Connect with us

Sports

Toumodi-Ligue ivoirienne de football académique/Les directeurs régionaux tablent sur les questions majeures relatives à l’avenir de leur structure

Published

on

Le football académique se définit comme une entité œuvrant essentiellement pour le sport de base qui concerne les enfants de 7 ans jusqu’à 17ans. Il est bon de mentionner que la LIFA (Ligue Ivoirienne de Football Académique) a été portée sur les fonts baptismaux le 14 février 2021 dont la faitière est la LAF (Ligue Africaine de Football). Aussi, dans le cadre de la redynamisation de leur structure les directeurs régionaux ou directeurs de ligue ou encore directeurs de zone se sont-ils rencontrés pour une séance de travail qui touche à l’avenir de la ligue ivoirienne de football académique. C’était le samedi 16 juillet dernier au domicile d’un des leurs à Toumodi. Après leurs échanges teintés de vérité et de franchise, les directeurs régionaux avec à leur tête le président de la ligue nationale de football académique Joseph Gadié ont animé un point de presse pour situer le cadre et le bien fondé de leur rencontre de Toumodi. C’est pourquoi le premier responsable de la ligue nationale de football académique a déclaré ce qui suit:  » Nous avons démarré un championnat qui lentement est en train de se mettre en place. C’est un projet très alléchant en ce sens que depuis belle lurette, le football académique et le football féminin sont laissés pour compte? C’est un milieu qui n’est pas soutenu par les autorités sportives certainement et en tant que président d’académie, président de centre de formation, nous essayons de mettre les moyens pour quand même régulariser nos centres de formation et pourquoi pas organiser ce championnat pour permettre à ces enfants que nous prenons à bas âge de se frotter à d’autres gamins de leur âge. Au niveau international, nous avons quelques quelques contacts vers qui nous allons et nous proposons des talents que nous prenons à l’état brut et pourquoi pas leur ouvrir des portes internationales. Notre plus grande satisfaction, c’était déjà de commencer, de pouvoir réunir plus de 150 académies en Côte d’Ivoire qui ont adhéré au projet de la LIFA que nous sommes en train d’organiser pour un chapionnat national. Cela nous contente énormément , parce que cet esprit là n’existait pas, ce phénomène n’existait pas. Aujourd’hui, tout enfant devrait avoir la chance de faire sport et étude concomitamment. L’enfant qui a 18 ans déjà a pu signer un contrat professionnel, il est à la fois intellectuel et sportif de haut niveau et c’est tant mieux. Sa carrière finit 35 ans après, il est encore jeune et a les potentialités intellectuelles pour affronter la vie. Nous aspirons à rentrer en contact avec nos autorités qui viennent fraichement de prendre les rennes de la Fédération Ivoirienne de Football pour pouvoir leur présenter ce projet intéressant pour le football ivoirien, et avoir leu caution et leur soutien, car jusque là, nous travaillons sur fonds propres, et ce n’est pas facile. Nous attendons aussi des aides des collectivités locales pour l’épanouissement du football dans les villes Pour finir nous signifions ici toute notre reconnaissance à l’initiateur de ce projet au niveau national Youssouf Diomandé le président de la ligue ivoirienne de football académique.  » Si Adjani Ismael Junior plus connu sous le nom de Coach Okocha directeur régional de Bouaflé a indiqué que chaque directeur de zone a entre 5 ou 10 villes dans sa zone et s’est félicité pour la tenue de ce genre de séance de travail qui a le mérite de dynamiser leur structure, Kouamé Jean Claude directeur régional de Yamoussoukro qui recevait ses confrères a affirmé que:  » Nous faisons la formation du football académique sur toute l’étendue du territoire ivoirien. Nous essayons d’aider la jeunesse ivoirienne à sortir de la délinquance juvénile et se trouver un chemin. Nous œuvrons pour le football de base, nous prenons les enfants très tôt de 7 ans jusqu’à 17 ans et nous leur dessinons un avenir. « 

