Connect with us

Société

Travaux du Métro d’Abidjan : le ministre Amadou Koné visite la section nord « Plateau-Anyama »

Published

on

Ministre ivoirien des Transports, Amadou Koné, s’est dit satisfait de l’avancée des travaux de construction de la ligne 1 du Métro d’Abidjan. C’était, ce jeudi 1er février 2024 au cours d’une visite qu’il a effectuée sur le chantier de construction du Métro d’Abidjan allant de la gare Lagune de SITARAIL à Anyama, la section nord de la ligne 1 du métro d’Abidjan. Il était accompagné d’une équipe de la Société ivoirienne de Construction du Métro d’Abidjan (SICMA), du BNETD et de la SIPF. « Les travaux de terrassement se poursuivent et le délai de 2027 pour la mise en service du métro devrait être tenu » a annoncé Amadou Koné.

Deux mois après sa dernière visite du chantier de la ligne 1 du métro d’Abidjan, le ministre ivoirien des Transports Amadou Koné était le jeudi 1er février 2024 à nouveau sur le trajet qui mène du quartier de Plateau ( SITARAIL) à Anyama ( terminus nord) du métro d’Abidjan, à l’effet de s’imprégner de l’état d’avancement des travaux proprement dits après la libération complète des emprises par les populations impactées.

Embarqué dans un engin de SITARAIL avec les membres de son cabinet et les partenaires du ministère des transports sur le projet, le ministre Amadou Koné a tenu à parcourir les 20 km de trajet allant de la gare Lagune de SITARAIL à Anyama, la section nord de la ligne 1 du métro d’Abidjan. A savoir du quartier des affaires Plateau à la banlieue Abidjanaise Anyama en traversant les quartiers d’Adjame, Attecoubé, le Banco, Abobo derrière rail.

S’imprégner régulièrement de l’état d’avancement des travaux

C’est une exigence du chef de l’état. Livrer le métro d’Abidjan et le BRT Yopougon-Bingerville en 2027. Projets phares de la politique de développement du transport urbain d’Abidjan, mais également des projets structurants au niveau d’Abidjan et qui permettront de fluidifier davantage le trafic routier et d’améliorer la mobilité, la ligne 1 du métro d’Abidjan et le BRT ( bus rapide de transit) ou encore bus à haut niveau de service, parfois nommé Busway ou Trambus sont en bonne voie.

« Je suis heureux que les travaux avancent très bien. Que le terrassement se poursuit au-delà de la Y4 jusqu’à Anyama. Nous visiterons la section sud très prochainement. Merci à toutes les parties prenantes du projet pour la célérité des travaux. C’est aussi le lieu de remercier le ministre de l’Enseignement Technique et de la formation professionnelle qui dans le cadre de l’école de la seconde chance a formé plusieurs jeunes qui travaillent aujourd’hui sur le projet du métro d’Abidjan » a-t-il dit après la visite.

Les travaux des nouvelles lignes de SITARAIL et Métro d’Abidjan de façon concomitante

Les travaux de construction du métro d’Abidjan d’une longueur de 37 km se poursuivent en même temps que la nouvelle ligne du train Abidjan-Ouagadougou d’une longueur de 1.150 km.
En effet, si le métro d’Abidjan desservira sept (07) communes du District autonome d’Abidjan. A savoir Anyama, Abobo, Adjamé, Plateau, Treichville, Marcory et Port Bouët pour une capacité journalière d’environ 500 000 passagers à transporter à partir de 18 stations et 24 ouvrages d’art constitués de ponts rails et ponts route, des passerelles de transparence piétonne ainsi qu’un viaduc de franchissement de la Lagune Ebrié dédié au Métro et contigüe au pont Félix Houphouët Boigny, prévu pour relier la section Nord à la section Sud, le gouvernement ivoirien a également à cœur la réhabilitation du chemin de fer reliant la Côte d’Ivoire au Burkina Faso.
Ainsi pendant que la Société de Transports Abidjanais sur Rail (STAR) s’active à la réalisation du projet du métro, SITARAIL s’atèle sur le même parcours au déplacement de ses rails pour de nouvelles installations parallèlement aux rails du métro. Enfin si les travaux de terrassement de SITARAIL devraient être achevés en juin 2024, ceux du métro qui se poursuivent devraient terminer juste après pour une mise en service du métro en 2027.
Mais bien avant, le design du métro sera présenté officiellement au grand public, a souligné Amadou Koné.

Sercom Ministère des Transports

Société

Lutte contre la fraude électorale : un proche de Thiam fait des recommandations.

Published

on

Le mercredi 21 février, une rencontre politique s’est déroulée à la maison du Parti, le siège du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI-RDA).

À cette occasion, Hugues N’Dia Koffi, député suppléant de Bouaflé sous-préfecture et membre du Bureau politique, a mis en lumière des propositions cruciales pour garantir des élections justes et transparentes en Côte d’Ivoire.

Au cœur de ses recommandations, N’Dia Koffi a souligné l’urgence d’instaurer l’inscription automatique sur la liste électorale dès l’âge de 18 ans.

