Connect with us

Société

Toumodi/Atelier de Formulation d’Idées Projets Structurants Nécessaires à la Mobilisation de la Finance Climatique pour la Mise en oeuvre du Plan Climatique Territorial de la Région du Bélier.

Published

on

Le préfet de la région du Bélier N’Guessan Kouakou Germain:  » Le présent atelier revêt une importance capitale en ce sens qu’il vise à définir le projet structurant aligné au Plan Climat Territorial qui pourrait convaincre les bailleurs de fond Climatique internationaux à financer sa mise en œuvre. »

Docteur Kouadio Alain Serge coordonnateur du projet sur le plan climaterritorial de la Région du Bélier:  » Il y a lieu de mentionner la nécessité pour la région d’accélérer sa transition écologique qui tienne compte des besoins de la population, des questions du genre, de la pauvreté, d’emplois pour les jeunes. etc… »

Les jeudi 25 et vendredi 26 janvier derniers ont été les jours où s’est tenu l’Atelier de Formulation d Idées Projets Structurants Nécessaires à la Mobilisation de la Finance Climatique pour la Mise en Œuvre du Plan Climaterritorial de la Région du Bélier. Cet Atelier qui a rassemblé le corps préfectoral dirigé par le préfet de région N’Guessan Kouakou Germain par ailleurs préfet du département de Toumodi, les représentants du Conseil Régional du Bélier, de la mairie, de la Representante de la Résidente de l’Institut Mondial pour la Croissance Verte, les directeurs centraux, régionaux et départementaux, les chefs de service ainsi que les représentants du secteur privé et de la société civile s’est tenu à la salle de mariage de la mairie de Toumodi. Il faut noter la participation d’une centaine de personnes qui ont pris une part active à ce regroupement pour la cause climatique de ladite région. D’entrée de jeu, le coordonnateur du projet Docteur Kouadio Alain Serge a situé les enjeux de cette rencontre:  » L’objectif de cet atelier est de formuler avec la population, les acteurs locaux une idée de projet qu’on va soumettre au guichet de financement climatique qui existe aujourd’hui au niveau international. Donc il faut retenir la nécessité pour la région d’accélérer sa transition écologique qui tienne compte des besoins de la population, des questions de genre, de pauvreté, d’emplois pour les jeunes.Et le projet que nous allons soumettre aux bailleurs, c’est une idée de projet qui porte sur notre transition écologique juste mais qui intègre en même temps les aspects de développement, activités qui émettent moins de gaz à effet de serre, telle que la déforestation et autres, mais également préparer la région à s’adapter au changement climatique et justement à résister aux effets néfastes du changement climatique qui sont tellement dévastateurs qui des fois entraînent des pertes économiques énormes agricoles. » Les allocutions ont fait place à des explications en détail du projet. Des questions réponses ont tenu en haleine les participants qui ont se sont enrichis en expérience et en savoir. Des pause café et repas midi sur 2 jours ont été respectées. Au final, le préfet de région N’Guessan Kouakou Germain préfet du département de Toumodi a fait son speech dont voici quelques extraits :  » Comme vous le savez, la Côte d’Ivoire est un pays très vulnérable au changement climatique dont les effets se manifestent déjà à travers des phénomènes extrêmes tels que les sécheresses, les inondations, les glissements de terrain entrainant des pertes économiques importantes et même malheureusement des pertes en vie humaine. Ces effets sont de plus en plus perceptibles, sévères, généralisés et n’épargnent personne. Pour faire face à l’urgence de ces défis, le gouvernement ivoirien s’est non seulement engagé à réduire ses émissions de gaz à effet de serre dans les secteurs de l’économique mais également à renforcer sa capacite d’adaptation aux changements. Par ailleurs, le Gouvernement encourage et accompagne de plus en plus les localités et les territoires à développer et mettre en œuvre des Plans Climats Territoriaux en vue de contribuer à l’ambition climatique de la Cote d’Ivoire. Le défi reste la mobilisation des ressources pour le financement de sa mise en œuvre. »

AllaShane digbeu

Société

Lutte contre la fraude électorale : un proche de Thiam fait des recommandations.

Published

on

Le mercredi 21 février, une rencontre politique s’est déroulée à la maison du Parti, le siège du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI-RDA).

À cette occasion, Hugues N’Dia Koffi, député suppléant de Bouaflé sous-préfecture et membre du Bureau politique, a mis en lumière des propositions cruciales pour garantir des élections justes et transparentes en Côte d’Ivoire.

Au cœur de ses recommandations, N’Dia Koffi a souligné l’urgence d’instaurer l’inscription automatique sur la liste électorale dès l’âge de 18 ans.

Cette mesure vise, selon lui, à assurer la participation de tous les citoyens ivoiriens dès leur majorité, renforçant ainsi la légitimité et la représentativité des scrutins.

“Chaque Ivoirien à le droit d’avoir un justificatif d’identité et le devoir de participer aux consultations publiques. L’inscription automatique sur la liste électorale devrait être obligatoire pour toute personne souhaitant accéder à un emploi dans la fonction publique”, a souligné N’Dia Koffi.

En outre, le député a mis l’accent sur la nécessité de lutter contre la fraude électorale.

Pour ce faire, il préconise un renforcement des capacités du ministère de la Justice et de l’état-civil, afin de démasquer les fraudeurs et de garantir l’intégrité des élections.

N’Dia Koffi a également salué la vision politique et technique du président du PDCI-RDA, Tidjane Thiam, soulignant son pragmatisme dans la réalisation des engagements pour le retour du parti au pouvoir en 2025.

Il a rappelé l’importance des chantiers politiques et diplomatiques entrepris sous la direction de Thiam, s’inscrivant dans la lignée de ses prédécesseurs, Félix Houphouët-Boigny et Henri Konan Bédié.

Par ailleurs, le député a mis en avant l’importance stratégique de la Zone Zadi (les militants PDCI-RDA issus des 7 régions des zones Sud-ouest et Centre-ouest du pays), tant sur le plan politique que socio-économique, soulignant la nécessité de porter une attention particulière à la région de la Marahoué.

Natacha kouakou

Continue Reading

Société

Man / La Direction des sports veut se doter d’un chronogramme d’activité 2024 .

Published

on

Dans un échange , le vendredi 16 février 2024 , avec les journalistes , le DR des sports et des loisirs , Williams T. Daniel , a annoncé un atelier visant à élaborer un plan de travail pour les activités au sein de sa direction , pour l’année en cours . 
 » Ce sera une sorte de matrice , pour chaque compartiment du ministère des sports .  » a-t-il expliqué en marge de la réunion de la préparation de l’atelier, avec ses collaborateurs . 

Il faut dire , que depuis son arrivée en  2022, le nouveau DR des sports s’est mis au travail, avec pour ambition de promouvoir toutes les disciplines sportives . A l’en croire , c’est pour diversifier au niveau des jeunes , la pratique du sport , dans plusieurs disciplines autre que le football . 
A cet effet , il a présenté des agents spécialisés , en handball, en taekwendo,en volley ball, basketball etc.

Sans oublier que l’atelier , va certainement permettre à chaque département ,de la direction des sports  d’avoir une feuille de route bien élaborée pour la formation des athlètes , qui pourront valablement représenter le Tonkpi lors des compétitions .

Cependant ,pour permettre au DR et ses collaborateurs d’atteindre leurs objectifs, il faut des infrastructures pour la bonne pratique de ces disciplines sportives . Ce sera l’un des défis à relever , de Williams T. Daniel , dans sa mission à l’ouest . 

Le DR des sports du Tonkpi a aussi  profité de l’échange avec les journalistes pour donner ses impressions sur la victoire des éléphants à la 34e édition de la CAN. Pour lui , cette équipe nationale a fait la fierté de toute une nation . Non seulement elle a fait preuve de combativité , mais elle a permis aux Ivoiriens d’être unis à nouveau . 

AXEL GONKANOU, à Man 

Continue Reading

Société

Côte d’Ivoire/Phase pilote de l’opérationnalisation de la procédure de gestion des alertes de la déforestation

Published

on

Le 15 février 2024, le secrétariat de l’Initiative Cacao et Forêts (ICF) a organisé un atelier de restitution des résultats de la phase pilote d’opérationnalisation de la procédure de gestion des alertes de la déforestation.

Cet atelier s’inscrit dans le cadre de la mise en place d’un Système national de suivi spatial de la forêt et d’alerte précoce de la déforestation, un engagement crucial du gouvernement ivoirien pour la préservation des ressources forestières de notre pays.

L’Initiative Cacao et Forêts est un engagement actif entre les principaux pays producteurs de cacao, en particulier la Côte d’Ivoire et le Ghana, et les entreprises chocolatières et cacaoyères de premier plan. Son objectif est d’éliminer la déforestation liée à la cacaoculture et de restaurer les zones forestières dégradées en évitant toute conversion supplémentaire de terres forestières pour la production de cacao.

Au terme de cet atelier, le projet pilote d’opérationnalisation de la procédure de gestion des alertes de la déforestation a été favorablement reçu par les différentes parties prenantes, qui ont salué à l’unanimité la méthodologie, les travaux et la qualité des résultats obtenus.

Le secrétariat de l’ICF poursuit ainsi son engagement en contribuant à la mise en place de mécanismes efficaces de suivi des forêts et d’alerte précoce pour prévenir la déforestation et protéger nos écosystèmes fragiles afin de construire un avenir prospère pour les générations futures.

Ms

Continue Reading

Actualité