Sports

Divo/Des spécialistes du football académie lancent deux projets innovateurs pour oxygéner le football de base

Published

on

Le dimanche 31 juillet, la salle de conférence de la mairie de Divo a servi de cadre à la cérémonie de lancement de deux projets innovateurs pour donner un coup de fouet à l’épanouissement du football de base. En effet, ayant fait l’amer constat de la non progression du football académie dû à différents paramètres, des spécialistes du secteur ont décidé de mettre sur pied des structures pour oxygéner leur milieu. Ce sont Joseph Gadié président du Club CFEC basé à Toumodi, premier responsable de la ligue nationale du football académie président fondateur du P.D.I (Projet de Détection Internationale) et Adjaro Ismael Junior dit Coach Okocha directeur de zone de Divo initiateur de l’E.F.I (Elite Foot Inter). Aussi ont-ils animé un point de presse pour lever un coin de voile sur leurs projets qui trouvent leur raison d’être dans le positionnement du football de base. Il est juste de mentionner que de nombreux jeunes aspirant au football professionnel, des parents de jeunes, des techniciens du football, des entraîneurs de football et des personnes ayant un lien avec le milieu du football ont suivi avec grand intérêt les échanges entre les 2 orateurs et l’assistance qui du reste a apprécié ce moment. Adjaro Ismael Junior dit Coach Okocha a situé le cadre de cette rencontre et a situé le bien fondé de la naissance de l’E.F.I :  » Depuis les années 2007, après l’arrêt de l’AFAF qui est le championnat national des centres de formation à partir duquel on avait l’occasion de pouvoir détecter des talents, détecter nos enfants pour pouvoir les prendre en équipe nationale de jeunes, il n’y a plus de recrutement. En même temps, il faut dire que nos enfants, se déplacer de Soubré, de Man, de Daloa etc..jusqu’Abidjan, il faut dire que la distance est longue et quelque peu coûteuse pour nos enfants démunis. Voilà pourquoi ayant remarqué cela, l’EFI, l’Elite Foot Inter a été mise sur pied pour créer une plate forme d’échanges et de rencontres avec nos agents recruteurs, nos présidents de club, nos entraîneurs nationaux, nos managers et les talents cachés. Comme objectifs, nous allons scinder la Côte d’Ivoire en 5 zones (Nord, Sud, Est, Ouest, Centre). Chaque année, les U14, les U17, les U19 auront un tournoi de détection. Je donne une exemple: Du 6 au 14 août nous lançons la première édition à Divo du tournoi de détection des U19. Le lancement de celui des U17 et des U14 se fera à une date ultérieure. Il y aura un effectif de 35 enfants par catégorie et finalement 23 enfants seront retenus avec qui nous allons travailler.  » Le président Joseph Gadié prenant la parole a fait la déclaration suivante:  » Nous somme devenus comme des producteurs de tomate qui font de beaux champs de tomates et de belles récoltes, mais après les récoltes, on n’a pas de moyens pour écouler la marchandise. 3 jours, une semaine, et les tomates commencent à se gâter. Donc c’est une perte. C’est un peu l’image de plusieurs académies et centres de formation qui forment des joueurs, qui les prennent à 7 ans, 8 ans, 10 ans, 11 ans sur plusieurs années et un matin un  » gros bras  » comme l’Asec ou l’Africa vient et prend les joueur. Au moment où vous voyez votre joueur, il est en train de jouer au stade Félix Houphouet Boigny. Vous n’avez même pas un ballon, même pas un lot d’équipement pour compenser toutes les dépenses effectuées sur ce gamin. Cela crée des frustrations, Voici la raison pour laquelle nous avons décidé de mettre en place une structure pour déjà essayer de redynamiser notre milieu, mettre une organisation en place, d’accompagner ces hommes qui s’évertuent à s’occuper des enfants des autres sans toutefois recevoir un retour. Voici un peu les motivations qui nous ont emmené à créer ces structures qui sont le PDI et l’EFI Nous se sommes pas des parvenus. Nous savons combien de millions nous investissons dans nos académies. On n’a pas de sponsors. Ces entités vont nous permettre de faire des détections, affronter les clubs de première et deuxième division, Ces structures vont créer une passerelle entre les enfants de nos académies et ceux des première et deuxième division. Pour finir je vous informe que le PDI (Projet de Détection Internationale) est né le 10 mars 2019 , nous avons déjà fait venir quelques agents de joueurs de l’Europe en Novembre 2019 et ceux-ci sont nos partenaires exclusifs. Nous voulons véritablement avec ces deux projets innovateurs apporter de l’oxygène au niveau du football de base. »

