Connect with us

Santé

Côte d’Ivoire : L’AEGCI collecte plusieurs poches de sang à Daloa lors d’une journée dédiée

Published

on

Le samedi 23 mars 2024, l’Association des Épouses des Gendarmes de Côte d’Ivoire (AEGCI) a organisé avec succès la deuxième édition de son don de sang collectif à l’État-major de la 2e région de gendarmerie de Daloa. Cette initiative s’inscrit dans le cadre de la célébration de la Journée internationale des droits de la femme.

Sous la direction de la présidente de l’AEGCI, Abé Chantal, c’est plus d’une centaine de poches de sang qui ont été collectées lors de cet événement. L’objectif principal de cette action est de contribuer à sauver des vies humaines, comme l’a souligné la présidente : “Nous voulons marquer cette journée par un acte social en donnant notre sang pour sauver des vies, car cette démarche importante permet de sauver des vies et d’augmenter la durée de vie de plusieurs personnes.”

Madame Apalo Touré, en tant que présidente d’honneur de l’Association, a également exprimé l’engagement continu des épouses des gendarmes envers cette cause vitale. Elle a souligné l’importance de cette action, notamment face aux besoins croissants en produits sanguins dans les hôpitaux du pays.

“Pour atteindre son objectif d’autosuffisance annuelle en produits sanguins, la Côte d’Ivoire a besoin de 300 000 poches de sang. L’AEGCI s’engage donc à poursuivre cette dynamique en organisant prochainement une troisième opération de don de sang à Bouaké”, a-t-elle promis.

Youne Brice

Santé

Toumodi-Fete des Mères de l’association des Femmes Unies de Binava

Published

on

La marraine Docteur Raymonde Goudou Coffie à ses filleules:  » Concernant vos doléances relatives à la CIE, sachez que j’ai posé le problème personnellement au Président de la République qui a promis le régler, car quand ADO dit, ADO fait. »

Le dimanche 9 juin dernier, la grande place publique du quartier Binava de Toumodi a refusé du monde. Et pour cause: la marraine de l’association des femmes unies de Binava Docteur Raymonde Goudou Coffie ministre, gouverneure du district autonome des lacs était attendue par la nombreuse foule qui a fait le déplacement à l’occasion de la célébration de la fête des mères organisée par les bons soins de ladite entité. D’entrée de jeu, la présidente du comité d’organisation Diby Ruth a dit le mot de bienvenue à tous et à la marraine Docteur Raymonde Goudou Coffie qui était venue entourée de ses fidèles lieutenants en l’occurrence Octave Boni Conseiller économique social et culturel, Pierre Douhou et Charles Kouakou tous deux conseillers de la patronne du district des lacs. La présidente de ladite association madame Dosso née Touré Fatoumata avait pris place aux côtés de la marraine. Prestations d’artistes, ballets et poèmes ont meublé l’aspect festif. La présidente de l’association a dit dans son intervention ce qui suit:  » Nous avons mis cette organisation en place pour réunir véritablement les femmes du quartier Binava et se mettre en association pour être plus fortes et aller plus loin. Les motivations qui nous ont emmené à choisir la ministre, gouverneure Docteur Raymonde Goudou Coffie comme marraine sont que cette grande dame est très dynamique, elle est un exemple, une source d’inspiration, une battante et nous voulons faire comme elle.Toutefois nous avons des doléances à lui présenter :  » accéder aux fonds FAFCI de la Première Dame pour plus de femmes pour l’association. Nous vivons une situation dramatique avec la CIE qui ne nous rend pas le courant disponible et cela cause un lourd préjudice à l’encadrement et à l’éducation des enfants. De plus, nous sollicitons à notre marraine l’acquisition d’une broyeuse de manioc, des tables et des chaises pour en faire des locations. Maintenant, chères sœurs de l’association, êtes vous prêtes à avancer avec madame Raymonde Goudou Coffie, êtes vous prêtes à l’honorer de la plus belle des manières?La réponse affirmative a été spontanée:  » Oui nous sommes avec elle « . L’association a fait des dons à la marraine en terme de produits agricoles, de volaille, et un pagne baoulé. De façon spontanée, la ministre, gouverneure Docteur Raymonde Goudou Coffie a offert une broyeuse, une presseuse, un atomiseur, 100 complets de pagne pour 100 femmes et a fait des dons en numéraire. Ensuite elle a pris la parole pour indiquer que:  » Concernant vos doléances relatives à la CIE, sachez que nous sommes allés voir le ministre, il nous a fait faire le tour de ce qui est en train de se faire en termes de châteaux dans tout Toumodi. Nous avons vu qu’il y a des projets. C’est vrai, c’est un peu long, mais quelque chose est en train de se faire. Dernièrement, j’ai posé le problème personnellement au Président de la République lorsqu’il m’a fait l’honneur de me recevoir il y a quelques semaines, et je lui ai rappelé les problèmes de Toumodi. Par rapport à l’eau et à l’électricité. Comme je le connais, il m’a promis que cela sera réglé. Car quand ADO dit, ADO fait. Donc rassurez vous, cela a été rapporté par moi-même et le président Alassane Ouattara est en train de prendre des mesures pour que tout le monde soit satisfait. Bonne fête des mères à toutes. »

