Connect with us

Société

Avant le Match Côte d’Ivoire-Mali ( ¼ de finale) : Le maire de Bouaké, Amadou Koné appelle à la discipline et au fair-play

Published

on

La qualification des Éléphants de Côte d’Ivoire en quart de finale a redonné espoir à tout un peuple qui continue de pousser leur équipe jusqu’à la finale de cette CAN d’hospitalité jamais organisée en Afrique de l’avis de tous, au regard de sa meilleure organisation. A Bouaké où se déroule ce samedi 3 février 2024 la rencontre Côte d’Ivoire-Mali en quart de finale, le maire de la ville, le ministre ivoirien des Transports Amadou Koné veut compter sur la discipline et l’esprit fair-play des Ivoiriens pour offrir au monde entier une image d’une CAN réellement d’hospitalité et sans tâche.

« Le football est une occasion de fraterniser. L’organisation tournante de la coupe d’Afrique des nations permet aux peuples de se rencontrer et de se connaître. Cette année la CAN se déroule dans cinq villes de la Côte d’Ivoire. Ce qui va permettre à ceux qui ne connaissent pas notre pays de découvrir sa beauté et tout le travail remarquable fait par le chef de l’État Alassane Ouattara » a fait savoir le ministre ivoirien des Transports Amadou Koné, maire de Bouaké à 48h du match en quart de finale qui opposera les Éléphants de Côte d’Ivoire au Mali au stade de la paix de Bouaké. C’était le jeudi 1er février 2024 au cours d’une visite des travaux de la ligne 1 du métro d’Abidjan.

Il a souhaité bonne chance à l’équipe nationale ivoirienne avant d’inviter la population ivoirienne et surtout de Bouaké à effectuer massivement le déplacement ce samedi 3 février pour soutenir les Éléphants.
« Tous à Bouaké pour soutenir les Éléphants. C’est la CAN de l’hospitalité. Il faut que ce soit un moment de joie pour nos populations. Enfin, je considère que la Côte d’Ivoire a déjà réussi sa CAN. Gagner sera la cerise sur le gâteau »a-t-il ajouté.

Le mot d’ordre du maire de Bouaké, Amadou Koné

« Bouaké doit continuer à vivre sa CAN jusqu’au bout » tel est son mot d’ordre qui a mobilisé les Bouakois qui ont toujours été nombreux au stade de la paix de Bouaké pour vivre cette CAN qui se veut hospitalière comme l’a promis le chef de l’état Alassane Ouattara. Aussi, au moment où la ville accueille cette étape importante des quarts de finale, il lui a apparu important de lancer cet appel aux nombreux supporters attendus ce samedi 3 février à Bouaké.
« Le peuple ivoirien a jusqu’ici montré qu’il reste un peuple hospitalier. Malgré les péripéties que notre équipe a surmontées, dieu merci, les ivoiriens doivent garder à l’esprit que cette CAN est la notre et rien ne devrait nous distraire ou contribuer à en ternir la moindre image. C’est dans la dignité, le respect du bien public et la fierté d’appartenir à la nation ivoirienne que nous devons nous déplacer à nouveau ce samedi au stade de la paix de Bouaké pour soutenir nos joueurs » a lancé Amadou Koné.

« Bouaké doit continuer à vivre sa CAN jusqu’au bout »

Le ministre ivoirien des Transports Amadou Koné, député-maire de Bouaké, l’une des cinq villes qui accueillent la CAN et la seule ville de l’intérieur qui abritera l’une des demi-finales de cette CAN, est déterminé à faire de la deuxième ville du pays, une cité paisible, attrayante et accueillante.

« La CAN2023 c’est chez nous et il n’y a aucune raison qu’elle ne reste pas chez nous. Notre 3e étoile est une réalité comme l’a dit le chef de l’État (…) Quelque soit l’issue de la qualification de la Côte d’Ivoire, nous devons continuer à soutenir notre équipe et nos joueurs. Nous devons également continuer à montrer le vrai visage de la Côte d’Ivoire qui est un pays d’accueil et de paix avec de grandes potentialités. C’est pourquoi ici à Bouaké, nous continuerons à vivre notre CAN jusqu’au bout » a dit le ministre Amadou Koné, maire de Bouaké.

L’affluence : le pari gagné

Pour le match Mali-Côte d’Ivoire, ce sont près de 38 mille tickets mis en vente pour occuper le stade de la paix de Bouaké fort de 40.000 places, a annoncé M. Amichia François, Président COCAN.

C’est reconnu par tous les observateurs du football africain, la Côte d’Ivoire est entrain de battre un des plus importants records auquel ont été toujours confrontés les pays organisateurs de la CAN. Au premier rang de cette mobilisation exceptionnelle des supporters dans les stades avec un dernier remplissage de 36.318 supporters pour 40.000 places au stade de la paix, la ville de Bouaké avec à sa tête le maire Amadou Koné qui ne compte pas bouder son plaisir de sitôt.

Ambiance bon enfant au stade de la paix de Bouaké

Enfin, le maire de Bouaké veut compter sur l’esprit fair-play et surtout l’hospitalité légendaire de la jeunesse de Bouaké avant, pendant et après ce match de tous les enjeux.
Mais avant, ils étaient encore nombreux ce vendredi 2 février 2024 au corridor sud de la ville de Bouaké pour accueillir les Éléphants de Côte d’Ivoire qui ont foulé le sol Bouakois à 11h20 mn.

Sercom Amadou Koné

Société

Lutte contre la fraude électorale : un proche de Thiam fait des recommandations.