Continue Reading

Sports

BOTRO : JFCB vainqueur du tournoi star league

Published

on

Ouvert le 09 juillet dernier, l’apothéose de la première édition du tournoi « star league » organisé par l’organisation non gouvernementale Hope of sport fondation en collaboration avec l’Union sportive du département de Botro ( USDB) , a eu lieu le dimanche 31 juillet 2022.

L’équipe de FC Koukroutié a été battue par celle de la Jeunesse football club de Botro (JFCB) par le score (1-0). Si lors de la première période, les deux équipes avaient du mal à développer leurs jeux, il fallait attendre le retour des vestiaires pour voir un beau spectacle. Mais les rouges et bleus ont la chance d’inscrire l’unique but de la finale à cinq minutes de la fin de la rencontre.

« Pour une première édition, je suis vraiment surpris par l’engouement. Je ne pensais pas avoir un si grand nombre, le football déchaîne vraiment des passions », a indiqué le parrain de ce tournoi Khaunan Martial Yao PDG de l’entreprise Akimesse groupe avant d’inviter la jeunesse à la patience  » La patience est un chemin d’or, il faut être patient dans tout ce qu’on entreprend et prôner l’amour », a-t-il martelé.

Il est de préciser que l’ong Hope of sport fondation, a pour objectif de soutenir les centres de formation de football en équipements sportifs.
Pour cette première édition, 16 équipes ont pris part à cette compétition

Prince koffi

Continue Reading

Sports

Bouaké : Des footballeurs professionnels initient un gala du football

Published

on

« Le football mon rêve, l’école ma base » c’est le thème qui chapeauté la deuxième édition du gala des professionnels du football de Bouaké, le samedi 16 juillet 2022.

C’était au terrain de la grande mosquée du quartier Dar Es Salam, à l’initiative des joueurs natifs de Bouaké évoluant dans les championnats locaux et de l’extérieur.

Pour Sylla Mamadou, portier de l’équipe béninoise de Coton FC, l’un des initiateurs, il s’agit de donner des orientations à leurs cadets qui aspirent à une carrière footballistique. << Ce thème est évocateur pour nous, nous voulons montrer le chemin à nos petits frères. Certes, nos petits frères ont une passion pour le football mais il faut avoir une base. La base ici, c’est l’école. Il est très important de savoir lire et écrire. En partant à l’école, ils auront l’occasion d’être plus instruits >>, a-t-il déclaration.

Présent à cette activité sportive, le Directeur Régional des sports du Gbêkê , Annassé N’cho Marcellin a salué l’initiative des joueurs professionnels.

Le Président des centres de formation de football du Gbêkê, Fofana Kader Treika, s’est dit très satisfait : < C’est une grande première pour nous. On peut associer aisément le football aux études. Cette idée de nos joueurs professionnels est bienvenue et cela sera une source de motivation pour nos jeunes joueurs >>.

Le match de gala a vu la victoire des centres de formation sur les joueurs professionnels au tir au but.

A la fin de la rencontre, les joueurs professionnels de natifs de Bouaké ont offert des ballons et des maillots aux centres de formation de football.

Prince koffi

Continue Reading

Actualité