Connect with us

Investigation

Côte d’Ivoire : Faux et usage de faux à la NPSP-CI, le PCA de pris en flagrant délit

Published

on

Après la suspension du directeur général de la Nouvelle pharmacie de la santé publique de Côte dIvoire (NPSP-CI), Dr Yapi Ange Désiré, le président du conseil dadministration, Gala Kouamé, a procédé, au mépris des textes, à la nomination de Zoulou Koné Landry en qualité de directeur général par intérim. Sans en informer le ministre de tutelle et les membres du Conseil d’administration.

Question : Que cache cette décision du PCA prise au noir ? Quand on sait que Dr Zoulou Koné Landry a été complice du détournement des produits Covid-19. Nous y reviendrons. Le pot aux roses sera découvert quant au lendemain de cette décision, le PCA informa les banques où sont logés les comptes de la NPSP-CI de prendre toutes les dispositions pour l’exécution des procédures relatives aux personnes habilitées à signer sur lesdits comptes. Et dans sa volonté de masquer le faux, il transmet un procès-verbal datant de 2013.

Cette manipulation frauduleuse na pas échappé à la perspicacité des agents des banques (dont nous taisons les noms) qui ont découvert la supercherie. Ceci, pour répondre à la banque qui lui demande le PV du conseil d’administration (CA) faisant foi de la nomination du DG intérimaire afin qu’il ait droit de signature sur le compte. Et c’est pour passer les mailles du filet de la Banque, que le PCA joint au dossier demandé un PV de 2013. Chose curieuse, il n’était même pas PCA à cette époque-là. En invoquant à dessein une session extraordinaire d’une Assemblée générale du 1er juillet 2021, dont le procès-verbal est matériellement inexistant. Le PCA voulait tromper la vigilance des banquiers.
Affaire à suivre

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité