Connect with us

média

Lutte contre la désinformation : pourquoi Saïd Penda, n’échappera pas à la justice

Published

on

Caché derrière son clavier, le pseudo journaliste Said Penda, verse son venin sur qui il veut mais également sur qui ses mandants veulent.

Sa méthode digne d’un film Hollywoodien fait parfois douter plus d’un quant à la formation professionnelle de cet individu aux origines connues de tous. Saïd Penda, un journaliste ? Un mercenaire de la plume ou un simple sorcier numérique ? Les propos du Premier ministre Robert Beugré Mambé et du Ministre de la communication Amadou Coulibaly, porte-parole du gouvernement, tenus le lundi 24 juin 2024 au Sofitel Abidjan Hôtel Ivoire, lors du lancement officiel de la campagne nationale « pour un Environnement Digital respectueux et sécurisé » avec pour slogan «  stop aux sorciers Numériques » devraient achever de croire que Saïd Penda est tout sauf un vrai journaliste, respectueux de l’éthique et de la déontologie de la communication et de l’Audiovisuel. Ce que dit la loi sur la désinformation.

Pour le Premier ministre Robert Beugré Mambé, la désinformation se distingue comme une menace insidieuse et omniprésente. Être est caractérisée par la propagation intentionnelle de fausses informations pour semer la confusion, diviser et manipuler l’opinion publique.
« S’il est vrai que l’existence des réseaux sociaux ŵprocède de l’évolution de la science et de la technologie, il faut cependant reconnaître qu’elle impose à plus d’un titre le changement de paradigme de plusieurs ordres ; à savoir : l’ordre intellectuel, moral, psychologique, social, éthique et spirituel » a fait savoir le Premier ministre Robert Beugré Mambé. Un message qui cadre bien avec les agissements de monsieur Saïd Penda qui accuse sans avoir vérifié ni entendu le mis en cause. Un acte passible de poursuite judiciaire.

Ce que dit la nouvelle loi portant régime juridique de la communication audiovisuelle.

Comme dans beaucoup de pays, nous observons malheureusement les phénomènes de cyber intimidation, de cyber harcèlement, de propagation de rumeurs, impactant gravement nos jeunes.
Face à cela, rappelle le ministre de la communication Amadou Coulibaly, le gouvernement ivoirien a modifié depuis le 20 décembre 2022, la loi du 27 décembre 2017 portant régime juridique de la communication audiovisuelle, pour y introduire une disposition qui responsabilise les internautes qui ont plus de 25.000 followers ( abonnés ou suiveurs), en les invitant à se conformer aux règles d’éthiques et de la déontologie de la communication audiovisuelle. Car selon le ministre, avec plus de 25000 personnes en partage, vous n’êtes plus dans une conversation privée. Said Penda devrait le savoir.
Dans cette même loi, poursuit le ministre de la communication, le pouvoir a été donné aux régulateurs de la communication audiovisuelle de saisir le régulateur des Télécommunications afin de suspendre l’accès à toute plate-forme qui ne retirerait pas un contenu malveillant.
Enfin, le gouvernement a adopté le 7 juillet 2023, une modification de la loi du 19 juin 2013 relative à la lutte contre la cyber criminalité en doublant le quantum de peine.
« Chacun a son sorcier. Un présumé ami qui en apparence vous voudrait que du bien et dont toutes les actions de façon sournoise et insidieuse vous empoisonne la vie en espérant qu’il ne sera pas découvert…Arrêtons d’être les sorciers de nos voisins » a martelé Amadou Coulibaly.
Un autre message qui l’on espère parviendra au pseudo journaliste Said Penda.

Philippe Kouhon

média

Cote d’Ivoire / Depuis Duekoué la présidente de l’OFUMCI a annoncé leur 4eme activité périodique qui se tiendra à Bouaké .

Published

on

Le dimanche 21 juillet 2024,  la présidente de l’organisation des femmes unies des médias de Cote d’Ivoire ( OFUMCI) , Angèle Koulaï a au cours d’un point de presse , annoncé une autre activité de sa structure , qui se tiendra cette fois-ci dans la capitale de la région du Gbêkè , Bouaké. 

