Connect with us

Société

Yamoussoukro : Après le tueur en série un violeur en série épinglé par la police

Published

on

Le nommé Y.K.A 29 ans dans les sérails de la police, suite à plusieurs cas avérés de viols.

Fin de parcours de cet autre bandit de grand chemin à Yamoussoukro, après le tueur en série mis en déroute le mois dernier.
En effet, le présent violeur en série nommé Y.K.A, 29 ans résident à Yamoussoukro au quartier Kami, mari de trois femmes et père officiellement de quatre enfants, vient d’être arrêté après plusieurs forfaits.

Les hommes du Commissaire Coulibaly Foungnigue Yacouba du 1er Arrondissement de Yamoussoukro viennent de neutraliser ce quidam, spécialiste des viols en série.

Très friands des jeunes filles et des femmes sans défenses, cette fois n’a pas été la bonne, car il n’aura pas la chance de se tirer d’affaire.

Y.K.A, conducteur de taxi a été mis aux arrêts par les agents de la police dans la nuit du 5 novembre 2022 aux environs de 1h du matin à bord d’un taxi qu’il conduisait lui-même.
Les faits à lui reprochés:
Son taxi avait les 4 chiffes de l’immatriculation correspondant à un taxi signalé par une jeune dame de 30 ans violée par un taximan dans la nuit du 1er novembre 2022.
Conduit au poste de police la même nuit, le prévenu est très vite passé aux aveux d’être auteur du viol de la jeune dame, non sans, d’abord nier les faits, tout en bloc. Il déclare par la suite au poste de police qu’il a certes abusé de plusieurs filles (clientes) qui empruntait son taxi tardivement lorsqu’elles sont seule dans son taxi.

Comment le réussissait –il ?
À l’en croire, Il porte à ses côtés une arme blanche à chaque fois qu’il a à portée de main, une proie. Lorsqu’il isole le cas, il l’intimide avec son arme, et sans défense, elle s’oblige à coopérer. C’est ainsi qu’au soir du 1er novembre, il affuta ses armes pour une autre chasse aux filles. La proie du jour n’est autre malheureusement qu’une jeune femme nommée K. N. âgée de 30 ans.

Elle emprunta son taxi en compagnie de son petit ami qui voudrait s’assurer qu’elle descendrait saine et sauve à la maison avant de rentrer chez lui. C’est dans ce sens que les deux empruntent le taxi de K.A.N au niveau du lycée Mamie Adjoua pour se rendre à Morofé. Il avaient convenu que le taximan descendrait la fille chez elle avant de déposer l’homme en dernière position, puisqu’il faisait tard.
Chemin faisant, le taximan très rusé et d’ailleurs habitué à la ruse intercepte la conversation du couple, puisqu’il comprend bien leur ethnie. Il s’immisce donc dans la causerie faisant croire qu’ils sont des frères ethniques. Il convainc le mec a rentré tranquillement chez lui et qu’il irait déposer la fille en toute sécurité assurant qu’il habite lui-même le quartier de la fille.
Convaincu de retrouver un frère taximan, il n’hésite pas de descendre du taxi a Assabou laissant sa copine au nouveau frère (taximan) qu’il venait de connaître. Grave erreur! Une fois descendu du taxi, le plan de K.A.N n’a plus d’embûches. Il peut manipuler la jeune fille à sa guise. C’est ainsi, qu’il change de parcours pour conduire la dame dans son QG habituel, un endroit isolé vers la forêt de guiglo pour abuser d’elle. Après son forfait il lui arrache son téléphone pour n’occasionner aucune alerte.
Les faits ainsi établis par lui-même, la police a donc effectuée une perquisition à son domicile sis au quartier-village de Kami. Ses différentes armes de chasses et le téléphone portable de marque Huawei Nova 8i de la victime y ont été retrouvés.

La victime K.N a tout suite reconnu son bourreau dès qu’elle l’a aperçue à la police lorsqu’elle a été invité pour identification du voyou.
A la vue de sa victime, celui-ci s’est effondré en pleurs devant K.N prétextant regretter son acte.

Après l’éclatement de l’affaire, une jeune fille qui souhaite garder l’anonymat a témoigné au micro d’infocentrale.net que K.A.N a fait des victimes dans le quartier Morofé.

Rappelons à toutes fins utiles que les agents de police du même commissariat avaient débusqué un assassin au sang-froid à la mi-octobre 2022 qu’ils ont réussi à pousser aux aveux et même à la confession de ses crimes passés comme s’il était en face du curé.
C’est le lieu de féliciter le Commissaire Coulibaly Foungnigue et ses hommes.

