Connect with us

Culture

Bin-houyé: Un ressortissant partage son expérience d’ex-réfugié de guerre à travers un roman

Published

on

Mekapeu Ferdinand est un fonctionnaire exerçant au ministère de l’intérieur et de la sécurité. A 43 ans aujourd’hui, et fort d’une maitrise en criminologie,  ce natif de Bin-houyé a fait une entrée remarquable dans le monde des lettres avec une œuvre de bonne facture .

Son roman intitulé : » 6 années comme 6 siècles…6 années comme 6 jours » est un témoignage vivant des phénomènes migratoires, causées par les crises successives qui surviennent à l’issue des divergences politiques ,dans nos Etats africains. Et plus particulièrement la crise politico- militaire qu’a connu la Côte d’Ivoire de 2002 à 2011. 


Cette œuvre, au delà de son caractère narratif , véritable roman d’aventures , développe plusieurs thématiques , dont la situation précaire du réfugiés, la situation de vulnérabilité dans un camp de réfugiés, l’importance de l’alliance inter-ethniques face à des situations de détresse , la fuite périlleuse et forcée des enfants de Côte d’Ivoire vers des horizons inconnus , pour ne citer que ceux-ci. 

Autant de faits réels a partir desquels, l’auteur a voulu invité le lecteur à s’y imprégner, pourquoi pas à s’y retrouver. Le héros de ce chef d’œuvre, Lepere n’est pas un pure produit de l’imaginaire. C’est l’auteur lui-même qui partage son expérience de fugitif vers le Liberia. Expérience vécu dans cette crise qui est une page sombre dans l’histoire de la Côte d’Ivoire, et qui restera une cicatrice indélébile, dans son existence.  » Ce n’est toujours pas facile pour un chef de famille de traverser monts et forêts , à pied avec une femme enceinte , avec d’autres fugitifs, à la recherche d’un endroit plus sécurisé, fuyant les balles et les baillonnettes de la rébellion » 


Bref , la dédicace de ce roman  » 6 années comme 6 siècles, 6 années comme 6 jours  » se fera le samedi 17 octobre 2022 au lycée Sainte Marie de Cocody , sous le parrainage de madame la ministre de l’éducation nationale et de l’alphabétisation, Mariatou Koné. Ce sera une occasion pour tous ceux qui aiment la lecture de s’arracher un roman « made in Tonkpi » pour revivre cette palpitante aventure.  » Ce sera pour moi un réel plaisir d’avoir le soutien des parents, cadres , amis et ressortissants du Tonkpi ,par leur présence effective à cette dédicace » a formulé Mekapeu Ferdinand, joint par téléphone ce matin 15 septembre 2022, depuis Abidjan.

Axel Gonkanou.

Culture

Côte-d’Ivoire: Le Réseau Ivoirien Anti Litige Foncier ’’FLAIR’’ sensibilise contre les conflits fonciers en Côte-d’Ivoire.

Published

on

Le Ivoirien Anti Litige Foncier « FLAIR » a convié ce samedi 26 novembre 2022, les autorités administratives, politiques et couturières du sud Comoé à la célébration de la journée de la paix et du développement dénommée JOURPAD.


En effet, cette journée de sensibilisation, la première du genre, s’est tenue à l’amphithéâtre OKOBLÉ de l’hôtel NSA de grand Bassam et placé sous le sceau de « comment éviter et régler un conflit foncier ».
Ce thème a été développer au cours d’une conférence animée par Jean-Louis Lobé, consultant juriste et diplômé en immobilier.


Laquelle conférence a permis à l’auditoire dont une centaine de têtes couronnées, de s’informer sur les rouages du domaine foncier urbain et celui également du foncier rural. En somme, il a relevé que l’absence d’actes de propriété est pour la plupart du temps, la cause des conflits fonciers.
À l’occasion, le président de ce réseau, Tchimou Bertrand a été investi avec son bureau sous la conduite de madame le préfet du département de Grand-Bassam, madame Nassou SIDIBÉ.


À en croire Tchimou Bertrand: «le FAIR à pour mission de lutter contre les litiges fonciers, d’accompagner toutes les actions de développement sur le titre foncier, organiser des séminaires de formation de tous les acteurs du foncier pour une bonne gestion des litiges fonciers et surtout de sensibiliser ces acteurs sur la bonne gestion des cas de litiges.» a-t-il déclaré.