 Selon la présidente de l’OFUMCI, la date choisie pour cette 4eme  activité, depuis l’existence de la structure ,   est le samedi 27 juillet 2024,  à la chambre de commerce de Bouaké. Au menu principal , une conférence publique avec plusieurs thèmes , animés par d’éminentes personnalites et grands hommes des médias .  » Ce sera une occasion pour que les femmes des media de Côte d’Ivoire , se retrouvent pour partager leurs experiences personnelles dans leur domaine respectif. Sans oublier que ce cadre leur permettra de réfléchir sur leurs projet communs , lié à l’avancement de leur structure .  » a rappelé la présidente Koulaï.

Faut-il le signifier , depuis sa création , l’OFUMCI, qui est un instrument d’affirmation du rôle de la femme des media dans l’univers médiatique au plan national et international ,a initié déjà trois activités depuis sa création . D’abord, la cérémonie marquant l’investiture du bureau et sa sortie officielle en mai 2022, à Port-Bouet . Il y a eu le lancement des activités de l’OFUMCI en 2023, suivie quelques mois tard , dans la même année ,de l’action caritative qui a consisté à faire des dons aux pensionnaires de la léproserie de Daloa. 

Notons que , Angèle Koulaï , avant ses premiers pas dans la presse écrite , était une technicienne chevronnée de radio . Elle a même , durant toutes ces années créé une radio , à Duekoué sa ville natale , qui va émettre très bientôt   » Ma vision de l’OFUMCI, c’est de faire de ses membres des femmes leaders, dans une sohère sociale en pleine mutation . » a fait savoir Angèle Koulàï.

AXEL GONKANOU

Continue Reading

média

Facobly : Violation gravissime de la liberté de la presse, un journaliste violemment attaqué par un garde du corps d’un Ministre

Published

on

Le dimanche 9 juin dernier, M. Alain Zigo, journaliste-correspondant de presse au quotidien Soir infos a été victime d’un très mauvais traitement physique et psychologique, alors qu’il couvrait la compassion du Gouvernement ivoirien aux populations sinistrées de Facobly. Un méfait dû à l’extrême zèle d’un garde du corps de l’un des 4 Ministres du Gouvernement Beugué Mambé présents à cette occasion.

Le confrère Alain Zigo était donc au mauvais moment, au mauvais endroit et avec la mauvaise personne pour avoir été violemment perturbé dans l’exercice de ses fonctions de journalistes, avec la manière et des propos qui frisent le mépris total pour sa corporation : »Journaliste, journaliste, journaliste…dégage. Partout journaliste »; lui avait sèchement lancé au visage un agent en charge de la sécurité d’une haute personnalité politique de la Côte d’Ivoire.

Brimé au stade, le digne confrère a encore subit la furia de ce zélé agent de sécurité au foyer des jeunes de Facobly alors qu’il exerçait ses fonctions.

Le caractère très récurrent de telles scènes intrigue et apeure à la fois les correspondants de presses qui exercent dans le District autonome des Montagnes qui, de plus en plus, tend inéluctablement à rafler la palme d’or du bâillonnement de la liberté de la presse en Côte d’Ivoire.

Ouncado Pierrot

Continue Reading

média

François M’BRA II, en Afrique du Sud pour « Reporter Slam Africa »

Published

on

Communiqué de Presse

Yamoussoukro le 3 juin 2024

Le responsable du service enquête et international de Infocentrale.net, M. François M’BRA II est en ce moment en Afrique du Sud ( Cape Town) où il prend part à la phase finale de  » Reporter Slam Africa  » du 03 au 08 Juin 2024. Cette cérémonie unique vise à partager de manière singulière des expériences journalistiques à fort impact. Six ( 6) journalistes africains de renom, parmi lesquels le distingué François M’BRA Il, auront l’opportunité de partager leurs récits. L’ auditoire est composé de journalistes, de partenaires médiatiques, d’autorités et de personnalités venu(e)s des quatre coins du monde.

Infocentrale.net se réjouit de la participation de son représentant à cet événement d’envergure internationale.

Nous sommes fiers de soutenir nos membres dans leur engagement pour une presse libre, éthique et engagée.

Infocentrale.net félicite chaleureusement tous les journalistes participants à  » Reporter Slam Africa  » pour leur contribution à une information de qualité.

Christ KEMONDE

Continue Reading

Actualité