutelle le ministère de l’éducation nationale et de l’alphabétisation et des cadres et responsables essentiels de la DRENA de Yamoussoukro et aussi de partenaires venus présenter leurs produits dans le but de redorer le blason des Etablissements privés et aussi de donner un coup de fouet à l’amélioration de leurs performances. Au cours de cette A.G, il y a eu plusieurs communications. Celui qu’on appelle affectueusement le doyen de la DRENA de Yamoussoukro Baba Kaké a estimé dans son  » speech  » C’est une journée pleine d’enseignements, les différentes interventions démontrent la grande responsabilité des uns et des autres, toute chose qui rejoint le slogan  » Il faut des citoyens responsables pour une école de qualité  » qui signifie tout simplement que chacun doit jouer sa partition pour l’école ivoirienne. Ce à quoi nous avons assisté n’est pas une conférence, c’est plutôt une véritable formation. » Le président de la coordination des Etablissements Privés de la DRENA de Yamoussoukro monsieur Betty a quant à lui déclaré ce qui suit:  » Il faut retenir que nous avons reçu une formation de qualité avec des allocutions très soutenues. Nous mentionnons que cette A.G vient à point nommé pour faire le diagnostic des Etablissements Privés aux fins d’initier des solutions pour y pallier avant l’entame de l’année scolaire 2022-2023. Nous demandons à nos partenaires les parents d’élèves de continuer de nous faire confiance.

Continue Reading

Education

Yamoussoukro : 500 jeunes de 18 à 35 s’engagent au service civique National

Le ministère de la promotion de la jeunesse de l’insertion professionnelle et du service civique vient d’entreprendre un projet pilote de formation de la jeunesse au service civique nationale.

Published

on

En effet le lundi 25 juillet 2022, à Yamoussoukro s’est tenu le lancement de la phase pilote du service civique national des jeunes.

C’est au total 500 jeunes dont l’âge s’étant entre 18 et 35 ans, issus de toutes les régions de pays qui ont exprimés leur volonté de participer à cette phase s’essaie.
Selon le programme communiqué par l’office du service civique Nationale, ces seront formé pendant un mois sur les valeurs civiques.
Il s’agira de former ces jeunes sur des activités qui s’articuleront autour du civisme de la citoyenneté de la démocratie, des droits de l’homme, de la culture et du patrimoine culturel du partage et de l’entreprenariat des activités physiques et sportives.
Durant leur période de formation, ils seront logés en internat au sein de l’INP-HB où ils bénéficieront d’un encadrement en rapport avec la discipline et mèneront des actions communautaires dans la ville d’accueil, Yamoussoukro

Selon Touré Mamadou Directeur Générale de l’office su service civique Nationale (OSCN), le Service national jeune (SNJ est un moyen de redynamisation moral de la jeunesse à travers la formation au civisme et au don de soi. C’est un moyen de prévention contre la vulnérabilité et la radicalisation du jeune. Il œuvre à promouvoir le respect, l’attachement et le dévouement des jeunes à leur Pays. Le SNj développe chez les jeunes l’unité et la cohésion sociale. Il lutte contre la dépravation des mœurs. Le SNj concourt à réduire l’oisiveté et à diminuer la criminalité et l’insécurité dans le pays.

Notons que le service national des jeunes vise l’encadrement de plus de 36 mille jeunes dans les cinq années à venir.

                                                                                        Miss Séka

Continue Reading

Education

Yamoussoukro : L’école de Guerre de Zambakro célèbre sa 3ème promotion

Published

on

La fondation Félix Houphouët Boigny de Yamoussoukro a servi de cadre  ce mercredi 20 juillet 2022 pour la remise de brevet et d’insignes aux 18 Auditeurs de la 3ème Promotion des Cours d’Étude Supérieur de Défense (CESD) sise au sein de l’École de Guerre de Zambakro.

Cette  cérémonie a vu honorer 18 issus du 3ème cours d’Étude Supérieur de Défense en présence du ministre d’état, ministre de la Défense TÉNÉ Birahima Ouattara, patron de cette cérémonie. Il s’agit d’officiers venus de 12 pays d’Afrique que sont la Côte d’Ivoire, le Bénin, le Burkina Faso, le Togo, le Congo, le Mali, la Guinée, la Mauritanie, le Sénégal, le Cameroun, le Gabon et le Niger.

Au nombre des 18 officiers supérieurs, six ont été distingué particulièrement dans différents domaines spécifiques de compétence.

Il été l’occasion pour le colonel-major Brou Kouamé Raoul, Directeur du Cours d’Étude Supérieur de Défense de Zambakro d’exprimer sa reconnaissance au président Alassane Ouattara et au ministre d’état, ministre de la Défense qui dans leur vision de doter les armées ivoiriennes de ressources humaines de qualité, ont initié ses enseignements supérieures de second degré.

Téné Birahima Ouattara, ministre d’état, ministre de la Défense, patron de la cérémonie a remis conjointement les brevets et d’insignes aux 18 Auditeurs avec le commandant supérieur de la Gendarmerie, Générale Apolo Touré. Il  a signifié dans son discours  l’importance d’une école de guerre en Côte d’ivoire à l’instar des autres pays Africains qui font face au terrorisme, le banditisme grandissant, le trafic de drogue et la piraterie maritime.

Christ Kémondé

Continue Reading

Actualité