Connect with us

Santé

Côte-d’Ivoire : 3 ème édition First Awards: Le ministre de la santé Pierre Ngou Demba primé pour son leadership

Published

on

La nuit de récompense des acteurs des médias et de la culture, c’est ténu le vendredi dernier à l’Ivoire Golf Club à Cocody. Cette 3eme édition du First Awards c’est ténu sous le Patronage de Kobenan Kouassi Adjoumani, Ministre de l’Agriculture et du Développement Rural.

C’est autour d’un dîner gala, que l’association Internationale des professionnels des médias et de la culture (AOPMC) a réuni des sommités.
Lors de cette cérémonie de distinction, elle a valorisé les pionniers de la Communication et de la Culture.

Le Ministre de la Santé, de l’hygiène publique et de la Couverture Maladie Universelle, Pierre Ngou Demba présent à cette soirée a dit un grand merci aux organisateurs, les félicitations pour cette idée ingénieuse de valoriser et promouvoir les talents locaux.
Le Ministre Pierre Ngou Demba a par ailleurs reçu le Prix FIRST de la Communication COVID à l’occasion de cette cérémonie.
Plusieurs grands nom de la communication et de la culture ont été primé à titre posthume comme à titre anthume, la lors de cette 3 ème édition. Pour Abbé Lemanois, promoteur des First Awards, les récipiendaires des Prix FIRST Etoiles, ceux-là mêmes qui ont tracé en Côte d’Ivoire, les sillons des métiers de la communication et de la culture toutes tendances confondues ont reçu leur sacre des mains des personnalités et chefs d’entreprises.
Au nombre des légendes vivantes présentes à cette cérémonie des FIRST Awards, on pouvait lire la joie de Georges Taï Benson, GTB, Danielle Boni-Claverie, Eugène Dié Kacou, Monne Bou ou encore Bamba Bakary et Bahi Spinto d’arborer fièrement leur trophée. Les entreprises de Médias comme Star Time, 7info et A12 ont été distingués dans la catégorie des Prix FIRST.

Santé

Yamoussoukro : l’ONG Mien Ra Souh assiste les deux nouveaux nés du 08 juin au PMI du quartier Thérèse de Yamoussoukro

Published

on


Le 8 juin est désormais une date un institutionnalisée par l’ong Mien Ra Souh à la faveur de la commémoration du décès de la Présidente Fondatrice de cette structure, au moment où elle donna vie à son dernier enfant, nommé MICHEL CHRIST ETHANN FAMIEN DIEUVEILLE.

A l’occasion de la célébration du second anniversaire couplé à la naissance de l’enfant et du décès de sa mère, le Directeur Exécutif de l’ONG, Sébène Israël Bonheur YAO et les auditeurs en formation ont apporté du soutien aux enfants nés ce jour au PMI du quartier Thérèse de Yamoussoukro.

L’an dernier, cet événement était marqué par la remise de diplôme de la 17ème promotion et profité pour rendre hommage à la défunte présidente Fondatrice, N’guessan Aya Christiane qui a perdu la vie huit ans après la création de l’ONG.

Sébène Israël Bonheur Yao s’est réjoui de l’action posée ce jour par sa structure avant de s’adresser au grand public à travers la presse présente. « Pour moi, c’est une journée d’hommage à ma défunte épouse, présidente Fondatrice de cette ONG, l’ong Mien –Ra Souh et à même temps de l’anniversaire de mon fils revêt un symbole mémorable » a-t-il dit avant de s’attarder sur les énormes qualités et valeurs de sa regrettée. « N’guessan Aya Christian, était une jeune fille dynamique, visionnaire et humanisme. C’est dans son amour pour son prochain qu’elle a décidé de créer cette ONG en 2014 pour donner une seconde chance aux jeunes déscolarisés pour avoir une formation, ouvrant directement sur l’emploi et leur insertion socio-professionnelle. C’est chemin faisant, huit ans seulement après la création de l’ong, que, en voulant donner vie, le 8 juin 2022, quelle passe à trépas » a-t-il fait savoir.
Créée en 2014, cette ong a formé plus de 19 promotions et plus de 800 auditeurs dans ses différentes filières de formation que sont Aide-Soignante, Auxiliaire en Pharmacie, Caisse Spécialisée, Transit Douane, Cuisine Pâtisserie, Elevage Agriculture, Community Management, Délégation Médicale, Maintenance Informatique et Réseau, Hôtellerie et bien d’autres.

Christ Kémondé

Continue Reading

Santé

Haut-Sassandra : le directeur regional des transports et les acteurs clés engagés pour une route plus sûre

Published

on

Le directeur régional du transport, Diarrassouba Douada, a réuni le 17 mai 2024 à Daloa les acteurs clés du secteur des transports dans le Haut Sassandra pour discuter de l’incivisme routier et des moyens d’améliorer la sécurité sur les routes.

Cette réunion a été l’occasion pour Diarrassouba Douada de souligner l’importance de sensibiliser et de former continuellement les usagers de la route.

Il a déclaré : “Il est impératif de changer les mentalités et de promouvoir une culture de respect et de vigilance sur nos routes.”

Parmi les initiatives évoquées pour lutter contre l’incivisme routier figurent des campagnes de sensibilisation, des parades des auto-écoles, et la proposition de récompenser chaque année la meilleure entreprise de transport.

Les participants, représentant diverses entités telles que les forces de sécurité, les auto-écoles et les entreprises de transport, ont exprimé leur soutien à ces initiatives et se sont engagés à travailler ensemble pour réduire les accidents et promouvoir une conduite responsable.

Selon Diarrassouba Douada, ces efforts soutenus ont déjà porté leurs fruits, notamment à Daloa où les accidents ont diminué ces dernières années.

“Daloa était cité comme une zone accidentogène, mais aujourd’hui, il y a eu beaucoup d’améliorations en termes d’accidents”, a-t-il indiqué.

Natacha kouakou

Continue Reading

Santé

Région du Bafing : Des scandales sanitaires denoncés par la DEPPS

Published

on

Le vendredi 17 mai dernier, à l’occasion de la conférence de presse marquant la fin de sa mission d’une semaine dans la Région du Bafing, la Direction des Établissements Privés de Professions Sanitaires (DEPPS) a décrié le plateau sanitaire privé et certaines pratiques sanitaires odieuses ayant permis de fermer immédiatement 30 cliniques sanitaires sur 37 contrôlées.

En effet, les trois équipes de la DEPPS déployées dans le Bafing du 12 au 18 mai dernier ont frappé fort car sur 37 cliniques sanitaires privées contrôlées, aucune n’a été autorisée, 7 ont été mises en demeure et 30 ont été fermées immédiatement pour exercice dans des conditions insoutenables, locaux non adéquats puis personnels non qualifiés.
Et pis, les agents de la DEPPS ont découvert et fermé par la suite, des dépôts de pharmacie non adéquats avec des personnels non qualifiés qui administrent des soins aux populations.

Ces pratiques sanitaires insoutenables et inimaginables dans le privé fondent d’ailleurs tout le sens de « l’opération zéro clinique illégale d’ici 2025 en Côte d’Ivoire » lancée par le Gouvernement et qui bénéfice de l’appui des partenaires au développement. Le bien-être des populations ivoiriennes étant bien évidemment le but visé par l’État à travers le ministère de la santé, de l’hygiène publique et de la couverture maladie universelle.

Ouncado Pierrot

Continue Reading

Actualité