Cette cérémonie a pris fin avec une remise de distinction aux autorités impliquées dans les questions de l’immobilier en Côte-d’Ivoire.

Georges Hervé Bagoh,

Continue Reading

Culture

Dagri Geneviève dévoile la grosse bactérie de la 9ème édition du Festival 24 h Reggae

Published

on

Le festival 24heures du Reggae est un festival qui s’est imposé dans la sphère du reggae en Côte d’Ivoire. Il sera à sa 9ème édition.


Jacqueville la cité balnéaire va vivre au rythme des vibrations du reggae du 9 au 11 décembre 2022. Cet événement ô combien important pour les adeptes de cette musique a été annoncé le vendredi 11 novembre 2022 à l’espace AZK live de Blokauss à Cocody. Selon la commissaire générale, Mme Dagri Geneviève, cette célébration de la musique reggae sera également l’occasion pour l’ONG N’KLO Bakan dont elle assure la présidence de souffler sa 10ème bougie. Trois jours qui s’annoncent époustouflants.

Le clou de cette édition sera une levée de fonds au cours d’un diner gala le 9 décembre. Ces fonds serviront à la réalisation d’un projet cher à l’ONG N’klobakan. ‘’ Nous avons acquis dans la ville de Jacqueville, un terrain de 2 hectares. Il servira à la construction d’un centre d’accueil et de formation professionnelle en faveur des enfants défavorisés et surtout ceux des rasta’’.

Ce projet explique-t-elle contribuera à l’éducation des enfants mais à n’en point douter permettra de lutter contre l’immigration clandestine. Les pensionnaires de ce centre dont la maquette a été présentée, recevront une formation de pointe dans les métiers de l’art pour leur permettre de se frayer un chemin dans la société. En outre Mme Dagri précise que ce projet dont le coût de réalisation est estimé à environ 3 milliards de francs Cfa devrait accueillir un peu plus de 1500 enfants.

Des artistes venus assister à la conférence
Le festival ‘’Les 24h du reggae’’, ouvrira aux artistes en herbe une lucarne pour se faire connaître aussi bien des mélomanes que des producteurs. Un jeu karaoké ‘’tente ta chance’’ leur est dédié et de nombreux lots sont prévus. Un concert géant est prévu avec la prestation d’artistes de renom pour faire voyager les festivaliers. ‘’Les 24h du reggae’’ sera le cadeau qui sera offert aux mélomanes en cette fin d’année.

Un représentant du ministère de la culture, M Groguhet Cyril était présent à cette conférence pour témoigner du soutien institutionnel. Cet évènement est également soutenu par le représentant de l’UNESCO en Côte d’Ivoire d’autant plus que le reggae est inscrit au patrimoine immatériel de l’institution.

Christ Kemondé

Continue Reading

Culture

Toumodi/Loukou Bakassa se prononce sur la musique tradi-moderne baoule

Published

on

Le samedi 5 novembre dernier, un concert dit de la cohesion etait programme au stade municipal de Toumodi. A l’affiche figuraient de grands noms de la musique tradi-moderne. Des l’entame de cette soiree artistique, une grande pluie a commence a tomber au point que les prestations des artistes n’etait plus possible. Le nombreux public qui etait venu danser et s’amuser etait decu de cet alea climatique. Les organisateurs n’ont pu que constater les degats. Il est juste de mentionner que le parrain de cette soiree artistique n’etait autre que Konan Loukou Edouard plus connu sous le pseudonyme de general Bakassa. Connu pour l’interet qu’il porte a la musique tradi-moderne baoule, le general Bakassa sejournait en Europe. Nous avons pu le joindre par whassap et il a profondement regrette l’anomalie climatique. Toutefois Bakassa grand mecene de la musique tradi-moderne baoule s’est prononce sur l’avenir de l’art musical baoule:  » Il faut reconnaitre que la musique moderne se porte bien et les talents ne manquent pas. C’est vrai que je suis souvent sollicite pour parrainer les activities musicales des artistes baoule. Cela veut dire clairement qu’ils organisent eux memes leurs sorties et moi je ne fais que les accompagner. Ils sont tous talentueux les uns que les autres mais chacun evolue dans son registre. Cependant je peux affirmer que l’avenir de la musique tradi-moderne baoule est rassurant. Moi je ne fais que partager avec mes freres et mes soeurs le peu que Dieu permet que je mange. J’encourage les artistes baoule a perseverer dans le travail car le meilleur est a venir . »

Allassane Digbeu

Continue Reading

Actualité