Cette mesure vise, selon lui, à assurer la participation de tous les citoyens ivoiriens dès leur majorité, renforçant ainsi la légitimité et la représentativité des scrutins.

“Chaque Ivoirien à le droit d’avoir un justificatif d’identité et le devoir de participer aux consultations publiques. L’inscription automatique sur la liste électorale devrait être obligatoire pour toute personne souhaitant accéder à un emploi dans la fonction publique”, a souligné N’Dia Koffi.

En outre, le député a mis l’accent sur la nécessité de lutter contre la fraude électorale.

Pour ce faire, il préconise un renforcement des capacités du ministère de la Justice et de l’état-civil, afin de démasquer les fraudeurs et de garantir l’intégrité des élections.

N’Dia Koffi a également salué la vision politique et technique du président du PDCI-RDA, Tidjane Thiam, soulignant son pragmatisme dans la réalisation des engagements pour le retour du parti au pouvoir en 2025.

Il a rappelé l’importance des chantiers politiques et diplomatiques entrepris sous la direction de Thiam, s’inscrivant dans la lignée de ses prédécesseurs, Félix Houphouët-Boigny et Henri Konan Bédié.

Par ailleurs, le député a mis en avant l’importance stratégique de la Zone Zadi (les militants PDCI-RDA issus des 7 régions des zones Sud-ouest et Centre-ouest du pays), tant sur le plan politique que socio-économique, soulignant la nécessité de porter une attention particulière à la région de la Marahoué.

Natacha kouakou

Continue Reading

Société

Man / La Direction des sports veut se doter d’un chronogramme d’activité 2024 .

Published

on

Dans un échange , le vendredi 16 février 2024 , avec les journalistes , le DR des sports et des loisirs , Williams T. Daniel , a annoncé un atelier visant à élaborer un plan de travail pour les activités au sein de sa direction , pour l’année en cours . 
 » Ce sera une sorte de matrice , pour chaque compartiment du ministère des sports .  » a-t-il expliqué en marge de la réunion de la préparation de l’atelier, avec ses collaborateurs . 

Il faut dire , que depuis son arrivée en  2022, le nouveau DR des sports s’est mis au travail, avec pour ambition de promouvoir toutes les disciplines sportives . A l’en croire , c’est pour diversifier au niveau des jeunes , la pratique du sport , dans plusieurs disciplines autre que le football . 
A cet effet , il a présenté des agents spécialisés , en handball, en taekwendo,en volley ball, basketball etc.

Sans oublier que l’atelier , va certainement permettre à chaque département ,de la direction des sports  d’avoir une feuille de route bien élaborée pour la formation des athlètes , qui pourront valablement représenter le Tonkpi lors des compétitions .

Cependant ,pour permettre au DR et ses collaborateurs d’atteindre leurs objectifs, il faut des infrastructures pour la bonne pratique de ces disciplines sportives . Ce sera l’un des défis à relever , de Williams T. Daniel , dans sa mission à l’ouest . 

Le DR des sports du Tonkpi a aussi  profité de l’échange avec les journalistes pour donner ses impressions sur la victoire des éléphants à la 34e édition de la CAN. Pour lui , cette équipe nationale a fait la fierté de toute une nation . Non seulement elle a fait preuve de combativité , mais elle a permis aux Ivoiriens d’être unis à nouveau . 

AXEL GONKANOU, à Man 

Continue Reading

Société

Côte d’Ivoire/Phase pilote de l’opérationnalisation de la procédure de gestion des alertes de la déforestation

Published

on

Le 15 février 2024, le secrétariat de l’Initiative Cacao et Forêts (ICF) a organisé un atelier de restitution des résultats de la phase pilote d’opérationnalisation de la procédure de gestion des alertes de la déforestation.

Cet atelier s’inscrit dans le cadre de la mise en place d’un Système national de suivi spatial de la forêt et d’alerte précoce de la déforestation, un engagement crucial du gouvernement ivoirien pour la préservation des ressources forestières de notre pays.

L’Initiative Cacao et Forêts est un engagement actif entre les principaux pays producteurs de cacao, en particulier la Côte d’Ivoire et le Ghana, et les entreprises chocolatières et cacaoyères de premier plan. Son objectif est d’éliminer la déforestation liée à la cacaoculture et de restaurer les zones forestières dégradées en évitant toute conversion supplémentaire de terres forestières pour la production de cacao.

Au terme de cet atelier, le projet pilote d’opérationnalisation de la procédure de gestion des alertes de la déforestation a été favorablement reçu par les différentes parties prenantes, qui ont salué à l’unanimité la méthodologie, les travaux et la qualité des résultats obtenus.

Le secrétariat de l’ICF poursuit ainsi son engagement en contribuant à la mise en place de mécanismes efficaces de suivi des forêts et d’alerte précoce pour prévenir la déforestation et protéger nos écosystèmes fragiles afin de construire un avenir prospère pour les générations futures.

Ms

Continue Reading

Actualité