Christ Kémondé

Société

Quipux Afrique: Amadou Koné en immersion au centre d’appel gratuit 1302 et de gestion Intégrée Digital ( SSR-Côte d’Ivoire)

Published

on

Le ministre des Transports Amadou Koné était le mardi 7 février 2023 au siège ivoirien de la société Quipux Afrique pour s’imprégner, à la faveur de la première semaine nationale de la sécurité routière ( SSR), des capacités du centre d’assistance en ligne (1302) et la plateforme Digitale qui visent à renforcer la proximité de l’administration des transports avec les usagers.

Dans le cadre du déploiement de la stratégie nationale de la sécurité routière 2021-2025, le Ministère des Transports a mis à disposition un centre d’assistance pour informer, orienter et assister les usagers de la route dans les divers projets, démarches et procédures liés à l’administration des transports.
En visite le mardi 07 février 2023, à la faveur de la première semaine nationale de la sécurité routière, le Ministre des Transports Amadou KONE s’est dit satisfait et fier du dispositif d’assistance mis en place en vu de renforcer la proximité de l’administration des transports avec les usagers.

Présentation du centre 1302 et plateformes digitales de Quipux

Mis en place à la faveur de la mise en œuvre du projet de Système de Transports intelligent (STI), le Centre d’assistance du Ministère des transports assure un volume de 1300 appels journaliers et environ 100 requêtes sur les canaux sociaux (Facebook, WhatsApp, Instagram et télégramm) avec pour la majorité une recherche d’informations sur le permis à points, la vidéoverbalisation, la plateforme du CGI Digital et les démarches liées à l’obtention des documents du transport routier et des plaques d’immatriculation.
Ce centre d’assistance est composé d’un Call Center disposant d’un système développé pour prendre 30 appels simultanés. Mais également d’une plateforme WhatsApp (05 652 475 48) professionnelle qui intègrent de nombreux canaux sociaux pour prendre en compte les requêtes digitales des usagers jusqu’à satisfaction.

Le point de presse

Le point de presse qui a suivi la visite a été une énième occasion pour le ministre Amadou Koné d’exhorter tout le monde à s’approprier les recommandations du gouvernement en matière de sécurité routière.
«  La sécurité routière ne doit pas être l’affaire du seul gouvernement ou du ministre Amadou Koné. Plus de 1000 tués par an sur nos routes, cela doit nous interpeller tous » a-t-il martelé.
Enfin pour ceux qui souhaitent un report de 3 ans du permis de conduire à points, le premier responsable des transports en Côte d’Ivoire a été net :
« Il y a 1500 tués par an du fait des accidents de la route. Sur 3 ans, on aura 4500 tués. En tant que ministre des transporteurs mais aussi des transportés mon rôle est de trouver des solutions en toute responsabilité . C’est ce que nous faisons. Évidemment qu’à partir du 1er mars, on ne viendra pas verbaliser ou sanctionner les gens qui n’ont commis aucune infraction. Enfin, si on est chauffeur avec un permis de conduire, on devrait respecter et mettre en pratique ce qu’on a appris en matière du code de la route. Ce n’est pas nouveau de dire qu’il faut mettre la ceinture de sécurité ou marquer un arrêt lorsque le feu tricolore est au rouge ou encore réduire sa vitesse pour éviter les accidents » a-t-il conclu.

Amadou Koné sur life Radio

Notons que le même jour de mardi 7 février 2023, le ministre Amadou Koné était avant de se rendre chez Quipux, l’invité de l’émission « normal, pas normal » de Life Radio 107.7 FM.
Là aussi, il est revenu sur l’ensemble des mesures prises par le gouvernement et le ministère des transports en relation avec la stratégie nationale de sécurité routière.
Amadou Koné a insisté sur le dispositif de prise en charge des victimes d’accidents mis en place par son ministère non sans saluer le ministre de la santé et les médecins de Yamoussoukro et Toumodi pour leur professionnalisme après la survenue de l’accident du 5 janvier 2023 à Yamoussoukro et qui a permis d’amoindrir le nombre de tués.

Sarcom

Continue Reading

Société

Semaine de sécurité routière: le point de la 3e et 4e journée, 16.952 usagers sensibilisés et 2.288 véhicules verbalisés à Abidjan

Published

on

La forte mobilisation des forces de l’ordre et des acteurs du transport routier, le dimanche 5 et lundi 6 février 2023, le 3e et 4e jour de la semaine de la sécurité routière ( SSR) a permis de sensibiliser 16.952 usagers et verbaliser 2.288 véhicules pour la seule ville d’Abidjan.

