Connect with us

Education

Daloa : Une centaine d’enseignants chercheurs de l’UFR Agroforesterie formés à la rédaction du syllabus

Published

on

À l’initiative de la direction l’Unité de Formation et de Recherche (UFR) Agroforesterie de l’Université Jean Lorougnon Guédé de Daloa, un atelier portant sur la formation à la rédaction de syllabus de cours sur ses offres de formations s’est tenu au sein de ladite institution académique.

Cette formation, qui s’est déroulée du 16 au 17 mai 2023 à l’amphithéâtre TIDOU Abiba Sanogo Épse KONE, a permis de former plus d’une centaine d’enseignants-chercheurs de l’UFR Agroforesterie.

L’objectif de cette formation est la mise en place systématique de syllabus de cours.

Il s’est agi donc d’apporter une formation technique pour la mise en place systématique de développement de syllabus pour tous les UE et ECUE des offres de formations de l’UFR Agroforesterie sous le format LMD.

La première responsable de l’UFR Agroforesterie, le Dr TONESSIA Dolou Charlotte a rappelé que son UFR à l’instar des autres UFR veut trouver une réponse face au défi de l’adéquation formation – emploi.

« Qui forme-t-on dans nos universités ? Quelle est la qualité des formations ? Pour quels emplois forme t-on ? Ces questions sont précisément au centre de toutes les préoccupations, aussi bien chez les apprenants, les formateurs, les parents d’étudiants, le gouvernement et les employeurs », a dit d’entrée de jeu Dr TONESSIA.

« Vous conviendrez certainement avec moi, que pour que nos apprenants soient compétitifs sur le marché du travail dans un environnement de plus en plus concurrentiel, notre UFR devra donc relever certains défis. Et parmi ceux-ci, figurent les filières porteuses d’emplois et leurs mises à disposition des populations.
L’organisation de l’atelier d’aujourd’hui répond donc à un double impératif : celui de renforcer les compétences des enseignants-chercheurs à la démarche qualité et de fournir un outil de communication efficace entre les enseignants et les apprenants d’une part et d’autre part les apprenants et les employeurs : ce qui pourrait traduire de la qualité de nos formations », a-t-elle expliqué.

En outre, la Directrice souhaiterait que des enseignements pertinents sortent de cette formations qui seront visibles et accessibles à tous.

« Les contenus des syllabus ainsi pourraient traduire de la qualité des offres de formations de l’UFR Agroforesterie, c’est-à-dire une adéquation avec les contenus et les profils de formation. Alors, nos apprenants seront plus compétitifs sur le marché de travail au plan national et international en répondant ainsi aux standards LMD », a-t-elle insisté.

Le Vice-Président en charge de la pédagogie, le Professeur KONE Tidjani a au nom de la présidente de l’Université Jean Lorougnon Guédé de Daloa, félicité la Directrice de l’UFR Agroforesterie, Dr TONESSIA Dolou Charlotte pour l’organisation de cet atelier.

« J’interviens au nom de Madame la Présidente… Elle tient à vous féliciter pour cette belle initiative. Mme la Présidente est très attentive à votre dynamisme au niveau de l’UFR ainsi qu’à cet accent particulier que vous mettez au niveau, de la formation dans vos activités », a-t-il dit.

C’est quoi le Syllabus ?

Le formateur, Professeur Adou Yao, de l’UFR Bioscience de l’Université Félix Houphouët-Boigny, a expliqué que le syllabus est un outil de clarification des contenus des enseignements.

C’est un petit texte en début de chaque cours qui donne les objectifs et décrit comment le cours va se passer.

Selon lui, le syllabus constitue le premier contact avec les étudiants.
« L’objectif du syllabus est surtout descriptif. Il sert à transmettre les informations relatives au cours et précise les règles de fonctionnement » , a-t-il fait savoir.

Aussi a-t-il ajouté, le syllabus permet à l’étudiant de voir quels thèmes seront traités, quelle qualité, quels types de travail ils doivent fournir, quelles connaissances préalables sont nécessaires et sous quelle forme, ils seront évalués.

Le syllabus est composé notamment du contexte du cours, de l’objectif général, de l’objectif en termes de connaissances , de l’objectif en termes de compétences, du plan du cours et de références bibliographiques.

« Le manque de syllabus a rendu souvent difficile la compréhension et le suivi des offres de formations. Or, les syllabus des cours sont la boussole des offres de formations. Ils servent à transmettre les informations relatives au cours et précisent même les règles de fonctionnement. En outre, dans un environnement de plus en plus concurrentiel pour les offres de formations, les syllabus de cours sont un outil de communication entre l’enseignant et les étudiants d’une part, et même une façon générale de présenter un module d’enseignement au sein d’un programme de formation pour un suivi rigoureux d’une part » , a-t-il dit.

