Connect with us

Santé

Côte d’Ivoire/ Vers l’éradication de la Tuberculose en Côte d’Ivoire

Published

on

Celebrée à travers le monde le 24 octobre , la cérémonie officielle en Côte d’Ivoire à eu lieu ce vendredi 31 mars à Tiassalé.
Ce cadre d’ échange pour faire le bilan des acquis et dégager les perspectives, a été l occasion pour Dr Charles Aka Koffi représentant du ministre, directeur de cabinet du Ministre de la santé, de la couverture maladie Universelle pour annoncer que la côte d’Ivoire a décidé d éradiquer le mal d ici 2035, ce qui explique le thème choisi pour cette année « Oui! Nous pouvons mettre fin à la tuberculose « .
Se réjouissant de l’accès aux soins partout en Côte d’Ivoire à travers la création de
360 centres de prise en charge et également du maintien à un niveau élevé (86%) du traitement de la forme contagieuse ainsi que le dépistage du VIH qui atteint 99% ded cas et de la mise sous ARV de 98% des patients co-infectés, à travers la définition d’une politique claire de prise en charge », le directeur de cabinet s’est également félicité de « la prise charge des comorbidités et du traitement préventif des sujets contacts vulnérables ». Malgré ces efforts fournis, la prévalence qui est de 128 cas pour 100.000 habitants, reste un problème de santé publique qui tue presque 1500 personnes chaque année dans le pays » a dit Dr Charles Koffi, tout en insistant sur le dépistage et la prise en charge précoces pour aussi bien couper la chaîne de contagion que pour donner une chance au traitement. Poursuivant, il a annoncé que l’autre défi à relever reste « la prise en charge des comorbidités et du traitement préventif des sujets contacts vulnérables ». Dr Touré Siaka, le représentant du Représentant-pays de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), a signifié la disponibilité des partenaires à accompagner la côte d’Ivoire sur la voie de l éradication de la tuberculose.
Conseillant  » qu il faut s’attaquer d’abord au retard dans le dépistage et le diagnostic de la maladie ». Afin d’y arriver Dr Toure à plaidé pour « une plus grande implication des communautés dont l apport est déterminant pour la détection des cas et la recherche des contacts de même que le suivi de l observance chez les malades sous traitement « .

Miss seka

Santé

Région du Bafing : Des scandales sanitaires denoncés par la DEPPS

Published

on

Le vendredi 17 mai dernier, à l’occasion de la conférence de presse marquant la fin de sa mission d’une semaine dans la Région du Bafing, la Direction des Établissements Privés de Professions Sanitaires (DEPPS) a décrié le plateau sanitaire privé et certaines pratiques sanitaires odieuses ayant permis de fermer immédiatement 30 cliniques sanitaires sur 37 contrôlées.

En effet, les trois équipes de la DEPPS déployées dans le Bafing du 12 au 18 mai dernier ont frappé fort car sur 37 cliniques sanitaires privées contrôlées, aucune n’a été autorisée, 7 ont été mises en demeure et 30 ont été fermées immédiatement pour exercice dans des conditions insoutenables, locaux non adéquats puis personnels non qualifiés.
Et pis, les agents de la DEPPS ont découvert et fermé par la suite, des dépôts de pharmacie non adéquats avec des personnels non qualifiés qui administrent des soins aux populations.

Ces pratiques sanitaires insoutenables et inimaginables dans le privé fondent d’ailleurs tout le sens de « l’opération zéro clinique illégale d’ici 2025 en Côte d’Ivoire » lancée par le Gouvernement et qui bénéfice de l’appui des partenaires au développement. Le bien-être des populations ivoiriennes étant bien évidemment le but visé par l’État à travers le ministère de la santé, de l’hygiène publique et de la couverture maladie universelle.

Ouncado Pierrot

Continue Reading

Santé

« Débat fructueux sur l’avenir de l’IA en santé à l’Institut Pasteur de Côte d’Ivoire »

Published

on

Le Club Santé Côte d’Ivoire, en partenariat avec la French Tech Abidjan, a orchestré un afterwork le 14 mai dernier à l’Institut Pasteur de Côte d’Ivoire, axé sur le rôle croissant de l’intelligence artificielle dans le domaine de la santé sous le thème « L’avenir de l’intelligence artificielle dans le secteur de la santé. »

Cet événement visait à renforcer les liens entre les organismes ivoiriens et français dans le domaine de la santé, tout en mettant en avant les initiatives, notamment dans les domaines de la digitalisation de l’IA et de la technologie.

La directrice de l’Institut Pasteur de Côte d’Ivoire, Professeur Mireille Dosso, a salué cette initiative et exprimé son souhait d’un échange fructueux visant à améliorer la santé de la population, tout en présentant son institution à travers un film institutionnel.

Jean Victor Ayité, Secrétaire Général du Club Santé Côte d’Ivoire, a souligné l’importance des activités du club pour rechercher des opportunités pour les entreprises affiliées, tout en rassemblant des informations stratégiques pour orienter leurs activités et créer des partenariats pérennes.

Aurore Garnier, Secrétaire Générale de French Tech Abidjan, a souligné l’objectif de créer un écosystème favorable au développement des entreprises high-tech et des solutions technologiques en Afrique.

Les discussions ont été articulées autour de deux panels : « IA et secteur public de la santé en Côte d’Ivoire : Quels besoins pour demain ? » et « L’IA dans le secteur privé de la santé : des projets porteurs ».

Les échanges ont mis en lumière la complémentarité entre l’IA et les professionnels de la santé, soulignant que l’IA ne remplacera pas l’humain mais viendra renforcer les analyses et diagnostics, tout en relevant des défis majeurs liés à la gestion des données de laboratoire.

Désiré AKA, Directeur de la Protection des Données de l’ARTCI, a souligné l’importance d’un cadre juridique solide pour l’intégration de l’IA dans le système de santé, tout en encourageant un processus d’amélioration continu, dans le respect de la loi.

Continue Reading

Santé

Touba-Ouaninou : 12 cliniques illégales fermées par la DEPPS

Published

on

Dans la Région du Bafing, 12 cliniques privées ont été fermées le lundi 13 mai dernier à Touba et à Ouaninou par la Direction des Établissements Privés de Profession Sanitaire (DEPPS)

À Touba, 8 établissements sanitaires privés suivants ont été fermés: l’infirmerie privée KENEYASSO et TASLY 1 et la Clinique Asapsou au quartier Sokoura1, au quartier Doukouba 2, ce sont TASLY organic santé et l’infirmerie Djiguiba; AFOUBENI DE FAALA et le dépôt de pharmacie de Dosso sis au Village FAALA puis enfin, l’infirmerie Dosso sise au Village Dosso.

Dans la ville de Ouaninou, 4 cliniques privées suivants ont été fermées: au quartier kokoman, l’ONG MA SANTÉ: Centre Médical Makoura & Frères; au quartier Démonssoukoro, la Clinique Espoir Santé; au quartier Démonssoukoro, l’infirmerie Privée KENEYASSO dt au quartier Démonssoukoro, une clinique sans dénomination a été aussi fermée.

Cette action s’inscrit dans le cadre de l’opération « Zéro clinique illégale d’ici 2025 en Côte d’Ivoire » qui est une initiative du Gouvernement.

Ouncado Pierrot

Continue Reading

Actualité