Allasane digbeu

Continue Reading

Santé

Yamoussoukro : l’ONG Mien Ra Souh assiste les deux nouveaux nés du 08 juin au PMI du quartier Thérèse de Yamoussoukro

Published

on


Le 8 juin est désormais une date un institutionnalisée par l’ong Mien Ra Souh à la faveur de la commémoration du décès de la Présidente Fondatrice de cette structure, au moment où elle donna vie à son dernier enfant, nommé MICHEL CHRIST ETHANN FAMIEN DIEUVEILLE.

A l’occasion de la célébration du second anniversaire couplé à la naissance de l’enfant et du décès de sa mère, le Directeur Exécutif de l’ONG, Sébène Israël Bonheur YAO et les auditeurs en formation ont apporté du soutien aux enfants nés ce jour au PMI du quartier Thérèse de Yamoussoukro.

L’an dernier, cet événement était marqué par la remise de diplôme de la 17ème promotion et profité pour rendre hommage à la défunte présidente Fondatrice, N’guessan Aya Christiane qui a perdu la vie huit ans après la création de l’ONG.

Sébène Israël Bonheur Yao s’est réjoui de l’action posée ce jour par sa structure avant de s’adresser au grand public à travers la presse présente. « Pour moi, c’est une journée d’hommage à ma défunte épouse, présidente Fondatrice de cette ONG, l’ong Mien –Ra Souh et à même temps de l’anniversaire de mon fils revêt un symbole mémorable » a-t-il dit avant de s’attarder sur les énormes qualités et valeurs de sa regrettée. « N’guessan Aya Christian, était une jeune fille dynamique, visionnaire et humanisme. C’est dans son amour pour son prochain qu’elle a décidé de créer cette ONG en 2014 pour donner une seconde chance aux jeunes déscolarisés pour avoir une formation, ouvrant directement sur l’emploi et leur insertion socio-professionnelle. C’est chemin faisant, huit ans seulement après la création de l’ong, que, en voulant donner vie, le 8 juin 2022, quelle passe à trépas » a-t-il fait savoir.
Créée en 2014, cette ong a formé plus de 19 promotions et plus de 800 auditeurs dans ses différentes filières de formation que sont Aide-Soignante, Auxiliaire en Pharmacie, Caisse Spécialisée, Transit Douane, Cuisine Pâtisserie, Elevage Agriculture, Community Management, Délégation Médicale, Maintenance Informatique et Réseau, Hôtellerie et bien d’autres.

Christ Kémondé

Continue Reading

Santé

Haut-Sassandra : le directeur regional des transports et les acteurs clés engagés pour une route plus sûre

Published

on

Le directeur régional du transport, Diarrassouba Douada, a réuni le 17 mai 2024 à Daloa les acteurs clés du secteur des transports dans le Haut Sassandra pour discuter de l’incivisme routier et des moyens d’améliorer la sécurité sur les routes.

Cette réunion a été l’occasion pour Diarrassouba Douada de souligner l’importance de sensibiliser et de former continuellement les usagers de la route.

Il a déclaré : “Il est impératif de changer les mentalités et de promouvoir une culture de respect et de vigilance sur nos routes.”

Parmi les initiatives évoquées pour lutter contre l’incivisme routier figurent des campagnes de sensibilisation, des parades des auto-écoles, et la proposition de récompenser chaque année la meilleure entreprise de transport.

Les participants, représentant diverses entités telles que les forces de sécurité, les auto-écoles et les entreprises de transport, ont exprimé leur soutien à ces initiatives et se sont engagés à travailler ensemble pour réduire les accidents et promouvoir une conduite responsable.

Selon Diarrassouba Douada, ces efforts soutenus ont déjà porté leurs fruits, notamment à Daloa où les accidents ont diminué ces dernières années.

“Daloa était cité comme une zone accidentogène, mais aujourd’hui, il y a eu beaucoup d’améliorations en termes d’accidents”, a-t-il indiqué.

Natacha kouakou

Continue Reading

Actualité