Education

Soubré : CEPE 2024 / Le Directeur régional de l’éducation nationale invite à des épreuves saines

Published

on

Le directeur régional de l’éducation nationale et de l’alphabétisation de la Nawa Drissa Bamba a invité les acteurs de l’examen du certificat d’étude primaire élémentaire (CEPE) 2024 à des épreuves saines et sans tricherie. C’était ce mardi 21 mai 2024 lors du lancement des épreuves dudit examen au groupe scolaire résidentiel de la ville de Soubré, en présence du secrétaire général de préfecture Konan Kouadio Ambroise.
« Je demande aux acteurs du système éducatif d’avoir la meilleure conduite. Il s’agit de donner dos à la tricherie et à tout ce qui peut nuire à la bonne performance des examens. Madame la ministre a placé les examens sous le sceau de la performance et du mérite », a invité le directeur régional de l’éducation nationale et de l’alphabétisation Drissa Bamba, face aux acteurs.
Le secrétaire général de préfecture Konan Kouadio Ambroise également invité les acteurs à tourner dos à la fraude tout en indiquant que les coupables seront traduits devant les instances compétentes en cas de tricherie. « Nous avons fait appel aux forces des l’ordre qui sont présents dans les centres et ils vont nous rendre compte. Mon espoir est qu’avec la collaboration de tous les membres du système éducatif d’avoir de bons résultats au niveau de Soubré et dans la Nawa », a-t-il indiqué.
Pour cette session, ce sont au total 25019 candidats qui composent dans la région de la Nawa.
Cratos M.

Continue Reading

Education

Éducation : L’UJ,LoG innove avec de nouvelles Licences professionnalisantes dans le secteur agricole

Published

on

L’université Jean Lorougnon Guédé (UJLoG) de Daloa (ouest de la Côte d’Ivoire) a marqué le début de sa Semaine de l’Excellence avec une annonce majeure : l’introduction prochaine de Licences professionnalisantes de niveau techniciens dans le secteur agricole. Cette initiative, présentée par la Professeure Adohi Krou Viviane, présidente de l’UJLoG, lors de la cérémonie inaugurale, vise à améliorer l’insertion professionnelle des étudiants et à répondre aux besoins du marché.

Selon Prof. Adohi Krou Viviane, ces nouvelles Licences, telles que « Agriculture et nouvelles technologies » et « Formations ouvertes à distance aux métiers de techniciens agricoles en ressources végétales », sont en cours de développement et seront disponibles dès la prochaine rentrée académique. Elle souligne ainsi l’engagement de l’université à adapter ses programmes pour garantir une formation pertinente et en phase avec les exigences du monde professionnel.

La Semaine de l’Excellence, qui se déroule du 14 au 16 mai 2024, ne se limite pas à cette annonce. Elle offre également une plateforme pour célébrer l’excellence dans tous les domaines de l’UJLoG. Des activités variées sont prévues, notamment des panels sur des sujets d’actualité tels que l’entrepreneuriat et l’insertion professionnelle des étudiants. Cette diversité reflète l’engagement de l’université à préparer ses étudiants à réussir dans un monde en constante évolution.

Le directeur de cabinet adjoint du ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Djimbala Diakité, a salué cette initiative qui contribue à l’amélioration des performances de l’UJLoG. Il a souligné l’importance de célébrer les réussites académiques et de créer des modèles inspirants pour les étudiants.

La journée inaugurale a également été marquée par la récompense des 33 meilleurs étudiants des Licences et Masters de l’année précédente. Chacun des lauréats s’est vu remettre un ordinateur en reconnaissance de son excellence académique.

Cette semaine promet d’être riche en échanges, en apprentissage et en célébration de l’excellence académique et communautaire. Elle incarne l’engagement continu de l’UJLoG à devenir une université d’élite en Côte d’Ivoire et à contribuer de manière significative au développement durable du pays.

Natacha kouakou

Continue Reading

Education

Côte d’Ivoire :De nombreux candidats au BEPC éprouvent des difficultés pour imprimer leurs convocations

Published

on

Plusieurs élèves candidats au BEPC session 2024 en Côte d’Ivoire n’ont pu retirer leurs convocations, suscitant de vives réactions des populations. Saisie, la sous-direction du ministère de l’éducation nationale et de l’alphabétisation en charge des établissements secondaires a expliqué cette situation.

A l’en croire, « la production de leurs « cis » a été bloquée pour des erreurs sur leur état civil. Comme vous le savez, sans production de la carte, la photo n’apparaît pas sur la fiche cursus. Et sans photo sur la fiche cursus, il est impossible d’éditer la convocation.
À maintes reprises, nous avons communiqué sur ce problème mais il se trouve que certains établissements n’ont toujours pas initié les demandes concernant ces enfants ».

Ouncado Pierrot,
Correspondant Régional

Continue Reading

Actualité