Published

on

Le mercredi 21 février, une rencontre politique s’est déroulée à la maison du Parti, le siège du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI-RDA).

À cette occasion, Hugues N’Dia Koffi, député suppléant de Bouaflé sous-préfecture et membre du Bureau politique, a mis en lumière des propositions cruciales pour garantir des élections justes et transparentes en Côte d’Ivoire.

Au cœur de ses recommandations, N’Dia Koffi a souligné l’urgence d’instaurer l’inscription automatique sur la liste électorale dès l’âge de 18 ans.

Cette mesure vise, selon lui, à assurer la participation de tous les citoyens ivoiriens dès leur majorité, renforçant ainsi la légitimité et la représentativité des scrutins.

“Chaque Ivoirien à le droit d’avoir un justificatif d’identité et le devoir de participer aux consultations publiques. L’inscription automatique sur la liste électorale devrait être obligatoire pour toute personne souhaitant accéder à un emploi dans la fonction publique”, a souligné N’Dia Koffi.

En outre, le député a mis l’accent sur la nécessité de lutter contre la fraude électorale.

Pour ce faire, il préconise un renforcement des capacités du ministère de la Justice et de l’état-civil, afin de démasquer les fraudeurs et de garantir l’intégrité des élections.

N’Dia Koffi a également salué la vision politique et technique du président du PDCI-RDA, Tidjane Thiam, soulignant son pragmatisme dans la réalisation des engagements pour le retour du parti au pouvoir en 2025.

Il a rappelé l’importance des chantiers politiques et diplomatiques entrepris sous la direction de Thiam, s’inscrivant dans la lignée de ses prédécesseurs, Félix Houphouët-Boigny et Henri Konan Bédié.

Par ailleurs, le député a mis en avant l’importance stratégique de la Zone Zadi (les militants PDCI-RDA issus des 7 régions des zones Sud-ouest et Centre-ouest du pays), tant sur le plan politique que socio-économique, soulignant la nécessité de porter une attention particulière à la région de la Marahoué.

Natacha kouakou

Continue Reading

Société

Man / La Direction des sports veut se doter d’un chronogramme d’activité 2024 .

Published

on

Dans un échange , le vendredi 16 février 2024 , avec les journalistes , le DR des sports et des loisirs , Williams T. Daniel , a annoncé un atelier visant à élaborer un plan de travail pour les activités au sein de sa direction , pour l’année en cours . 
 » Ce sera une sorte de matrice , pour chaque compartiment du ministère des sports .  » a-t-il expliqué en marge de la réunion de la préparation de l’atelier, avec ses collaborateurs . 

Il faut dire , que depuis son arrivée en  2022, le nouveau DR des sports s’est mis au travail, avec pour ambition de promouvoir toutes les disciplines sportives . A l’en croire , c’est pour diversifier au niveau des jeunes , la pratique du sport , dans plusieurs disciplines autre que le football . 
A cet effet , il a présenté des agents spécialisés , en handball, en taekwendo,en volley ball, basketball etc.

Sans oublier que l’atelier , va certainement permettre à chaque département ,de la direction des sports  d’avoir une feuille de route bien élaborée pour la formation des athlètes , qui pourront valablement représenter le Tonkpi lors des compétitions .

Cependant ,pour permettre au DR et ses collaborateurs d’atteindre leurs objectifs, il faut des infrastructures pour la bonne pratique de ces disciplines sportives . Ce sera l’un des défis à relever , de Williams T. Daniel , dans sa mission à l’ouest . 

Le DR des sports du Tonkpi a aussi  profité de l’échange avec les journalistes pour donner ses impressions sur la victoire des éléphants à la 34e édition de la CAN. Pour lui , cette équipe nationale a fait la fierté de toute une nation . Non seulement elle a fait preuve de combativité , mais elle a permis aux Ivoiriens d’être unis à nouveau . 

AXEL GONKANOU, à Man 

Continue Reading

Société

Côte d’Ivoire/Phase pilote de l’opérationnalisation de la procédure de gestion des alertes de la déforestation

Published

on

Le 15 février 2024, le secrétariat de l’Initiative Cacao et Forêts (ICF) a organisé un atelier de restitution des résultats de la phase pilote d’opérationnalisation de la procédure de gestion des alertes de la déforestation.

Cet atelier s’inscrit dans le cadre de la mise en place d’un Système national de suivi spatial de la forêt et d’alerte précoce de la déforestation, un engagement crucial du gouvernement ivoirien pour la préservation des ressources forestières de notre pays.

L’Initiative Cacao et Forêts est un engagement actif entre les principaux pays producteurs de cacao, en particulier la Côte d’Ivoire et le Ghana, et les entreprises chocolatières et cacaoyères de premier plan. Son objectif est d’éliminer la déforestation liée à la cacaoculture et de restaurer les zones forestières dégradées en évitant toute conversion supplémentaire de terres forestières pour la production de cacao.

Au terme de cet atelier, le projet pilote d’opérationnalisation de la procédure de gestion des alertes de la déforestation a été favorablement reçu par les différentes parties prenantes, qui ont salué à l’unanimité la méthodologie, les travaux et la qualité des résultats obtenus.

Le secrétariat de l’ICF poursuit ainsi son engagement en contribuant à la mise en place de mécanismes efficaces de suivi des forêts et d’alerte précoce pour prévenir la déforestation et protéger nos écosystèmes fragiles afin de construire un avenir prospère pour les générations futures.

Ms

Continue Reading

Actualité