En attendant le bilan global des activités menées dans le cadre de la semaine de la sécurité routière ( du 3 au 10 février 2023) , notamment la sensibilisation, les barrages intelligents et les équipages de nuit, force est de constater sur le terrain une montée en puissance des moyens humains et matériels engagés au fil des journées. Ce qui permet d’accroître le nombre de personnes sensibilisées mais également de réprimer tous ceux qui arrivaient par le passer à passer entre les mailles du filet.

Dimanche 5 février, 3e journée : La PSSR et les forces de l’ordre prennent d’assaut 6 communes d’Abidjan

Pour ses activités au 3e jour de la semaine de sécurité routière ( dimanche 5 février), la police spéciale de sécurité routière (PSSR) en collaboration avec la Direction régionale des transports Abidjan lagune, l’ OSER, la DGTTC, la Police Nationale et la Gendarmerie Nationale ont investi six (6) communes ( Abobo, Port-bouet, Yopougon, Adjamé, Cocody et Marcory) et déployé un (01) barrage intelligent à Port-bouet Gonzague ville.

Bilan de la 3e journée

La mobilisation le dimanche 5 février 2023, le 3e jour de la semaine de la sécurité routière ( SSR), de 4.551 forces de l’ordre, 154 véhicules et 205 motos sur 383 postes de contrôles a permis de sensibiliser pour la seule ville d’Abidjan 6.442 usagers, verbaliser 414 véhicules dont 122 ont été mis en fourrière et réaliser 48 alcootests dont 1 positif. Plus de 1325 flyers ont également été distribués.

Barrage intelligent

Le barrage intelligent a permis de faire 2167 détections dont 1578 pour excès de vitesse, 586 pour non port de la ceinture de sécurité et 03 pour circulation en sens inverse.
Il faut noter qu’à ce barrage intelligent 02 conducteurs ont été verbalisés par les terminaux famoco pour usage du téléphone au volant et surnombre de plus de 03 passagers. Les agents de contrôle ont pu faire 102 recouvrements pour excès de vitesse et non port de la ceinture.
Enfin un équipage de nuit a été engagé sur l’axe Abidjan-Akoupé par la PSSR en collaboration avec la Gendarmerie Nationale.

Lundi 6 février 2023, 4e jour de la semaine de sécurité routière

Selon le rapport compilé dans le district autonome d’Abidjan, ce sont pour cette 4e journée de sensibilisation, 5.923 agents des forces de l’ordre, 300 véhicules et 381 motos déployés pour 728 postes de contrôles.
Cette mobilisation a permis de sensibiliser 10.510 usagers et de verbaliser 1.874 véhicules dont 242 ont été mis en fourrière. 58 chauffeurs ont été soumis à l’alcootest dont zéro positif. Enfin 91 conducteurs ont été interpellés pour l’utilisation du téléphone au volant et 52 personnes pour excès de vitesse.

Continue Reading

Société

Côte d’Ivoire/ Recherche de la paix: la jeunesse ivoirienne invitée à s’inspirer du parcours de Félix Houphouët Boigny

Published

on

En prélude de la cérémonie de remise du prix Félix houphouet boigny/UNESCO pour la recherche de la paix, le secrétaire général de la Fondation qui porte son prestigieux nom, le professeur Jean Noël Loukou, a animé une conférence ce mardi 7 février 2023 sur le thème << Félix Houphouet Boigny, un modèle de paix pour les jeunes>> au sein de la fondation Félix houphouet boigny à Yamoussoukro.
Devant un public composé d’autorités locales de jeunes dont de nombreux élèves et étudiants.


le secrétaire général de la Fondation a retracé le parcours brillant de feu Félix houphouet boigny depuis sa naissance jusqu’à sa mort. « Félix houphouet boigny est le modèle parfait qui peut inspirer non seulement les Ivoiriens, et les jeunes africains en général, par sa vie, par son action politique historique, certes, mais aussi par les valeurs humaines et de paix qu’il a promues », a dit le conférencier. À »la nouvelle génération ».


le professeur Loukou a rappelé que  » Félix houphouet boigny est un modèle d’excellence, d’engagement politique et de paix », tout en les invitant « à s’inscrire dans cette dynamique et à suivre ce bon exemple ». Poursuivant, il a insisté sur »le
brillant parcours parsemé de moments forts et riches en émotions et actions de Félix houphouet boigny qui est le père fondateur de la nation ivoirienne »pour qui « la promotion de la paix et de la cohésion était au cœur de l’action politique ».

Miss seka

Continue Reading

Actualité